[DIVERSITHEQUE] Chronique de Le Chant des sans repos T.1 de Roseanne A. Brown

Résumé : Une princesse en deuil et un refugié désespéré doivent s’entretuer malgré leur attirance mutuelle. Un choc fantasy inspiré par les mythes et légendes ouest-africains. Malik a fui la guerre avec ses deux soeurs pour commencer une nouvelle vie dans la cité prospère de Ziran où va se tenir le somptueux festival de Solstasia. Mais quand un esprit vengeur kidnappe sa petite soeur, il est contraint d’exécuter une sombre besogne pour la récupérer : tuer Karina, la princesse héritière de Ziran.
Cette dernière n’a que faire de son prestigieux statut jusqu’à ce qu’un évènement tragique vienne la plonger dans un chagrin inconsolable et provoque un tumulte sans précédent dans son entourage. La découverte d’une magie ancienne va cependant lui redonner un mince espoir d’inverser le cours des choses. Alors que le festival bat son plein, Karina et Malik vont se retrouver malgré eux sur la même trajectoire meurtrière.
Seront-ils prêts à aller jusqu’au bout pour retrouver ce qui leur est cher ?

Editeur : De Saxus
Date de sortie : Décembre 2021
Genre : Fantasy, YA
Nombre de pages : 471
Titre en VO : A Song of Wraiths and Ruin

Radar à diversité : cast de personnages Noirs, pp Noir et anxieux, fantasy inspirée de l’Afrique de l’Ouest

L’avis de @planetediversite : Après des semaines à rester de marbre face à mes lectures, quelle joie de trouver un roman qui me transporte.
Dans ce roman, on suit deux protagonistes. Il a d’abord Malik qui voyage avec ses deux sœurs, il a fui la guerre qui a ravagé son village et manie une magie mystérieuse. Il va se retrouver à participer à un tournoi qui a lieu tous les 50 ans.
Karina, elle, est la princesse héritière. Lorsque sa mère est tuée, elle n’a qu’une idée en tête : utiliser la magie de résurrection et pour cela elle a besoin de nombreux ingrédients dont le cœur d’un roi.
Par un concours de circonstance, la petite sœur de Malik va être enlevée et il doit tuer la princesse pour la récupérer. Bref, tout le monde veut tuer tout le monde, c’est parfait.
Le point fort de ce roman pour moi a été les personnages. J’ai adoré Malik, c’est un jeune homme très anxieux (et j’ai adoré la représentation de l’anxiété, c’est rare d’en trouver en fantasy) qui va se retrouver dans une situation qui le dépasse. Il est loin du bad boy qu’on retrouve souvent dans les romans YA. Quant à Karina, elle ne recule devant rien, on sent que quand elle a un but en tête rien ne peut l’arrêter. Les deux personnages se complètent bien. Dans ce premier tome, on sent qu’une romance va naître mais elle ne prend pas énormément de place. Au final, Malik et Karina ont assez peu de scènes ensemble. J’ai hâte de les voir interagir plus dans la suite.
J’aurais par contre aimé en savoir plus sur le système de magie. On sait que Malik peut utiliser une forme de magie et pourtant j’ai l’impression que ça a à peine été effleuré ici. Ce sera sûrement plus développé ensuite mais en 500 pages, il y avait largement la place d’en montrer plus.
L’univers est agréable. J’ai aimé le fait qu’il soit dit que Karina pourrait épouser une femme si elle le voulait. C’est une petite attention qui ne coûte pas grand chose mais j’aime toujours voir des univers queernormé.

« Mais tu es bon, Malik Hilali. Ne sous-estime pas la force d’âme qu’il faut pour l’être dans un monde aussi cruel que le nôtre. »

Si vous cherchez un roman de fantasy avec des rebondissements et des personnages attachants, foncez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s