[DIVERSITHEQUE] Chronique de Jonas de Lily Arcoeur

Résumé : Il s’appelle William. Il est beau, anglais et c’est le nouveau au lycée dont tout le monde parle. Louve n’est pas le prototype de la fille populaire qui tombe sous les charmes du beau gosse. Mais là, William semble l’avoir choisie, elle…
Pourtant un jour elle le retrouve en train d’embrasser quelqu’un d’autre. Une personne essentielle à ses yeux, et sans doute sa plus belle amitié : Jonas, son frère.
Au cœur d’une famille conservatrice très engagée dans le mouvement Manif pour tous, la nouvelle ne va pas être facile à annoncer. Dorénavant, le quotidien devient un combat. Affronter les parents, soutenir Jonas envers et contre tout, et découvrir ses propres valeurs quand il faut s’affranchir de celles qui nous ont été inculquées.
Ensemble, ils vont faire la plus belle des découvertes : l’amour est la meilleure réponse face au rejet et l’incompréhension.

Editeur : Hugo New Way
Date de sortie : Février 2021
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 297

Radar à diversité : ps gays
TW : homophobie, mutilation, tentative de suicide, outing

L’avis de @planetediversite : Jonas suit le personnage de Louve une jeune adolescente qui a grandi avec son frère dans une famille conservatrice qui les a souvent emmené à la Manif pour tous. Je trouvais ça intéressant d’avoir enfin un roman qui aborde ces enfants LGBTQIA+ forcés à participer à des manifestations homophobes. Mais pour moi il y a plusieurs problèmes avec cette histoire. Des ressentis qui me sont très personnels. Premièrement je crois que j’aurais aimé suivre l’histoire du point de vue de Jonas. Le roman porte son nom, c’est son histoire qui est au centre de tout et pourtant elle est racontée par une tierce personne. C’est vraiment dommage. Louve est un personnage qui m’a très peu intéressé, qui bien sûr au fur et à mesure combat ses biais homophobes inculqués par ses parents. Et c’est ça le second problème. Pour moi c’est un roman fait pour les hétéros, pour les rassurer. Le monde de Louve s’écroule quand elle surprend son copain embrasser son frère et on est forcé de suivre sa colère, son homophobie. Le livre n’est vraiment pas facile à lire pour les personnes concernées. Peut-être qu’on préfère le point de vue de Louve et ses histoires de cœur parce que le harcèlement, les insultes que subit Jonas aurait été trop dur, moins abordable ? C’est le sentiment que j’ai eu. Mon problème avec ce genre de récit c’est qu’on se focalise beaucoup sur la douleur, les difficultés et moins sur les moments joyeux, doux. Bref, je ne sais pas quoi vraiment penser de cette histoire. Je ne l’ai pas trouvé mauvaise, certaines choses sont bien abordées mais je ne pense pas que j’étais la cible de cette histoire tout simplement.

« Les parents, quand ça fait des erreurs ça devrait au moins vous laisser ce droit fondamental — celui de pouvoir être en colère contre eux, au moins un peu. »


Pour aller plus loin : des articles sur ces enfants queer qui sont allés à la Manif pour tous :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s