[DIVERSITHEQUE] Chronique de Lire est dangereux (pour les préjugés) de Dave Connis

Résumé : Quand Clara, lectrice assidue, découvre que des romans, jugés inappropriés, ont été bannis de la bibliothèque de son lycée, elle décide d’entrer en résistance. Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier.

Editeur : Milan
Date de sortie : 12 août 2020
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 336

Radar à diversité : ps gay
TW : homophobie, tentative de suicide

L’avis de @planetediversite : Ce livre aurait pu être était un coup de coeur dès les premières pages… avant de dégringoler complètement.
Clara est une jeune fille qui adore lire et qui découvre à la rentrée que son lycée a banni certains livres de la bibliothèque de l’école. Dans cette liste, on peut y retrouver par exemple Hunger Games à cause de la thématique de la rébellion, des livres qui parlent d’homosexualité, de santé mentale… Clara va donc se mettre en tête de commencer une bibliothèque clandestine au sein même de l’école pour permettre aux élèves de découvrir ces livres.
Le début est vraiment génial, on s’attache très vite à Clara qui va très bien se retrouver dans des situations que l’ont connait tous en tant que lecteurices (rester debout toute la nuit pour finir un livre, pousser ses ami.es à lire son livre préféré…). J’ai beaucoup aimé la quête de cette jeune fille qui ne comprend pas pourquoi certains ouvrages sont bannis et qui comprend le pouvoir de la censure. On y parle aussi beaucoup de morale, de ce qui est bien ou non. En plus, on se focalise assez sur les romans YA, classiques comme plus modernes et vous aurez forcément lu l’un d’entre eux.
Arrive ensuite ce que j’ai beaucoup moins aimé. Déjà, je n’ai pas été d’accord avec la sorte de morale de l’histoire qui dirait que « les livres ne peuvent pas faire de mal ». C’est faux et c’est pour ça que les trigger warnings existe. On sent que le personnage principal est une femme blanche, hétéro qui n’a aucun trauma. C’est aussi ce qui a manqué : une discussion sur le manque de représentation, les diverse books et tout ça. Je trouve que le sujet n’est pas vraiment complet.
En plus de ça, l’auteur parle d’Eleanor & Park de Rainbow Rowell comme la plus grande histoire d’amour sans jamais évoquer le racisme qu’on peut trouver dans le livre. Dommage.
J’ai aussi été très déçu que l’auteur choisisse de faire une ellipse au moment le plus important de l’histoire. Depuis les premières pages du livre, on nous dit que Clara est censée faire un grand discours devant plein de monde et on ne le voit jamais alors que ce discours est très important, c’est même lui qui amène la résolution du livre. Je n’ai vraiment pas compris ce choix. Tout ça pour ça.
Et malheureusement, les personnages secondaires n’étaient pas du tout développer. L’auteur se concentre uniquement sur Clara qui du coup est un personnage très vif, qui reste en tête et est entourée d’autres personnages plus flous.
.
Lire est dangereux (pour les préjugés) reste quand même une bonne lecture, c’est vraiment une ode aux livres et à leur pouvoir.

6/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s