[DIVERSITHEQUE] Chronique de The Lesbiana’s Guide to Catholic School de Sonora Reyes

Résumé : Yamilet Flores, dix-sept ans, préfère attirer l’attention sur son eye-liner qui tue, pas sur le fait d’être la petite nouvelle d’une école catholique majoritairement blanche et très riche. Mais au moins ici, personne ne sait qu’elle est gay, et Yami n’a pas l’intention de le révéler. Après avoir été dénoncée par son crush et ex-meilleure amie, elle veut avoir un nouveau départ.
Chez Slayton Catholic, Yami a de nouvelles priorités : rendre sa mère fière, faire éviter les ennuis à son frère et, surtout, ne pas tomber amoureuse. Certes, elle n’a jamais été douée pour aucune de ces choses, mais c’est un problème pour Future Yami.
Le truc, c’est qu’il est difficile de faire semblant d’être hétéro alors que Bo, la seule fille ouvertement homosexuelle à l’école, est si agaçante et parfaite. Et intelligente. Et talentueuse. Et mignonne. Quoi qu’il en soit, Yami ne fera plus la même erreur. Si la nouvelle parvenait aux oreilles de sa mère, elle pourrait faire face à bien pire que le rejet. Elle devra donc commencer à se demander : que ferait une fille hétéro ?

Editeur : Balzer & Bray
Date de sortie : Mai 2022
Genre : Contemporain, YA
Nombre de pages :

Radar à diversité : pp mexicaine-américaine et lesbienne, ps chinoise-américaine

L’avis de @planetediversite : Ce roman avait tout pour me plaire et je suis très contente d’avoir pu le découvrir à travers un service presse numérique.
Ici on suit Yamilet qui, après avoir été outé par sa meilleure amie, décide de changer d’école et de rejoindre le même lycée que son frère : un lycée privé et catholique très blanc. Yamilet va donc devoir jongler entre le fait de rester dans le placard de peur d’être rejetée par sa famille et le fait de naviguer dans ce lycée où elle est l’une des seules personnes racisées. Elle va rencontre Bo, une jeune fille out et qui n’a pas peur d’être elle-même. Bo est tout ce que rêverait d’être Yamilet. Les deux filles vont se rapprocher et les plans de Yamilet, qui comptait bien ne pas tomber amoureuse, semble tomber à l’eau.
C’est un roman très complet qui aborde de nombreux sujets : l’appropriation culturelle, les micro agressions, le coming-out, l’expérience d’un personne racisée adoptée par une famille blanche (ici à travers Bo). Mais c’est surtout un roman qui parle d’amour. Et si la relation entre Yamilet et Bo est très importante, ce n’est pas la seule qui est mise en avant. J’ai notamment adoré celle entre Yamilet et son frère Cesar. Les deux personnages grandissent ensemble et apprennent à se faire confiance. Yamilet est très protectrice envers lui et en même temps leur relation est très réaliste, celle d’une sœur et d’un frère avec ses hauts et ses bas.
Dans ce roman le coming-out n’est jamais traité comme une expérience obligatoire, un rituel sacré. Yamilet n’est pas moins queer parce qu’elle ne veut pas faire de coming-out et c’est important de le rappeler.
Sonore Reyes a parfaitement capturé l’expérience d’une jeune adolescente tiraillée par tout un tas d’émotions et ce roman m’a beaucoup touché.

8/10

TW : outing, lesbophobie, racisme, tentative de suicide

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s