[DIVERSITHEQUE] Chronique de Cinderella is Dead de Kalynn Bayron

Résumé : 200 ans après que Cendrillon a trouvé son prince, le conte de fées est terminé. Les adolescentes doivent désormais se présenter au bal annuel, où les hommes du royaume sélectionnent leurs épouses sur des choix uniquement esthétiques. Si aucune correspondance appropriée n’est trouvée, les filles non choisies ne disparaissent mystérieusement.
Sophia, seize ans, préférerait de loin épouser Erin, sa meilleure amie d’enfance, que de défiler devant des prétendants. Au bal, Sophia prend la décision désespérée de fuir et se retrouve cachée dans le mausolée de Cendrillon. Là, elle rencontre Constance, la dernière descendante connue de Cendrillon et ses belles-sœurs. Ensemble, elles jurent de faire tomber le roi une fois pour toutes – et, ce faisant, elles apprennent que l’histoire de Cendrillon est plus riche que jamais…

Editeur : Bloomsbury YA
Date de sortie : Juillet 2020
Genre(s) : YA, fantasy
Nombre de pages : 400

Radar à diversité : héroïne lesbienne et noire, li lesbienne, F/F, ps gay + autrice noire
TW : homophobie, violences conjugales, racisme

L’avis de @planetediversite : Cinderella is Dead est non seulement une réécriture du conte très connu mais aussi une critique. On se retrouve des années plus tard alors que l’histoire de Cendrillon règne en maître dans ce royaume. Les jeunes filles sont élevées dans le respect du conte, elles doivent l’apprendre par coeur et dès seize ans, elles doivent aller au bal pour être choisie par un prétendant. On va retrouver aussi tous les personnages emblématiques de l’histoire… mais certains on bien changer.
Mais Sophia, elle, est en colère. En colère de devoir être choisie comme du bétail, de devoir suivre des règles misogynes, en colère de la situation dans lesquels se retrouvent les femmes qu’elle connait (on parle beaucoup de violences conjugales notamment), en colère de ne pas pouvoir épouser sa meilleure amie. Malgré le contexte bien différent du nôtre, on ne peut que comprendre Sophia. Les problématiques restent intemporelles.
Lorsqu’elle s’enfuie du bal, elle rencontre Constance, la dernière descendante de Cendrillon et ensemble, elles vont s’allier pour déconstruire une société remplie de toxicité masculine. Je pense qu’on reste dans le conte de fée malgré tout, ça reste simple, trop simple mais ça marche, ça donne de l’espoir.
Le personnage de Sophia est une bouffée d’air frais dans cette histoire. Dès le début, elle est pleine de convictions, d’idéaux et jamais elles ne les abandonne. J’aurais aimé qu’il y ait plus de développement à son histoire d’amour. Tout va bien un peu vite.
J’ai aussi beaucoup aimé Constance qui est un personnage intelligent, prête à tout, elle aussi. Elles se complètent bien avec Sophia. Et à travers elle, on en apprend plus sur la véritable histoire de Cendrillon, sur l’histoire de sa famille et c’est un des aspectes du livre qui m’a le plus plu. Surtout en ce qui concerne les belles-sœurs de Cendrillon.
Si vous aimez Cendrillon, vous aimerez redécouvrir son histoire d’une nouvelle façon. C’est le livre parfait pour les filles qui ne veulent pas épouser le prince charmant mais plutôt la princesse.

« But we will not be denied. We will not be silenced. »

8,5/10
Niveau d’anglais : ★★★☆☆

Chroniques ownvoices :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s