[DIVERSITHEQUE] Chronique de The Lady’s Guide to Celestial Mechanics d’Olivia Waite

Résumé : Alors que Lucy Muchelney assiste au mariage de son ex-amante, elle souhaite se trouver n’importe où ailleurs. Ce n’est qu’après avoir trouvé une lettre de la comtesse de Moth, à la recherche de quelqu’un pour traduire un texte français d’astronomie révolutionnaire, qu’elle sait où aller. Se présentant à la maison de la comtesse à Londres, elle espérait trouver un défi, pas une femme à couper le souffle.
Catherine St Day attend avec impatience un veuvage tranquille une fois que l’héritage scientifique de son défunt mari sera accompli. Elle s’attendait à donner la traduction et ne plus s’impliquer dans le projet – au lieu de cela, elle est intriguée par la jeune femme qui se présente à sa porte, suppliant d’être autorisée à faire le travail, et elle accepte de laisser Lucy rester. Mais alors que Catherine se retrouve à désirer Lucy, tout ce qu’elle croit d’elle-même et de sa vie est mis à l’épreuve.
Alors que Lucy passe ses journées à interpréter le texte français compliqué, elle passe ses nuits à tomber amoureuse de la séduisante Catherine. Mais le sabotage et les vieilles blessures menacent de couper les fils qui les lient. Lucy et Catherine peuvent-elles trouver la force de rester ensemble ou sont-elles vouées à être des amantes maudites ?

Editeur : Avon Impulse
Date de sortie : Juin 2019
Genre : Adulte, historique
Nombre de pages : 336

Radar à diversité : pp saphiques, F/F + #ownvoices

L’avis de @planetediversite : Le roman est une histoire d’amour historique entre deux femmes. L’une est une astronome qui vient de voir celle qu’elle aimait se marier et l’autre la veuve d’un brillant scientifique. Ce qui les rassemble, en plus de la traduction d’un texte d’astronomie, c’est la façon dont elles sont perçues par la société en tant que femmes célibataires. Ce que j’ai aimé dans ce roman c’est que bien qu’historique et donc rempli de lesbophobie etc. le texte reste lumineux presque feel good tout en gardant ce côté réaliste de l’époque et c’est une expérience rafraîchissante !
J’ai beaucoup aimé les deux héroïnes qui ont une dizaine d’année de différence et se confrontent sur pas mal de points. C’était assez marrant de voir la plus jeune des deux initier l’autre qui n’avait jamais été avec une femme auparavant. On y parle aussi beaucoup de consentement verbal comme physique. Malheureusement pour moi elles se mettent ensemble assez vite et je préfère quand le côté « flirt » dur plus longtemps.
C’est aussi un roman avec beaucoup de descriptions et très centré sur les sciences et ça, ça m’a moins plu. Je n’y connais rien en astronomie et j’ai été largué pendant certains passages. Mais on y parle aussi d’art et de la façon dont les arts pratiqués par les femmes ne sont pas considérés comme tel notamment ici avec la broderie.

Si vous cherchez une romance douce, mignonne avec quelques scènes de sexe plutôt agréables alors n’hésitez pas à vous tourner vers The Lady’s Guide to Celestial Mechanics !

7/10
Niveau d’anglais :
★★☆☆☆

4 commentaires

  1. J’ai beaucoup entendu parler de ce roman dans la sphère lesbienne mais je n’ai jamais pris le temps de le lire. Merci pour ta chronique, qui le fait remonter au dessus de ma PAL !
    J’en profite aussi pour te dire merci pour le travail que tu fais ! Je découvre seulement ton blog, et c’est une mine d’or !

    J'aime

Répondre à fury Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s