[DIVERSITHEQUE] Chronique de Des yeux de loup d’Alice Parriat

Résumé : Volga guette chaque année l’apparition des loups. Elle habite à l’écart d’un village, dans une vallée entourée de montagnes et de forêts. Dès que les loups sont là, elle le sait… Il lui faudra plus de temps pour apprendre la rumeur qui bouleverse le village : on parle de l’arrivée du nouveau propriétaire de la scierie, avec sa fille adolescente. On raconte qu’il va licencier du personnel. Licencier ? Alors que tous les habitants dépendent de la scierie ? La révolte gronde. Ne pouvant s’en prendre au patron, c’est à Madeline, sa fille, que les ados vont s’attaquer. Sauf Volga. Volga, qui est attirée aussi bien par la nature que par les livres, par les garçons que par les filles. Et qui se demande quel secret peut cacher cette étrange Madeline aux yeux de louve.

Editeur : Ecole des Loisirs
Date de sortie : Février 2020
Genre : Jeunesse, contemporain
Nombre de pages : 165

Radar à diversité : pp bi, F/F

L’avis de @planetediversite : Des yeux de loup est un roman très atmosphérique, une ode à la nature vu à travers les yeux de Volga. Mais bientôt les loups et la nature ne seront plus les seules choses qui vont intéresser Volga. Une nouvelle arrivante dans le village va la fasciner au point où elle va chercher à passer du temps avec elle jusqu’à ce que leur relation évolue. Une révolte industrielle éclate et Madeline étant la fille du nouveau propriétaire véreux de la scierie va faire les frais des actes de son père.
On suit notamment la relation entre Volga et Madeline, les deux parias du village finalement qui deviennent très fusionnelles. J’ai trouvé qu’on avait un vrai déséquilibre dans cette histoire d’amour (ce qui arrive assez souvent) entre celle qui idolâtre l’autre et celle qui prend un peu le rôle de leader.
Si Météore d’Antoine Dole m’a prouvé que les romans courts peuvent être impactant et marquant, je dois avouer que j’ai trouvé celui-ci était son exact opposé. Il m’a laissé l’impression qu’il lui manquait quelque chose et deux mois après l’avoir lu, il ne me reste plus grand chose de cette histoire. Je ne suis même pas sûre que ce soit un problème de tranche d’âge. Bref, c’est un roman qui se laisse lire et qui vous évadera pour une petite heure.

5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s