[LECTURES GRAPHIQUES] Fantasy, sorcières, chien aveugle et lesbiennes

Titre : Wynd de James Tynion

Résumé : À première vue, Wynd est un jeune garçon comme les autres. Il mène une vie tranquille à Pipetown, donne régulièrement un coup de main à la taverne locale tenue par sa mère adoptive et aime passer son temps libre à guetter le fils du jardinier royal qui ne le laisse pas indifférent. Mais Wynd a aussi un secret : la magie coule dans ses veines, et ses oreilles pointues en sont le signe extérieur qu’il ne doit sous aucun prétexte exhiber au grand jour. Car, au sein du royaume, la magie est strictement interdite. Les gens comme lui y sont traqués et éliminés. Tiraillé entre son désir d’être un adolescent « normal » et l’envie de comprendre d’où il vient et le sens des rêves étranges qui occupent chacune de ses nuits, Wynd n’aura qu’une solution… fuir. Avec l’aide de sa meilleure amie, Oakley, il va se lancer dans une aventure périlleuse au cours de laquelle il découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs extraordinaires mais où l’ombre de celui qu’on appelle l’écorché ne sera jamais loin.

Radar à diversité : pp gay

Mon avis : Un roman graphique de fantasy jeunesse vraiment sympathique. On suit Wynd qui vit dans une ville où la magie est interdite. Il a été adopté par une femme quand il était bébé et doit faire attention à cacher ses oreilles pointues. Mais il va devoir finir par fuir en compagnie de sa meilleure amie, du jardinier royal sur qui il a un petit crush et… le prince. L’histoire est pleine d’action et le cast de personnages est plutôt sympa et assez distinct.

8/10

Titre : Les sorcières de la fin du monde de Kujira

Résumé : Mari est une sorcière, mais jusqu’à récemment, elle ne le savait pas ! Dans sa nouvelle école pour magiciennes, elle provoque très vite la jalousie de ses camarades : comment est-il possible qu’une adolescente issue du monde des humains puisse intégrer cette prestigieuse académie ? Rejetée par les autres élèves, elle va pourtant se rapprocher d’Alice, sa tutrice. Cette dernière, en découvrant le pouvoir unique de la nouvelle venue, ne peut s’empêcher d’éprouver… de la curiosité ? A moins qu’il ne s’agisse d’autre chose… De jour en jour, Mari découvrira les raisons de sa présence au sein de l’académie, mais aussi les raisons qui poussent les sorcières à vouloir se venger des humains !

Radar à diversité : F/F

Mon avis : Bon bah voilà en un seul volume ce manga m’a conquise. Mari est une sorcière qui a fraichement débarqué dans une école de magie et Alice sa camarade de classe va devenir sa tutrice pour l’aider à rattraper son retard. J’ai adoré l’ambiance de l’école de magie mais aussi le système de magie. Il y a quelque chose d’hyper intéressant autour des sorcières qui tombent amoureuses. Ce premier volume est très introductif (et assez court donc je ne veux pas trop en dire) alors j’ai hâte de lire la suite !

10/10

Titre : Ours de Ben Queen

Résumé : Ours est un chien d’aveugle qui ferait n’importe pour son maître, Patrick. Il se lance alors dans une quête épique qui l’emmènera de la forêt jusqu’à la ville, à la recherche de solutions pour recouvrer la vue afin de continuer à protéger son meilleur ami.

Radar à diversité : pp aveugle

Mon avis : Un très beau roman graphique sur un chien guide d’aveugle qui perd lui aussi la vue. J’ai beaucoup aimé la façon dont étaient représentées les choses qu’imaginent Ours comme il ne les voit pas. Après l’histoire ne m’a pas marqué, c’était sympathique et joli visuellement mais sans plus.

7/10

Titre : A Pink Story de Kate Charlesworth

Résumé : En 1950, à la naissance de Kate, l’homosexualité masculine est passible d’emprisonnement. Mais l’homosexualité féminine n’a jamais constitué un délit au Royaume-Uni, ce qui rend les lesbiennes encore plus invisibles, y compris à leurs propres yeux. En grandissant dans le Yorkshire, la jeune Kate est bien obligée de dénicher des modèles à suivre partout où elle le peut : dans la vraie vie, les livres, le cinéma et à la télévision. A Pink Story retrace l’histoire fascinante de la manière dont la Grande-Bretagne d’après-guerre est passée d’un pays hostile envers les « invertis » à l’univers LGBTQI+ actuel. Kate confronte les enjeux et les défis politiques de l’époque à son expérience personnelle : prise de conscience de sa propre sexualité, coming out vis-à-vis de ses parents, plongée dans la culture lesbienne et gay, mais aussi la perte d’amis chers à cause du sida.

Radar à diversité : pp lesbienne

Mon avis : Un épais roman graphique qui revient à la fois sur la vie de l’autrice mais aussi sur des événements majeurs pour la communauté LGBTQIA+. Malheureusement je n’ai pas du tout accroché au style graphique, le mélange de plusieurs médias. Les parties autobiographiques étaient hyper confuses et je ne suis pas sûre d’avoir tout compris. Par contre de l’autre côté j’ai bien aimé tout ce qui concernait la communauté LGBTQIA+, j’ai trouvé que c’était assez exhaustif et intéressant. Bref, c’est quand même un must have mais j’aurais aimé accroché plus.

6/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s