[DIVERSITHEQUE] Chronique de Frangine de Marion Brunet

Résumé : Il faut que je vous dise…
J’aimerai annoncer que je suis le héros de cette histoire, mais ce serait faux. Je ne suis qu’un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l’enfance, et mes racines, même coupées.
Tandis que ma frangine découvrait
le monde
le cruel
le normal
et la guerre,
ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates.
C’est à moi que revient de conter nos quatre chemins.
Comment comprendre, sinon ?

Editeur : Sarbacane
Date de sortie : Mars 2013
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 262

Radar à diversité : homoparentalité
TW : harcèlement, homophobie

L’avis de @planetediversite : Ca faisait des années que je voulais lire ce roman, qui a été un des premiers en France a parlé de l’homoparentalité dans un roman destiné aux adolescents et c’est enfin chose faite (avec 8 ans de retard… ça va !).
Joachim, 17 ans, et Pauline, 14 ans, ont deux mamans et c’est un morceau de l’histoire de cette famille qu’on va suivre. C’est notamment le passage de Pauline au lycée qui va être compliqué car elle va subir beaucoup de harcèlement à cause de sa situation familiale. Au départ j’étais un peu déçue de voir que Joachim était le narrateur de cette histoire, c’est presque le personnage le moins impactant de l’histoire : il a sa première copine, aucun problème à l’école… mais au final je crois avoir compris le choix de l’autrice et j’ai beaucoup aimé voir la relation entre lui et sa soeur.
On a donc cette histoire de harcèlement avec Pauline. Elle découvre le monde impitoyable des adolescents en tant que fille et parce qu’elle a deux mamans. Les remarques, les rumeurs, l’impact sur la santé mentale de sa soeur, c’est une situation qui dépasse totalement son frère qui ne sait pas comment l’aider. D’ailleurs personne ne sait et beaucoup détourne le regard. C’est ce qu’il se passe souvent lorsqu’il y a du harcèlement : tout le sait mais personne ne dit rien, ni les élèves, ni même les professeurs.
C’est donc l’histoire de cette famille. De ces mamans sur qui on rejette toute la faute, parce que si leur enfant ne va pas bien c’est évidemment de leur faute. Quoi qu’elles fassent tout sera toujours à cause de leur situation.
Frangine est un très beau roman sur l’intolérance, simple et parfois, malgré, le thème lourd, assez drôle. L’histoire d’un adolescent révolté par ce que subit sa famille, l’histoire d’une soeur, humiliée, isolée, mais forte. Bref l’histoire d’une famille soudée qui m’a beaucoup touché et que je vous recommande vivement !

8,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s