[DIVERSITHEQUE] Chronique de Queen of Coin and Whispers d’Helen Corcoran

Résumé : Lorsque la reine adolescente Lia hérite du royaume en faillite de son oncle corrompu, elle fait entrer un nouveau maître-espion dans le château… Xania, qui prend le travail pour venger son père assassiné. Face à des complots dangereux et à des ennemis cachés, Lia et Xania peuvent-elles apprendre à s’appuyer l’une sur l’autre, car elles découvrent que tout n’est pas juste en amour et en trahison ?
Dans un monde où le trône signifie à la fois pouvoir et devoir, elles doivent décider quoi sacrifier pour leur pays – et pour l’autre…

Editeur : The O’Brien Press
Date de sortie : Juin 2020
Genre(s) : YA, fantasy
Nombre de pages : 464

Radar à diversité : pp lesbiens, pp demi + #ownvoices, ps gay

L’avis de @planetediversite : C’est peut-être LE livre que j’attendais le plus de cette année. Les romances F/F dans un univers de fantasy, c’est ce que je préfère lire et ce roman-ci avait un résumé attrayant et la promesse d’un nouveau coup de coeur.
Malheureusement, j’en attendais peut-être trop.
Et le pire, c’est que je n’arrive toujours pas à dire ce qui m’a déçu.
L’histoire suit donc Lia qui vient tout juste d’hériter du royaume. Ce n’est pas une surprise pour elle puisque son oncle était malade et sans enfant. J’ai beaucoup aimé la détermination de Lia, malgré son âge, elle est prête à prendre le pouvoir et à réparer les erreurs de son prédécesseur.
On a aussi le point de vue de Xania, une jeune fille qui travaille pour le Maître des Pièces et qui a perdu son père. Elle n’a qu’une idée en tête : trouver son assassin. Quand Lia va lui demander de devenir son nouvel espion, elle va pas hésiter longtemps. Bon, déjà, je n’ai pas vraiment compris pourquoi Xania a été choisi comme espionne. Elle n’a aucune compétence et elle va le démontrer à de nombreuses reprises.
Le problème des romans de fantasy très axés sur la politique c’est qu’il faut que ce soit compréhensible et honnêtement, là, je n’ai vraiment pas tout suivi. Ce côté de l’intrigue m’intéressait très peu soyons honnête et presque 500 pages de complots avec peu d’action, ce n’est définitivement pas pour moi. Il n’y avait aucun réel enjeux, on ne sent jamais les personnages en danger. On m’a promis un jeu de mensonges et de secrets… Ah bon, où ça ?
Même le worldbuilding ne m’a pas vraiment intéressé. On a différentes classes sociales et voilà, c’est tout. Un peu léger. On a aucune information sur la culture de ce royaume, sur son Histoire… La grande majorité du roman se passe à l’intérieur même du château et là encore, on ne sait pas grand chose de son fonctionnement, ni de qui vit avec la reine.
Tant pis, je me suis dis que la romance entre les deux femmes allait sauver un peu tout ça. Raté. Je ne me suis attachée à aucun des personnages et la description n’aide pas. Tout est dénué d’émotions, on a beaucoup de descriptions mais très peu d’acte. On dit souvent que si les personnages doivent s’embrasser pour montrer qu’ils s’aiment, c’est que quelque chose cloche. Et ça a été le cas. Je n’ai même pas compris comment elles ont pu tomber amoureuses car je n’ai ressenti aucune alchimie.
.
Queen of Coin and Whispers est un roman YA très générique, qui nous offre cliché sur cliché sans aller en profondeur. Dommage, j’en attendais beaucoup.

5/10
J’ai reçu l’ARC de ce livre grâce à NetGalley et à l’éditeur. Cela n’a en rien influencé mon avis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s