[DIVERSITHEQUE] Chronique de Ruinsong de Julia Ember

Résumé : Dans un monde où la magie est chantée, une puissante mage nommée Cadence a été forcée de torturer la noblesse en disgrâce de son pays à la demande de sa reine impitoyable.
Mais quand elle retrouve son amie d’enfance, une noble liée à la rébellion clandestine, elle doit enfin faire un choix : prendre position pour libérer leur pays de l’oppression, ou suivre les traces de la reine et devenir elle-même un monstre.

Editeur : Farrar, Straus and Giroux
Date de sortie : 24 novembre 2020
Genre : YA, fantasy
Nombre de pages : 368

Radar à diversité : couple F/F
TW : torture, mort d’animaux

L’avis de @planetediversite : A travers deux personnages, Cadence et Remi, l’autrice nous embarque dans son univers de fantasy où la musique a une place très importante. Malheureusement, cette magie est uniquement utilisée à des fins sordides : torturer la noblesse. Cadence est la nouvelle mage attitrée de la reine et c’est elle qui va pour la première fois martyriser ces pauvres gens. Remi quant à elle va assister à ce « spectacle » horrible pour la première fois aussi. Les deux filles qui étaient autrefois amies vont se retrouver dans ces conditions particulières et s’allier malgré tout.
Si le système de magie est originale on reste dans un roman YA de fantasy assez classique avec une rébellion et une grande méchante à éliminer. C’est un schéma qui désormais me lasse assez vite et ça a été le cas ici aussi. Néanmoins, j’ai beaucoup aimé les personnages, les choses auxquelles elles doivent faire face, les choix qu’elles doivent prendre. Cadence doit-elle continuer de torturer pour la reine quand elle sait qu’elle est la seule qui fera en sorte que tout se passe vite et en évitant le maximum de terribles douleurs ? Cadence peut-elle trahir la reine qui est une personne horrible mais aussi sa seule figure parentale ?
Le rythme, la lenteur du début surtout m’a presque fait lâcher ma lecture je dois avouer. Il y a des aspects de la magie qui méritaient d’être creusé un peu plus et certaines questions restent en suspens. Comme les intrigues politiques m’intéressent peu, une bonne partie de l’histoire m’a un peu ennuyé.
Ruinsong ne s’éloigne pas des codes de la fantasy YA mais offre une belle relation entre les personnages et une magie intéressante.

6/10
Niveau d’anglais : ★‎★☆☆☆

Cet ARC m’a été envoyé par Edelweiss et l’éditeur. Cela n’a en rien influencé mon avis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s