[DIVERSITHEQUE] Chronique de Other Words for Home de Jasmine Warga

Résumé : Jude n’aurait jamais pensé qu’elle laisserait derrière elle son frère aîné et son père bien-aimés, de l’autre côté de l’océan en Syrie. Mais lorsque les choses dans leur ville natale commencent à devenir instables, Jude et sa mère sont envoyées vivre à Cincinnati avec des proches.
Au début, tout en Amérique semble trop rapide et trop bruyant. Les films américains que Jude a toujours aimés ne l’ont pas tout à fait préparée à entrer à l’école aux États-Unis – et son nouveau label de « Moyen Orient », une identité qu’elle n’a jamais connue auparavant. Mais cette vie apporte aussi des surprises inattendues : il y a de nouveaux amis, une toute nouvelle famille et une comédie musicale à l’école que Jude pourrait bien essayer. Peut-être que l’Amérique est aussi un endroit où Jude peut être vue telle qu’elle est vraiment.

Editeur : Balzer + Bray
Date de sortie : Mai 2019
Genre : Jeunesse, contemporain
Nombre de pages : 352

Radar à diversité : pp syrienne et musulmane

L’avis de @planetediversite : Je suis très contente d’avoir enfin découvert un roman qui parle de la Syrie et des personnes qui y vivent autrement que comme les médias nous les présentent aujourd’hui. Jude quitte la Syrie avec sa mère enceinte pour les Etats-Unis car la situation dans sa ville natale devient trop incertaine en laissant une partie de sa famille et ses amis derrière elle. Arrivée à Cincinnati, elle va être confrontée à sa nouvelle identité d’immigrante avec toutes les difficultés qui l’accompagne et s’adapter à un nouveau pays, une nouvelle culture tout en essayant de rester qui elle est.
Le roman est écrit en vers et se lit donc rapidement tout en gardant un côté très touchant. On y parle de politique islamophobe, des stéréotypes, de la séparation d’une famille.

« Americans love labels. They help them know what to expect. Sometimes, though, I think labels stop them from thinking. »

Other Words for Home est un roman qui parle, comme l’indique le titre, de la maison, de ce que ça signifie pour Jude. Est-ce que c’est l’endroit où on habite ? Celui où on a grandit ? Celui où vivent une partie de notre famille ou l’autre ?
Je trouve qu’on passe trop souvent à côté des romans jeunesse qui pourtant ont beaucoup à nous apporter. Ils paraissent simple mais contiennent tellement de profondeur. Celui-ci est à lire absolument.

Chroniques ownvoices :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s