[DIVERSITHEQUE] Chronique de Les Filles de la chance T.2 : La Vengeance des soeurs de Charlotte Nicole Davis

Résumé : Les Filles de la Chance sont enfin libres.
Pourtant, Aster n’en a pas fini avec la tyrannie du royaume d’Arketta et, surtout, les maisons d’hospitalité. D’autres filles comme elle ont besoin d’être secourues. TOUTES les filles comme elle ont besoin d’être secourues. Pour y parvenir, elle va devoir à nouveau faire équipe avec Violette, Tanny, Mauve et Clémentine et convaincre les laissés pour compte d’Arketta de s’unir. Et ensemble, ils renverseront l’ordre établi et feront régner la justice.
Dès lors, la menace gronde : la résistance parviendra-t-elle à ses fins ou signera-t-elle la fin des désormais célèbres Filles de la Chance ?

Editeur : Albin Michel
Date de sortie : Février 2022
Genre : Dystopie, YA
Nombre de pages : 480
Titre en VO : The Sisters of Reckoning

Radar à diversité : pp Noire et saphique avec un PTSD, F/F, couple F/F secondaire

L’avis de @planetediversite : Un an après les événements du premier tome, Aster a rejoint la résistance et fait discrètement passer des filles comme elle par la frontière. Jusqu’à ce qu’une nouvelle maison d’hospitalité la pousse à vouloir faire des choses plus concrètes. Elle va donc retrouver sa soeur et ses acolytes du premier tome.
La Vengeance des soeurs est vraiment basée sur la résistance et non plus sur la fuite. C’est peut-être ce qui m’a le moins plu du coup. Si la premier tome était original, ici on se retrouve avec une histoire plus basique de dystopie comme on a pu en lire des dizaines. Aster va devoir trouver des alliés, gagner leur confiance pour frapper fort et une bonne fois pour toutes. Ce n’est plus la sécurité des Filles de la Chance qu’elle cherche mais la destruction des maisons d’hospitalité.
On a des scènes très répétitives où Aster va voir le leader de tel groupe, revient, repart. Ca s’accélère sur la deuxième moitié et les scènes d’action sont particulièrement intenses.
J’ai beaucoup aimé toutes les discussions qu’à incorporé l’autrice sur l’esclavage, le trafic d’humains… On a aussi encore des personnages qui vivent avec les traumatismes de leur vie dans la maison d’hospitalité. On nous montre bien que ça ne disparaît pas forcément avec le temps. Par exemple, Aster sursaute dès qu’un homme élève la voix. Ce sont des petits éléments que j’avais déjà beaucoup aimé dans le premier tome. Aster se demande aussi si elle est attirée par les femmes à cause de ses traumatismes et c’est quelque chose qu’elle passe un certain temps à dénouer.
Si pour moi ce deuxième et dernier tome est un peu en déçu du premier, j’ai quand même été happé par l’univers, l’action et le traitement des victimes d’abus sexuels. Je le recommande si vous aviez aimé Les Filles de la chance !

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s