[DIVERSITHEQUE] Chronique de The Henna Wars d’Adiba Jaigirdar

Résumé : Quand Nishat fait son coming-out à ses parents, ils disent qu’elle peut être qui elle veut… tant qu’elle n’est pas elle-même. Parce que les filles musulmanes ne sont pas lesbiennes. Nishat ne veut pas cacher qui elle est, mais elle ne veut pas non plus perdre sa relation avec sa famille. Et sa vie ne devient plus difficile que lorsqu’une amie d’enfance revient dans sa vie.
Flávia est belle et charismatique et Nishat tombe instantanément amoureuse d’elle. Mais quand un concours scolaire invite les élèves à créer leurs propres entreprises, Flávia et Nishat choisissent de faire du henné, même si Flávia s’approprie la culture de Nishat. Au milieu du sabotage et du stress scolaire, leur vie s’emmêle, mais Nishat ne peut pas tout à fait se débarrasser de son crush pour Flávia, et se rend compte qu’il pourrait y avoir plus pour elle qu’elle ne le pensait.

Editeur : Page Street Kids
Date de sortie : Mai 2020
Genre(s) : YA, contemporain
Nombre de pages : 400

Radar à diversité : pp musulman, bengali et lesbien, li brésilienne et bi, famille bengali et musulmane + #ownvoices
TW : outing, homophobie, racisme

L’avis de @planetediversite : The Henna Wars était une sortie très attendue notamment parce qu’on a peu de romans YA avec autant de diversité et peu de roman avec des héroïnes lesbiennes et musulmanes.
L’histoire se déroule en Ireland dans un lycée catholique pour filles et Nishat vient de faire son coming-out à ses parents. Un coming-out qui… aurait pu mieux se passer. Ses parents ne sont pas très compréhensifs, commencent à l’ignorer et Nishat ne sait plus vraiment quoi faire. Commence alors cette compétition à l’école où Nishat doit créer une mini-entreprise. Elle choisie de faire quelque chose qu’elle adore : les tatouages au henné. Sauf qu’un autre groupe va faire la même chose et dans ce groupe il y a la belle Flávia dont Nishat est un petit peu amoureuse.
C’est aussi donc un roman qui aborde l’appropriation culturelle, le racisme au sein d’une compétition qui va aller crescendo dans les coups bas. C’est une partie du roman que j’ai beaucoup aimé et l’autrice a abordé ça avec beaucoup de pédagogie en expliquant ce qu’est l’appropriation culturelle et le racisme qui se cache derrière. On va pas se le cacher, beaucoup d’aspects de la culture indienne ont été commercialisé en Occident (yoga, henné, bindi…). J’ai eu beaucoup de peine pour Nishat qui doit affronter plein de combats à la fois, elle est rarement écoutée et on balaye ses avis d’un revers de main à l’école quand chez elle, elle doit vivre avec ses parents qui préféreraient changer qui elle est. On comprend très bien sa frustration. Malgré tout le roman est rempli d’amour pour la culture Bengali et pour ses traditions.
L’outing a été personnellement une scène assez compliquée à lire puisqu’elle a fait écho à quelque chose de similaire que j’avais vécu et je me suis vraiment retrouvée dans Nishat. L’outing peut vraiment être traumatisant, avec l’impression de ne plus rien contrôler et d’avoir été privé de quelque chose qui nous appartenait.
J’ai un peu moins accroché à l’histoire d’amour entre Nishat et Flávia. J’ai trouvé que ça allait un peu vite (c’est souvent ma principale critique dans les romans YA au final) et pour être honnête, je n’ai pas vraiment ressenti d’alchimie entre les deux personnages. On a d’abord l’impression que Nishat trouve Flávia très jolie et ça s’arrête là. J’aurais aimé mieux connaître les personnages, j’ai trouvé que l’autrice n’allait pas assez en profondeur. Au final, j’avais l’impression de très peu connaître Nishat.
J’ai, en revanche, adoré les scènes entre Nishat et sa soeur, Priti. Je l’ai même trouvé plus importante, plus présente que la romance. Ça fait du bien de voir deux soeurs qui se soutiennent à chaque instant. En parlant de famille, j’aurais quand même aimé que Nishait ait une vraie discussion avec ses parents parce que j’ai eu l’impression que sur ce point là on a pas vraiment eu de résolution…

7,5/10
Niveau d’anglais : ★‎★☆☆☆

Chroniques ownvoices :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s