[DIVERSITHEQUE] Chronique de Here the Whole Time de Vitor Martins

Résumé : Felipe le sait – il est gros. Pas joufflu. Pas de gros os. Gros. Et il n’a besoin de personne pour le lui rappeler même si c’est ce que tout le monde fait. C’est pourquoi il attend ce moment depuis la rentrée : les vacances scolaire. Enfin, il pourra passer du temps loin de l’école et des camarades de classe qui le taquinent sans cesse. Ses projets incluent de rattraper ses émissions de télévision préférées, de terminer sa pile à lire et de regarder des tutoriels YouTube sur des compétences qu’il ne mettra jamais en pratique.
Mais les choses deviennent un peu incontrôlables lorsque la mère de Felipe l’informe que Caio, le voisin de l’appartement 57, passera les 15 prochains jours avec eux pendant que ses parents sont en vacances. Felipe est désemparé parce que A) il a le béguin pour Caio depuis, eh bien, depuis toujours, et B) Felipe a une liste d’insécurités longue comme le bras et absolument aucune idée de comment il va divertir son voisin pendant deux semaines complètes.
Soudainement, les jours devant lui qui promettaient autrefois repos et détente (sans parler d’une frénésie épique de bingewatch Netflix) finissent par apporter un tourbillon de sentiments, forçant Felipe à plonger tête la première dans tous les problèmes non résolus qu’il a eu avec lui-même – mais peut-être, juste peut-être, il réussira aussi à gagner le coeur de Caio.

Editeur : Scholastic Press
Date de sortie : Novembre 2020
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 288

Radar à diversité : pp latinx, gros et gay (#ownvoices), li latinx et gay, ps latinx, Noir et lesbien
TW : grossophobie, homophobie, lesbophobie, harcèlement

L’avis de @planetediversite : Voilà un livre que je voulais lire depuis longtemps notamment parce qu’il se déroule au Brésil et que c’est un roman traduit du portugais (ce que je lis que trop peu à mon goût). On y suit Felipe qui se prépare à se passer les meilleures vacances d’été de sa vie dans sa chambre à regarder Netflix. C’était sans compter sur le garçon de l’appartement voisin qui va passer quinze jours avec Felipe et sa mère.
Felipe est un personnage très pur, attachant que les insécurités et les doutes rongent petit à petit. On parle beaucoup de body shaming, de comment on se perçoit mais aussi de thérapie car Felipe est suivi par une psy. Tous les sujets sont librement abordés sans tabous. Grâce à Caio Felipe va s’ouvrir petit à petit. La relation entre les deux est adorable et ils se ressemblent sur beaucoup de point au final. J’ai aussi beaucoup aimé la meilleure amie de Caio, Becky, une jeune femme Noire et lesbienne que personne ne peut arrêter.
L’environnement dans lequel vit Felipe est aussi très agréable. Sa mère le soutient quoi qu’il arrive et j’ai beaucoup aimé leurs taquineries et leurs discussions à coeur ouvert.
Je crois qu’avec Here the Whole Time c’est la première fois que je lisais un roman où le protagoniste est un homme gros. C’est une représentation que l’on voit encore trop peu et je suis contente que ce livre traite de plein de thématiques différentes en plus d’être une romance très mignonne.

8,5/10
Niveau d’anglais :★☆☆☆☆

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s