[DIVERSITHEQUE] Chronique de Wyld T.2 : Rose de Sang de Nicholas Eames

Résumé : Tam Hashford en a assez de travailler dans la taverne de son quartier, de servir à boire à des mercenaires connus dans tout Grandual et d’écouter les bardes chanter de glorieuses épopées à mille lieues de sa petite bourgade perdue.
Alors quand Rose de Sang arrive en ville à la tête de sa redoutable bande et qu’on propose à Tam de devenir leur barde, la jeune fille n’hésite pas longtemps. Elle veut de l’aventure, eh bien ! elle va en avoir. Avec le reste du groupe, elle s’engage dans une quête qui ne pourra se terminer que de deux manières : la mort ou la gloire.
Il est temps d’aller faire un tour du côté du Wyld…

Editeur : Bragelonne
Date de sortie : Octobre 2020
Genre : Fantasy, adulte
Nombre de pages : 624
Titre en VO : King of the Wyld #2: Bloody Rose

Radar à diversité : pp lesbienne, li bie/pan, F/F

L’avis de @planetediversite : C’est un peu ma spécialité de lire des tomes 2 ou 3 sans avoir lu le début d’une saga. Le pitch de ce roman me faisait très envie, encore plus que j’ai compris que l’héroïne était lesbienne, alors j’ai commencé par celui-ci. Il se passe plusieurs années après le premier et peut se lire tout seul (bien sûr il spoile le premier tome).
Je suis contente d’enfin écrire cette chronique pour vous présenter l’une de mes meilleures lectures de 2021 !
Tam, qui travaille dans une taverne, est une sorte de fangirl des mercenaires et connait toutes leurs histoires par cœur. Alors quand l’une de ses héroïnes Rose de Sang et sa bande arrive en ville et propose à Tam de devenir leur barde, elle accepte et quitte le cocon familial pour des aventures riches en rebondissement.
Cet univers de mercenaires a quelque chose de très unique. Ici les roquebandes font des sortes de tournées où ils tuent des monstres pour le spectacle. Alors oui, c’est un roman très brutal, sanglant, qui n’a pas peur de secouer ses personnages et j’ai adoré ça. Tam se retrouve embarquer au milieu de ces guerriers accomplis et apprend à les connaître. Le trope found family c’est le cœur du récit, la camaraderie et la loyauté qui lient les personnages. L’équipe est composée de cinq personnes (plus Tam) et si ils se connaissent depuis longtemps, se considèrent comme une famille, l’arrivée de Tam bouleverse un peu leur équilibre. Elle va devoir rapidement se faire sa place parmi eux.
À travers Tam, nous aussi on apprend à connaître les personnages ainsi que les codes du monde des mercenaires. Rose de Sang est la cheffe du groupe, elle n’a peur de rien et veut prouver qu’elle est aussi douée que son père. C’est un personnage que j’ai adoré. Vous connaissez mon amour pour les femmes violentes qui se retrouvent couverte de sang à la page 10. Je me suis attachée à tous les personnages qui apportent quelque chose d’unique à l’histoire notamment a Cura, la femme qui donne vie à ses tatouages. On a aussi un lapin-guerrier féroce et noble et un shaman-vargyr qui m’a beaucoup fait rire.
Mais ce n’est pas seulement un roman avec des combats car l’histoire est aussi infusée de beaucoup d’humour. Il en faut pour passer les épreuves qui attendent les personnages car les arènes de monstres ne sont qu’une partie de l’intrigue. Nos ami.e.s partent évidemment sauver le monde !
Derrière tout ça, il y a un message autour de la famille, de la parentalité que j’ai trouvé très intéressant.

« L’orgueil a tué plus de héros que tous les monstres réunis. »

Wyld est vraiment une lettre d’amour aux romans de fantasy qui retourne tous les clichés pour nous offrir une histoire aussi drôle que sanglante.

10/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s