[RECOMMANDATIONS] Un article plus personnel (TW : viol, violences sexuelles)

Il est 4h un mardi matin et j’ai l’envie irrépressible de faire cet article. Je sais que d’habitude je fais pas forcément d’avant-propos et je balance les livres comme ça mais pour cet article ça m’a paru indispensable. Je vais pas m’étaler sur pourquoi ou comment j’en suis venue à vous proposer une liste de romans qui traitent du viol et des violences sexuelles, je pense juste que c’est le moment idéal pour moi. Ce sont des livres qui parlent de la culpabilité des victimes, de la honte mais surtout de la rage. Parce que c’est ce qu’il me reste.
Si vous êtes particulièrement sensible à ce thème, faites attention en lisant ces livres, certains sont bruts, durs et font autant de bien que de mal. J’en suis à un moment de ma vie où ces romans ont été nécessaires, ce ne sera peut-être pas le cas pour vous qui lisez ces lignes mais peut-être un jour…
Romans VF

Titre : Nous les filles de nulle part d’Amy Reed

Résumé : Grace vient d’entrer au lycée Prescott après avoir déménagé. Dans la chambre de sa nouvelle maison, elle découvre des mots griffés sur le mur : Aidez-moi. Tuez-moi, je suis déjà morte.
Ces mots, c’est Lucy, qui les a tracés. Lucy, qui a accusé trois garçons de Prescott de l’avoir violée. Lucy, qui a été traitée de menteuse par le reste du lycée. Lucy, que la police n’a pas écoutée. Lucy, qui a fui la ville avec ses parents.
Très vite, Grace comprend que cette violence s’exerce à tous les niveaux dans la ville de Prescott : quand les joueurs de l’équipe de foot notent le physique des filles qui passent devant eux ; quand son amie Rosina doit éviter les avances des clients du restaurant où elle travaille ; et surtout sur le blog du moment, « Les vrais mecs de Prescott » dont la ligne éditoriale consiste principalement à considérer les femmes comme des objets.
Grace, Erin et Rosina sont décidées à agir, mais elles ne peuvent le faire seules.

Radar à diversité : pp wlw, latinx et romance F/F, pp gros, pp autiste

Pourquoi le lire ? Un roman fort sur la puissance de la sororité et les mécanismes de la culture du viol.

Titre : Tout près d’ici de Katrina Leno

Résumé : Magpie se souvient du jour où elle a écrit les premières lignes de son journal. C’était le jour où sa soeur a quitté la ville. Le jour où elle a surpris son père au lit avec sa tante. Le jour où sa mère est tombée dans une spirale infernale d’autodestruction. Le jour de la soirée chez Brandon Phipp. Depuis, au lycée, Magpie a hérité du surnom de salope. Sa meilleure amie ne lui adresse plus la parole, et elle passe ses pauses déjeuner à la table des rejetés du lycée, en silence. Alors, pour sortir un peu de l’enfer du quotidien, elle invente dans son journal un mystérieux endroit appelé « Tout près d’ici ». Tout près est une contrée parfaite. Son père n’y trompe personne, sa mère n’a jamais bu une goutte d’alcool et les soirées ne dérapent pas. Elle s’y sent tellement bien qu’elle pourrait presque toucher « Tout près » du doigt. La porte d’entrée semble là, à quelques pas, juste dans la cour de sa maison… Serait-ce l’endroit rêvé pour enfin prendre sa revanche ?

Radar à diversité : ps trans, ps bi

Pourquoi le lire ? Le point fort de ce roman c’est la colère de la protagoniste qui se ressent sur toutes les pages et que l’autrice n’essaye jamais de minimiser ou de cacher.

Titre : Une fille facile de Louise O’Neill

Résumé : Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle.

Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée dévoilent en détail ce qu’Emma a subi. Mais parfois, les gens refusent de voir ce qu’ils ont sous les yeux. Et si la vie d’Emma est brisée, c’est peut-être parce qu’elle l’a bien cherché.

Radar à diversité : santé mentale

Pourquoi le lire ? Pas le roman le plus abordable tant il est dur. Ici on parle beaucoup de santé mentale, du rôle des réseaux sociaux et du traitement des victimes.

Titre : Speak de Laurie Halse Anderson

Résumé : Melinda a 15 ans. Ce soir d’été, au beau milieu d’une fête, la jeune fille est victime d’un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu’il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas à l’exprimer…

Radar à diversité : /

Pourquoi le lire ? Ceci est l’adaptation graphique d’un roman (que je n’ai pas lu) et qui est quasiment devenu un classique. Une histoire pleine d’émotion.

Titre : Lait et miel de Rupi Kaur

Résumé : voici le voyage d’une
survie grâce à la poésie
voici mes larmes, ma sueur et mon sang
de vingt et un ans
voici mon coeur
dans tes mains
voici la blessure
l’amour
la rupture
la guérison

Radar à diversité : autrice indienne

Pourquoi le lire ? Un recueil de poèmes qui parle de violences mais aussi de guérison.

Romans VO

Titre : Girl made of stars de Ashley Herring Blake

Résumé : Mara et Owen sont à peu près aussi proches que des jumeaux puissent l’être. Alors, quand l’amie de Mara, Hannah accuse Owen de viol, Mara ne sait pas quoi penser. Le frère qu’elle aime peut-il vraiment être coupable d’un crime aussi violent ? Déchirée entre la famille qu’elle aime et son honnêteté, Mara se sent perdue et le fait que les choses soient tendues entre son ex-petite amie n’aide pas.

Tandis que Mara, Hannah et Charlie naviguent sur ce nouveau terrain, Mara doit faire face à un traumatisme de son propre passé et décider de la place de Charlie dans son avenir.

Radar à diversité : pp bi, li non-binaire, anxiété, dépression, PTSD

Pourquoi le lire ?

