[DIVERSITHEQUE] Chronique de Summer of Everything de Julian Winters

Résumé : Fan de comics, Wesley Hudson excelle dans deux domaines : son travail et faire les yeux doux à son meilleur ami, Nico. Les conseils de ses amis, les chansons de rock alternatif des années 90 et les articles de rencontres en ligne ne l’aident pas beaucoup avec son crush secret. Et son job de rêve à Once Upon a Page, la librairie d’occasion locale, est menacé lorsqu’une franchise de coffee shop veut acheter la propriété. Pour couronner le tout, son ennuyeux frère a besoin de conseils pour organiser son mariage. Lorsque les trois problèmes convergent, Wes se retrouve face à face avec la seule chose qu’il évite : l’âge adulte.
Maintenant, confronté à la réalité, Wes peut-il à la fois sauver la librairie et sa relation fraternelle déjà tendue ? Peut-il aussi gagner le cœur de son crush ?

Editeur : Duet Books
Date de sortie : Septembre 2020
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 312

Radar à diversité : pp métis et gay, li bi/pan et latinx, ps gros, ps aroace, ps lesbien, ps Noir

L’avis de @planetediversite : Si chez vous aussi le temps est gris et morne alors ce livre va vous donner l’impression d’être plongé en plein coeur de l’été. C’est un roman léger, plein de références à la pop culture et avec une romance douce comme on les aime.
Dans un mois Wes s’en ira pour la fac mais il ne se sent pas prêt. Pas prêt à quitter sa maison, ses ami.e.s, son travail et commencer une nouvelle vie dont il doute encore. Mais l’été va lui réserver pas mal de surprises et si comme moi l’âge adulte vous faisait peur (ou vous effraie encore) alors vous devriez vous retrouver dans le personnage de Wes. C’est un garçon assez anxieux, têtu mais aussi passionné par les comics. Il a un groupe d’ami.e.s qui travaille avec lui à la librairie et iels se complètent tous. On se sent presque inclus dans leur bande et ça fait chaud au coeur. Je me suis attachée à beaucoup de personnages secondaires qui sont aussi bien travaillés que le personnage principal. Notamment Cooper, un personnage assez chaotique qui prend beaucoup de place dès qu’il apparaît dans une scène et dont étonnamment je me souviens encore aujourd’hui.
Il y a aussi Nico, le love interest et meilleur ami de Wes. Si le trope friends-to-lovers n’est pas mon préféré je dois dire que j’ai quand même beaucoup aimé leur relation. Et j’adore quand dans un groupe d’ami.e.s tout le monde sait que le personnage principal est amoureux sauf les deux intéressés.
C’est un roman qui aborde beaucoup, beaucoup de sujets (le racisme, le white passing, l’aromatisme et l’asexualité, l’appartenance à un groupe etc.) mais le coeur de l’histoire reste le passage à l’âge adulte et tout ce que ça implique avec. Le roman ne se termine pas forcément sur un happy ending comme on les connait mais la résolution reste logique et réaliste et peut-être que c’est ça aussi devenir adulte.

9/10
Niveau d’anglais : ★☆☆☆☆

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s