[DIVERSITHEQUE] Chronique de Forest of Souls de Lori M. Lee

Résumé : Sirscha Ashwyn ne vient de rien, mais elle a l’intention de devenir quelque chose. Après des années d’entraînement pour devenir la prochaine espionne royale de la reine, ses plans changent lorsque les chamans attaquent et tuent sa meilleure amie Saengo.
Et puis Sirscha, d’une manière ou d’une autre, redonne vie à Saengo.
Sirscha devient le premier guide d’âme depuis des siècles et est convoquée dans le domaine du roi des araignées. Pendant longtemps, il a utilisé son influence sur le Bois Mort – une forêt ancienne possédée par des âmes – pour imposer la paix entre les royaumes. Maintenant, les arbres poussent un peu partout, indomptables, seul un guide d’âme peut les retenir. Alors que la guerre se profile, Sirscha doit maîtriser ses capacités nouvelles avant que les arbres ne brisent la paix fragile, ou pire, revendiquent Saengo, l’amie pour laquelle elle mourrait.

Editeur : Page Street Kids
Date de sortie : Juillet 2020
Genre : YA, fantasy
Nombre de pages : 400

Radar à diversité : cast de personnages asiatiques + #ownvoices

L’avis de @planetediversite : Dans un univers où la magie est bannie du royaume, Sirscha, une apprentie espionne, va devoir faire face à ses nouvelles responsabilités lorsqu’elle découvre qu’elle est une chaman. Pas n’importe lequel en plus mais une sorte de chaman disparu depuis longtemps (bah oui c’est pas drôle sinon).
J’ai tout de suite beaucoup aimé Sirscha, une orpheline qui se bat pour avoir un avenir. Elle est douée mais doute beaucoup de ses capacités à force d’être traitée comme quelqu’un qui ne vaut pas grand chose. Sa peur de l’échec et de décevoir les autres sont très ancrés dans ses décisions, notamment au début du roman mais petit à petit elle va apprendre à se faire confiance.
Ce qui m’a le plus marqué c’est forcément l’amitié entre Sirscha et Saengo. Elles se connaissent depuis longtemps et leur envie, leur besoin de se protéger, de prendre soin l’une de l’autre est ancré dans chaque page du roman. J’aurais peut-être aimé que Saengo est un rôle plus important que la fille qui doit être sauvée. J’ai aussi apprécié le fait qu’il n’y ait pas du tout de romance dans ce premier tome !
Le système de magie est complexe et m’a parfois un peu perdu. Il y a de la magie élémentaire, des esprits et des âmes, l’autrice s’est inspirée du chamanisme des Hmong. C’est un roman très porté sur le worldbuilding et j’avoue que j’ai lâché l’affaire un ou deux fois parce que les explications devenaient trop nombreuses. Mais si vous aimez les mondes complexes, foncez.
Forest of Souls est un roman très atmosphérique où la forêt oppressante et les araignées grouillantes ont une grande place. C’est clairement une lecture d’automne et d’Halloween parfaite.

« It is not from the world that I need acknowledgement of my worth. »

7/10
Niveau d’anglais : ★★★☆☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s