[DIVERSITHEQUE] Chronique de The Prom de Saundra Mitchell

Résumé : Emma veut une seule chose : danser avec sa copine au bal de promo. Mais dans sa petite ville des États-Unis, tout le monde n’est pas de cet avis…
A Edgewater, dans l’Indiana, quand on apprend qu’Emma veut avoir une cavalière au bal, c’est le tolé : un groupe d’opposition se forme dans le but d’annuler l’événement ! Le pire, c’est qu’il est dirigé par la mère d’Alyssa, la copine d’Emma, qui risquerait énormément en dévoilant sa relation…
Heureusement, l’histoire d’Emma arrive aux oreilles de deux stars de Broadway qui débarquent chez elle pour prendre les choses en mains !

Editeur : PKJ
Date de sortie : Novembre 2020
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 256

Radar à diversité : pp lesbien, pp racisé et lesbien, ps gay
TW : lesbophobie, harcèlement

L’avis de @planetediversite : The Prom est un roman tiré d’une comédie musicale qui est ensuite devenu un film musical sur Netflix (vous suivez ?). On y suit Emma qui a été viré de chez ses parents après avoir fait son coming-out et sa petite-amie Alyssa qui, elle, est toujours dans le placard. Emma ne rêve que d’une chose : aller au bal de promo avec Alyssa. Mais lorsqu’elle va acheter des billets, c’est le scandale car pour les habitants de la ville il est hors de question qu’un couple de filles puisse aller au bal.
Comme je le disais le livre est tiré d’une comédie musicale… et ça se sent. On a beaucoup de description et au final on apprend très peu à connaître les personnages. Je sais juste que les filles sont lesbiennes… à part ça je n’en sais pas plus. Et c’est dommage. Il m’a manqué tellement de choses. Emma a été viré de chez elle et vit chez sa grand-mère et elle n’en parle absolument jamais ?
Autre chose m’a dérangé. Dans la comédie musicale de base Alyssa est jouée par une actrice blanche tandis qu’ici Alyssa est racisée mais jamais on ne parle de l’intersectionnalité d’être racisé et queer, on ne parle jamais des barrières en plus et Emma pousse Alyssa à faire son coming-out sans jamais parler de ça. Parce qu’Alyssa est passée de blanche à racisée pour rajouter plus de diversité sans que ça impacte l’histoire. Sauf qu’il y a de forte chance que ça doive impacter l’histoire mais ici on efface le racisme qui se rajoute à l’homophobie.
Voilà à part ça je n’ai pas tellement accroché à l’histoire, la lesbophobie constante est très pesante (normal ici mais à force ça devient lourd). Et en plus de ça le film Netflix est nul. Dommage j’en attendais un peu plus.

5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s