[DIVERSITHEQUE] Chronique de The Bone Way de Holly J. Underhill

Résumé : La femme de Teagan, Cressidae, est portée disparue. Elle est partie pour le Royaume des Ombres, un royaume des morts rempli de cauchemars indicibles et le seul endroit qui peut sauver Teagan d’un poison mortel qui la tue lentement. Il est dirigé par une princesse censée conclure des accords puissants avec ceux qui sont assez courageux pour la trouver, et Cressidae est allé négocier pour la vie de Teagan. Cressidae a oublié une chose très importante : personne ne s’en sort tout seul.
Malgré les risques pour sa propre sécurité, Teagan est déterminée à sauver sa femme – et peut-être même elle-même au passage. La princesse du Royaume des Ombres, cependant, ne laisse pas les mortels parcourir ses territoires sans opposition. Dans ce roman fantastique passionnant, Teagan et Cressidae doivent faire face à la fois aux horreurs du Royaume des Ombres et à leur propre passé.

Editeur : Nyx Publishing
Date de sortie : Juin 2021
Genres : Adulte, fantasy, novella
Nombre de pages : 162

Radar à diversité : couple F/F

L’avis de @planetediversite : Quand on m’a parlé d’une réécriture saphique du mythe d’Eurydice et Orphée, je me suis dit qu’évidemment j’allais adorer. Mais ici on est plus dans une forte inspiration qu’une réécriture.
Taegan et Cressidae vivent ensemble dans une petite maison à l’ambiance cottagecore. Mais Taegan se meurt à petit feu après avoir été blessé par une créature et Cressidae s’est mise en tête de la sauver en pénétrant dans le Royaume des Ombres. Je pense que l’histoire aurait pu être plus prenante si on ne passait pas la moitié des 100 pages de la novella à lire des flashbacks sur comment elles se sont rencontrées et comment elles en sont arrivées à devoir négocier avec la princesse de ce royaume glauque. Du coup l’autre moitié a un aspect un peu simpliste, tout s’enchaîne vite et jamais on s’inquiète pour l’une ou pour l’autre. Et même avec tous ces flashbacks au final on connait très peu nos personnages.
J’aime beaucoup lire sur des relations qui sont déjà établies, voir « l’après » d’un mariage mais ici j’en aurais aimé plus. Tout manquait un peu de profondeur, c’est dommage.

5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s