[DIVERSITHEQUE] Chronique d’Amina de Hena Khan

Résumé : Malgré sa jolie voix, Amina n’a jamais aimé être au centre de l’attention. Elle se contente bien volontiers de rester avec sa meilleure amie Soojin. Mais depuis qu’elles sont entrées en sixième, quelque chose a changé. Soojin devient copine avec Emily, une des filles populaires de la classe, et elle veut changer son nom pour quelque chose de plus américain ! Alors qu’Amina se demande si elle doit, elle aussi, changer pour s’intégrer, son oncle venu du Pakistan confirme ses doutes.
Il a de nombreux préjugés et, d’après lui, une jeune musulmane ne devrait pas chanter. Amina, bouleversée, ne sait plus quoi faire pour être elle-même… Et tout se complique encore quand la mosquée du quartier est vandalisée. Amina doit utiliser sa voix pour se faire entendre.

Editeur : Bayard Jeunesse
Date de sortie : Février 2020
Genre(s) : Jeunesse, contemporain
Nombre de pages : 272

Radar à diversité : cast de personnages américano-pakistanais et musulman + #ownvoices, ps coréen

L’avis de @planetediversite : Amina entre en sixième et cette nouvelle année va apporter bien des changements pour la petite fille. Entre sa meilleure amie qui s’éloigne, son oncle du Pakistan qui vient rendre visite à sa famille et le fait qu’elle doit réciter un des verset du Coran devant tout le monde alors qu’elle déteste ça… Ça commence à faire beaucoup pour Amina. L’histoire reste simple mais elle porte quelque chose de spécial. A travers cette petite fille, l’autrice parle des conflits lorsque l’on naît plongé dans deux cultures différentes tout en abordant les problèmes d’une petite fille de douze ans. Ça parle d’amitié et de famille. Amina est un personnage très attachant. Les relations familiales ont une place importante et tout ça rend l’histoire assez forte.
J’ai beaucoup aimé lire les scènes qui se passaient dans la Mosquée locale. C’est quelque chose que je n’avais jamais vu dans un roman jeunesse et c’étaient de très beaux moments. On parle aussi d’intolérance, de racisme et d’islamophobie notamment vers la fin (j’aurais justement aimé que cette fin ne soit pas si rapide). Ce sont des scènes qui m’ont beaucoup touché, encore plus en les vivant du point de vue d’un enfant.
J’ai trouvé très intelligent ce roman qui tourne autour de la voix d’Amina, de sa passion pour la chant qu’elle préfère garder pour elle mais aussi cette voix qu’elle doit utiliser pour dire ce qu’elle a sur le coeur. Peut-être parce qu’on laisse trop rarement les enfants s’exprimer et qu’on devrait les écouter plus souvent.
.
Amina c’est évidemment un roman que je vous conseille d’offrir aux enfants autour de vous mais aussi de lire vous-même. Je sais que c’est une histoire dont je me souviendrais longtemps.

9/10

Chroniques ownvoices :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s