[DIVERSITHEQUE] Chronique de House of Dragons de Jessica Cluess

Résumé : À la mort de l’empereur, les cinq maisons royales d’Étrusie assistent à l’appel, où l’une des leurs sera sélectionnée pour concourir pour le trône. C’est toujours l’aîné des enfants, celui qui se prépare depuis des années à participer aux Epreuves. Mais cette année est différente. Cette année, ces cinq parias répondront à l’appel…

La menteuse : Emilia doit cacher sa magie noire ou être mise à mort.
Le soldat : Lucian est un guerrier qui a juré de ne plus jamais soulever d’épée.
Le serviteur : Vespir est une dresseuse de dragons dont les compétences à elles seules la maintiendront dans le jeu.
Le voleur : Ajax sait que rien n’est gratuit – il doit prendre ce qu’il veut.
La meurtrière : Hyperia est née pour régner et ne reculera devant rien pour prendre son trône.

Editeur : Random House Books for Young Readers
Date de sortie : Mai 2020
Genre(s) : YA, fantasy
Nombre de pages : 448

Radar à diversité : pp wlw, pp ace
TW : violence sur animal

L’avis de @planetediversite : Dans ce roman, on a le point de vue de chaque personnages qui embarquent pour une compétition pour le trône mais aucun d’entre eux ne devraient être là car aucun n’est l’aîné de la famille qu’il représente. On pourrait honnêtement y voir une petite inspiration à Game of Thrones et certains éléments m’y ont fait penser mais on reste dans un roman pour adolescents.
Le plus gros problème de ce roman sont les personnages. Je ne me suis attachée à aucun d’entre eux et j’ai même fini par les confondre car ils sont tous écrit de la même façon. Les dialogues et la narration se ressemblaient trop pour pouvoir les distinguer. Et malheureusement les scènes qui auraient du avoir un impact n’ont eu aucun effet sur moi. J’ai eu l’impression de lire le livre avec une certaine distance. Si on a un personnage intéressant à la morale douteuse qui veut tout faire pour gagner, les autres au final sont des agneaux qui ne veulent faire de mal à personne. Le problème c’est qu’on manque d’intensité, de véritables enjeux.
J’ai par contre bien aimé à quel point les dragons sont présents. J’ai récemment lu pas mal d’histoires où on nous promettait des dragons qu’au final on ne voit que rarement. Ici ils ont leur importance et leur personnalité (plus que les personnages parfois). Les vrais stars du livre.
House of Dragons souffre de la même chose que 80% des romans de fantasy YA : un plot vu et déjà vu avec des rebondissements prévisibles et un worldbuilding pas assez développé (on a échappé au triangle amoureux et à la romance insta-love c’est déjà ça).

5/10
Niveau d’anglais : ★‎★★☆☆


A lire si vous avez aimé :

  • Rule d’Ellen Goodlett (dispo en VF)
  • Four Dead Queen d’Astrid Scholte (dispo en VF)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s