[DIVERSITHEQUE] Chronique de Meet Cute Club de Jack Harbon

Résumé : Jordan Collins n’a pas besoin d’un homme.
Ce dont il a besoin, c’est que son autrice préférée publie un autre de ses romans surnaturels sexy et que plus de gens s’inscrivent au Meet Cute Club, son club de lecture, qu’il craint d’être en train de perdre. Il a également besoin que le nouvel employé de sa librairie locale cesse de se moquer de lui pour lire des choses destinées aux « grands-mères ».
La dernière chose dont il a besoin est que ce même employé, Rex Bailey, débarque dans son salon et demande à rejoindre Meet Cute Club. Malgré sa première réaction – comme lui rire au visage et lui dire de partir – Jordan décide que s’il veut que ce club continue de prospérer, il ne peut pas refuser de nouveaux membres. Pas même ceux comme Rex, qui parviennent en quelque sorte à être à la fois odieux et désagréablement beau.
Alors que Jordan et Rex s’associent pour ramener le club à la vie, Jordan découvre rapidement que Rex n’est peut-être pas le troll arrogant pour lequel il se fait passer, et que il a peut-être eu tort de juger un livre par sa couverture.

Editeur : Auto-édition
Date de sortie : Mai 2020
Genre : Adulte, contemporain
Nombre de pages : 186

Radar à diversité : pp noir, M/M + #ownvoices

L’avis de @planetediversite : Meet Cute Club suit le point de vue de deux personnages : Jordan est un homme passionné de livres et très romantique qui a un club de lecture et Rex qui est en ville pour vider la maison de sa grand-mère et qui travaille à temps partiel dans une librairie. C’est une sorte de romance enemies-to-lovers, en tout cas, leur première rencontre ne se passe pas de la meilleure des façons et ces deux là n’ont, au premier abord, pas grand chose en commun.
Le roman fait le travail parfait d’une sorte de comédie romantique. La relation entre Jordan et Rex est au coeur de l’histoire et je l’ai trouvé adorable. Elle gravite aussi autour du monde des livres donc forcément, ça ne pouvait pas me déplaire. Les deux personnages ont une alchimie indéniable, une relation saine et ils n’ont pas la langue dans leur poche (au sens figuré comme littéral…). Je ne lis jamais de romance adulte, je suis un peu sortie de ma zone de confort pour cette lecture et je ne suis vraiment pas déçue.
C’est aussi un roman qui est un peu une déclaration d’amour aux livres évidemment mais aussi aux grands-mères car pour Jordan et Rex, leurs grands-mères avaient une place particulière dans le coeur et c’était très beau à voir.
J’ai par contre été un peu déçue de la façon dont commence le roman (par une scène du roman que Jordan est en train de lire), ce sont trois/quatre pages inutiles qui m’ont complètement perdu. Et personnellement, je trouve ça un peu agressif de commencer un livre par une scène de sexe (ça c’est vraiment un jugement personnel). Je préfère connaître les personnages et être dans un certain mood avant de devoir me coltiner des culs. Pardonnez mon langage.
.
Je ne peux que me réjouir de voir enfin naître des histoires d’amour LGBT qui sont juste pleine de positivité, d’amour et drôle sans gros drama, sans douleur. Je ne peux que vous conseiller ce roman à 100 % !

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s