[DIVERSITHEQUE] Chronique de Un mariage (un peu trop) mortel de Jesse Q. Sutanto

Résumé : Lorsque Meddelin Chan tue accidentellement l’homme avec qui elle était en rendez-vous amoureux, sa mère appelle ses tantes à la rescousse pour l’aider à se débarrasser du corps. Malheureusement, un cadavre s’avère beaucoup plus difficile à éliminer qu’on ne le pense, surtout lorsqu’il est expédié par erreur dans une glacière au mariage d’un milliardaire sur lequel toute la famille travaille. C’est la plus grande mission à ce jour pour l’entreprise familiale, et rien, pas même un cadavre, n’empêchera le bon déroulement de cet événement aussi grandiose qu’extravagant.
Mais la situation s’empire lorsque le grand amour de Meddy à l’université – et sa plus grande peine de cœur – fait une apparition surprise au milieu du chaos du mariage. Est-il possible d’échapper aux accusations de meurtre, de ramener son ex dans sa vie et d’organiser un mariage époustouflant en un week-end ?

Editeur : Hachette
Date de sortie : Septembre 2021
Genre : Contemporain, adulte
Nombre de pages : 344
Titre en VO : Dial A for Aunties

Radar à diversité : famille chinoise-indonésienne, personnage secondaire saphique

L’avis de @planetediversite : Vous vous demandez sûrement comment une histoire de meurtre peut en réalité être une comédie hyper drôle et fraîche ? Et bien, Jesse Q. Sutanto did that.
Autant vous prévenir tout de suite, l’histoire est chaotique et c’est exactement ce qui fait le charme de ce roman.
Meddy Chan travaille comme photographe pour la compagnie de mariage de ses tantes. Pour tout le monde c’est l’enfant parfait qui, a 26 ans, n’a toujours pas quitté la maison familiale. Après avoir tué accidentellement un homme avec qui elle avait rendez-vous, elle demande de l’aide à sa mère et à ses tantes. Elles décident d’utiliser le mariage à venir pour lequel elles travaillent comme façon de se débarrasser du corps. Commence alors une aventure pleine de rebondissements surtout quand Meddy rencontre son ex au mariage. Oups.
Je peux simplement vous dire que j’ai tout aimé dans cette histoire. Ce qui est au cœur du récit c’est la relation entre Meddy et sa famille. Chaque tante a un caractère bien particulier, impossible de les oublier et j’ai beaucoup aimé tout ce qui lie cette famille. Entre les dramas, les confidences… On est servi !
Meddy est le personnage parfait pour porter cette comédie. Elle est sarcastique, veut son indépendance mais est aussi très attachée aux traditions de sa culture. C’est plutôt sympa de voir un personnage de 26 ans un peu perdu dans la vie. La romance était aussi plutôt agréable, ce n’est vraiment pas le plus gros de l’histoire mais ça rajoute un petit truc en plus, surtout lorsque l’on se rappelle que, de base, Meddy cherche à se débarrasser d’un corps.

« Dans quelques années, quand mon futur mari finira par me quitter, Ma et mes tantes seront tout ce qu’il me reste. »

En bref, c’est un roman plein d’humour qui célèbre la culture indonésienne et chinoise et un peu improbable mais qui vous fera à coup sûr passé un agréable moment !


Chroniques ownvoices :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s