[DIVERSITHEQUE] Chronique de Le courage d’Amal d’Aisha Saeed

Résumé : Amal a toujours rêvé de devenir institutrice. Mais quand sa mère, qui vient de mettre au monde une seconde fille, sombre dans la dépression, elle doit la remplacer et s’occuper de la maison. Elle ne peut plus aller à l’école et voit son rêve d’émancipation s’éloigner.
Sa situation s’aggrave encore lorsque, suite à une altercation sur le marché avec Jawad, l’homme tout puissant de son village, elle est obligée de s’installer chez lui comme servante.
Pourtant, malgré les brimades et les humiliations, à force de courage et de détermination, Amal trouvera bientôt sa place parmi les domestiques, auxquelles elle apprendra à lire. Elle se battra pour sa liberté et, avec le soutien de quelques personnes bienveillantes, elle saura saisir sa chance.
Grace à elle, la tyrannie qu’exerce Jawad sur le village pourrait même prendre fin…

Editeur : Seuil jeunesse
Date de sortie : Août 2021
Genre : Jeunesse
Nombre de pages : 276
Titre en VO : Amal Unbound

Radar à diversité : cast de personnages pakistanais et musulmans, pp dépression post-parthum

L’avis de @planetediversite : Sans le savoir, Amal, 12 ans, s’est mise à dos la mauvaise personne et doit maintenant payer les dettes de sa famille en servant le domaine de Khan, le tyran du village.
Amal est une petite fille très courageuse (d’où le titre), déterminée et intelligente qui n’hésite jamais à remettre en question, à questionner ce qui l’entoure. Pourquoi est-elle traitée différemment des garçons de son village ? Pourquoi l’éducation des filles n’est-il pas une priorité ? On sent son indignation à chaque page mais ce n’est pas pour ça qu’elle abandonne.
Bien que ce soit un roman jeunesse, il aborde des thèmes difficiles mais accessibles aux plus jeunes (un peu dans la lignée du  Journal de Nisha de Veera Hiranandani). La fin justement est dans la lignée d’un roman destiné aux plus jeunes avec une belle fin, une fin optimiste.
L’autrice a su retranscrire l’ambiance d’un village au Pakistan, elle nous plonge avec facilité dans différents lieux et on s’y croirait.
Si l’histoire d’Amal est inspirée par celle de Malala Yousafzai, l’autrice nous montre une histoire qui ressemble à celle de tant d’autres et qui ne sera pas dans les livres d’Histoire, célébrant le courage de ces héroïnes sans nom.

TW : meurtre, servitude, dépression post-partum


Chroniques ownvoices :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s