[DIVERSITHEQUE] Chronique de Who I Was with Her de Nita Tyndall

Résumé : Il y a deux choses que Corinne Parker sait être vraies : qu’elle est amoureuse de Maggie Bailey, la capitaine de l’équipe de cross-country du lycée rival et sa petite amie secrète depuis un an, et qu’elle n’est pas prête à dire à tout le monde qu’elle est bisexuelle.
Mais ensuite, Maggie meurt et Corinne apprend rapidement que la seule chose pire que de perdre Maggie est d’avoir le cœur brisé à cause d’une relation que personne n’avait conscience. Et pour rendre les choses encore plus compliquées, la seule personne vers qui elle peut se tourner est Elissa, l’ex de Maggie.
Alors que Corinne a du mal à comprendre son chagrin et ce qu’elle veut vraiment de la vie, elle commence à avoir des sentiments pour la dernière personne au monde envers qui elle devrait en avoir. Mais pour avancer après avoir perdu Maggie, Corinne devra apprendre à être honnête avec les gens de sa vie… en commençant par elle-même.

Editeur : HarperTeen
Date de sortie : Septembre 2020
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 352

Radar à diversité : pp bi, relation F/F + #ownvoices, ps ace

L’avis de @planetediversite : J’étais prête en ouvrant ce roman, prête à avoir le coeur brisé. Et c’est ce qu’il s’est passé mais j’en demandais encore plus.
On suit Corinne, une jeune fille bi dans le placard qui sort avec Maggie qui est aussi n’est pas out. Quand Maggie meurt dans un accident de voiture, Corinne va devoir apprendre à faire son deuil alors que personne ne savait qu’elles se connaissaient. La première partie du roman traite du deuil avec beaucoup de justesse (bien que ce soit quelque chose de personnel à tout à chacun). Comment se définit-on maintenant que cette personne n’est plus là ? Ou encore la culpabilité à chaque rire, chaque sentiment qui apporte un peu de joie.
Ca va aussi être pour Corinne un moyen de comprendre ce qu’elle veut vraiment : sortir du placard ? continuer l’athlétisme qui plaisait peut-être plus à Maggie qu’à elle au final ?
La seule personne qui savait qu’elle sortait avec Maggie c’était le frère de celle-ci, Dylan. Corinne et Dylan ont une relation assez basée sur la colère et j’ai beaucoup aimé voir cette autre facette du deuil.
C’est Dylan qui va faire se rencontre Corinne et l’ex de Maggie, Elissa. C’est là qu’à commencé les ennuis avec ce bouquin. Alors, je ne jugerais pas puisque comme je le disais chacun à sa manière de faire son deuil et on peut comprendre les réactions de Corinne mais bon quelques détails m’ont dérangé. Surtout le fait que Corinne a 17 et toujours au lycée et Elissa a 19 ans, à la fac et elles vont commencer à sortir ensemble. Le problème c’est qu’on ressent beaucoup la (petite) différence d’âge. Elissa devient presque comme un « mentor » et du coup on bascule dans une relation pas très saine (déjà qu’elle l’était pas trop de base). Voilà c’est le petit truc qui m’a dérangé.
C’est un roman qui en plus du deuil parle aussi de privilèges et d’asexualité à travers un personnage secondaire, Julia.
Si Who I Was with Her est un roman triste, lourd, sur un sujet difficile, je crois que j’aurais aimé qu’il aille plus loin, qu’il me brise encore plus le coeur. J’ai l’impression qu’il y avait une certaine retenue et c’est dommage. Ca reste tout de même une super lecture.

6/10

Niveau d’anglais : ★☆☆☆☆

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s