Titre : Summer of Salt de Katrina Leno

Résumé : Une magie transmise de génération en génération…
Georgina Fernweh attend avec impatience qu’arrive le picotement de la magie dans ses doigts – magie qui a été transmise à travers chaque femme de sa famille. Sa soeur jumelle, Mary, montre déjà une capacité à défier la gravité. Mais avec leur dix-huitième anniversaire qui se profile à la fin de cet été, Georgina craint que son cadeau ne viendra jamais.
Personne ne remet en question le temps, aussi morose et erratique qu’une tempête d’été.
Personne ne conteste l’oiseau (prétendument) de trois cents ans qui vient se percher sur l’île chaque année.
Un été qui deviendra légende. . .
Quand la tragédie frappe, ce qui a fait la particularité des femmes de Fernweh les projette soudainement dans la suspicion. Au cours de son été dernier sur l’île – un été de tempêtes, d’amour, de sel – Georgina va apprendre la vérité sur la magie, sous toutes ses formes.

Radar à diversité : romance F/F, ps ace/aro

Pourquoi le lire ?

Titre : Girls of Paper and Fire de Natasha Ngan

Résumé : Dans cette fantaisie luxuriante, Lei fait partie de la caste la plus basse et la plus opprimée d’Ikhara. Elle vit dans un village isolé avec son père, où le traumatisme d’avoir vu sa mère se faire arracher par des gardes royaux la hante toujours. Maintenant, les gardes sont de retour, et cette fois, c’est elle, Lei – la fille aux yeux dorés qui a piqué l’intérêt du roi.
Au cours de semaines d’entraînement dans ce palais cossu mais étouffant, Lei et huit autres filles apprennent les techniques et le charme qui s’imposent pour être la compagne d’un roi. Mais Lei ne se contente pas de regarder son destin la dévorer. Au lieu de cela, elle fait l’impensable – elle tombe amoureuse. Son amour interdit se mêle à un complot explosif qui menace les fondements mêmes d’Ikhara, et Lei doit décider jusqu’où elle est disposée à aller pour obtenir justice et vengeance.

Radar à diversité : romance f/f, pp asiatique + #ownvoices

Pourquoi le lire ?

Titre : Saints and Misfits de S.K Ali

Résumé : Que pouvez-vous dire d’une personne simplement en la regardant?

Janna Yusuf sait que beaucoup de gens ne savent pas quoi penser d’elle : une adolescente arabe indo-américaine qui port le hijab, une nerd obsédée par Flannery O’Connor, une photographe en herbe et parfois autrice de roman graphique n’est pas facile à mettre dans une boîte.
Et Janna se retrouve soudainement soucieuse de ce que les gens pensent. Ou du moins ce qu’un certain garçon nommé Jeremy pense. Non pas qu’elle sortirait avec lui — les filles musulmanes ne sortent pas avec lui. Ou ne devraient pas sortir avec lui ? Janna travaille toujours sur tout cela.
Bien que son cœur puisse la conduire dans une direction, son esprit tourne dans d’autres. Elle essaie de décider quel genre de personne elle veut être et ce que cela signifie d’être un saint, un inadapté ou un monstre. Sauf qu’elle connaît un monstre… celui qui se promène comme un saint… Sera-t-elle la seule à le dénoncer ? Que penseront les gens de sa communauté musulmane soudée ?

Radar à diversité : pp arabe indo-américaine, pp musulmane

Pourquoi le lire ? 

Titre : The female of the species de Mindy McGinnis

Résumé : Alex Craft sait comment tuer quelqu’un. Et elle ne se sent pas mal à ce sujet.

Il y a trois ans, lorsque sa sœur aînée, Anna, a été assassinée et que le meurtrier est resté en liberté, Alex a découvert la langue qu’elle connaît le mieux – la langue de la violence. Bien que son propre crime reste impuni, Alex sait qu’elle ne peut pas se faire confiance quand elle avec d’autres personnes. Pas avec Jack, l’athlète vedette qui veut vraiment la connaître mais se sent toujours coupable du rôle qu’il a joué la nuit où le corps d’Anna a été découvert. Et pas avec Peekay, le gamin du pasteur qui se lie d’amitié avec Alex alors qu’ils font du bénévolat dans un refuge pour animaux. Personne.

Au fil de sa dernière année de lycée, la nature plus sombre d’Alex éclate, mettant ces trois adolescents sur une trajectoire qui changera leur vie à jamais.

Radar à diversité : /

Pourquoi le lire ? Un roman brutal et provoquant qui examine la culture du viol.

Titre : Foul is fair de Hannah Capin

Résumé : Elle et ses amis Mads, Jenny et Summer dirigent leur cercle d’élite de LA. Intouchables, elles ont le genre de pouvoir dont les autres filles ne font que rêver. Chaque fête est la leur et le monde est à leurs pieds. Jusqu’à la nuit des seize ans d’Elle, quand elles infiltrent une fête de à St. Andrew. La nuit où les golden boys choisissent Elle comme prochaine cible.

Ils ont choisi la mauvaise fille.

Assermentée de vengeance, Elle transfère à St. Andrew’s. Elle planifie de détruire chaque garçon, un par un. Elle prendra leur pouvoir, leur vie et leur contrôle sur la hiérarchie de l’école.

Radar à diversité : pp indo-améicain, ps trans et latinx, ps américano-coréen

Pourquoi le lire ? Un thriller qui ne recule devant rien et qui parle de vengeance et de violence.

Un commentaire

  1. Foul is Fair est d’autant plus intéressant que c’est une réécriture de MacBeth! Et The Female of the Species… Ce bouquin m’a juste achevée tellement il est génial. Un grand merci pour tout ce boulot, et plein de soutien ❤

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s