[GRAPHIQUES] Passé, recueil, éducation sexuelle et super-héroïne

Titre : Une vie en parallèle de Matthias Lehmann

Résumé : Karl Kling est brouillé avec sa fille depuis plusieurs années. Il commence pourtant à lui écrire une longue lettre, afin de lui dire qui est cet étranger qu’il fut pour elle… De l’après-guerre aux années 1980, tiraillé entre adaptation et rébellion, Karl s’est efforcé de répondre aux normes bourgeoises et a vécu son homosexualité en secret. Une vie en parallèle livre un récit délicat, en retenue mais très évocateur des tourments intérieurs de Karl et du courage de s’ouvrir enfin malgré toutes les résistances.

Radar à diversité : pp gay

L’avis de @planetediversite : On suit le personnage de Karl sur deux temporalités : lorsqu’il part à le retraite et sa jeunesse après la guerre. C’est un homme qui a vraiment vécu deux vies différences, celle qu’on attendait de lui d’homme marié, de père de famille mais aussi sa vie clandestine à cause de son attirance pour les hommes. L’histoire met vraiment en avant le décalage que ressent Karl, le fait de ne pas se sentir comme les autres. J’ai beaucoup aimé la période à laquelle ça se passe, le fait qu’on soit en Allemagne, ça change un peu des récits auxquels on est habitué.
Pour ne rien gâcher les dessins en noir et blanc sont vraiment très beaux !

8/10

Titre : L’Arrache-chair de Toda Oto

Résumé : Quand un jeune youtubeur transgenre, assigné femme à la naissance, essaie de faire comprendre à son père chasseur son mal-être… Se sentant à l’étroit dans son corps, souffrant du manque d’empathie de son géniteur, Chiaki s’est spécialisé dans les streams en live de découpe de viande. Et au fil des jours, il ressent de plus en plus viscéralement le besoin de s’affirmer. Mais comment se faire accepter par son père quand ce dernier est encore si affecté par la perte de son épouse ?

Radar à diversité : pp trans et japonais

L’avis de @planetediversite : Ce manga est en fait un recueil de plusieurs petites nouvelles de plusieurs styles différents. L’histoire principale est celle de Chiaki qui voudrait dire à son père chasseur qu’il est un homme trans. La couverture me faisait un peu peur au début mais ça a été une excellente surprise. Ca aborde notamment beaucoup la dysphorie de genre. J’ai beaucoup aimé tous les personnages qui gravitent autour de cette histoire. Je conseille absolument !

8/10

Titre : 120% Sex education vol. 2 de Kikiki Takaki

Résumé : L’éducation sexuelle version comédie, pour profiter du sexe et rendre le monde meilleur !

Radar à diversité : pp lesbienne, pp asexuelle

L’avis de @planetediversite : Sans grande surprise, j’avais adoré le t.1 et j’ai adoré celui-ci aussi. Un super manga qui aborde des tas et des tas de sujets liés à la sexualité, au plaisir, aux règles mais ici aussi au féminisme. C’est toujours plutôt creusé même si c’est vraiment axé pour les ados j’y ai appris quelques petites choses. J’aime aussi beaucoup les personnages. On a la prof de sport qui donne des cours, l’infirmière sur qui elle a un crush et les élèves : un couple de filles, une fille asexuelle…
Ce que j’aime particulièrement c’est qu’il s’intéresse aussi à la sexualité queer et c’est hyper important !

9/10

Titre : I am not Starfire de Mariko Tamaki

Résumé : Si Starfire est grande, belle, brillante, et héroïque, sa fille âgée de 17 ans n’est pas du tout comme elle. Mandy se teint les cheveux en noirs, déteste tout le monde sauf son meilleur ami et sa charmante camarade de classe Claire, et surtout elle n’a pas de pouvoirs. Et depuis qu’elle s’est enfuie de son test d’admission à l’université, les problèmes s’enchaînent… Aussi, lorsque quelqu’un du passé de Starfire refait surface, Mandy doit faire un choix : abandonner avant même que le combat ait commencé ou faire un pas en terrain inconnu et tout risquer pour sauver sa mère.

Radar à diversité : pp grosse et saphique

L’avis de @planetediversite : On suit Mandy, une adolescente qui est l’exact opposé de sa mère. C’est une histoire un peu vu et revu, l’adolescente en confrontation avec sa mère qui va faire l’inverse de ce qu’elle dit rien que pour l’énerver sauf qu’ici c’est à la sauce super-héros. On va parler d’identité, de trouver sa place dans un monde où on est toujours comparé à quelqu’un d’autre. Mandy a du mal à se faire des amis justement parce que sa mère est célèbre. Il y a une romance plutôt mignonne mélangée à tout ça.

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s