[DIVERSITHEQUE] Chronique de L’arpenteuse de rêves d’Estelle Faye

Résumé : Myri est une Arpenteuse, elle a le pouvoir de s’immiscer dans les rêves des autres. Ce pouvoir est aussi une malédiction qui a causé la mort de sa jeune sœur, quelques années auparavant. Depuis, Myri se tient à l’écart des rêves grâce à la nerfolia, une plante interdite.
Mais dans le royaume de Claren, quand on est une habitante de la ville basse, on n’échappe pas facilement à son destin. Une pollution inquiétante se répand autour des ateliers, le long du fleuve. Elle coïncide avec l’apparition d’étranges fantômes qui s’introduisent dans les rêves et les transforment en cauchemars. Alors, quand le petit Miracle est à son tour frappé par le Mal des fantômes, Myri n’a pas d’autre choix que de redevenir une Arpenteuse.

Editeur : Rageot
Date de sortie : Octobre 2021
Genre : Fantasy, YA
Nombre de pages : 352

Radar à diversité : pp saphique, ps mutique

L’avis de @planetediversite : J’avais hâte de découvrir ce one-shot de fantasy dont j’avais beaucoup entendu parler.
On suit Myri, une jeune fille qui peur parcourir les rêves des gens mais depuis que ce don a causé la mort de sa sœur, elle a juré de ne plus jamais s’en servir. Maintenant elle vit avec un groupe de personnes qui comme elle sont sans famille et ils vivent ensemble dans le quartier pauvre du royaume de Claren. Lorsque des fantômes commencent à hanter les rêves des habitants, Myri va devoir redevenir une Arpenteuse.
Claren m’a beaucoup fait penser à la série Arcane sur Netflix avec la ville haute et la ville basse. J’ai bien aimé le worldbuilding, le message écologique derrière l’intrigue. On retrouve l’éternelle lutte des classes qui fonctionne bien ici. Pareil pour le pouvoir de Myri que j’ai trouvé original et que j’aurais peut-être aimé voir un peu plus développer.
Malheureusement, je ne me suis pas du tout attachée aux personnages. J’ai trouvé que l’écriture mettait une barrière entre Myri et le.a lecteurice et manquait d’émotions. En plus de ça on retrouve une romance entre Myri et une sorte de déesse qui en plus de n’avoir pas grand intérêt arrive sans prévenir. Il n’y aucun sentiment développé entre les personnages et si je suis d’habitude toujours partante pour une romance F/F dans un roman, ici elle m’a laissé de marbre. On effleure beaucoup de choses sans creuser plus profondément et c’est dommage, j’en attendais plus.

« Il y a des moments rares, mais ils existent, où le fait d’avoir un secret me rend plus forte. »

6/10

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s