[DIVERSITHEQUE] Chronique de Clap When You Land d’Elizabeth Acevedo

Résumé : Camino Rios attend avec impatience les étés où elle retrouve son père qui lui rend visite en République Dominicaine. Mais cette fois, le jour où son avion est censé atterrir, Camino arrive à l’aéroport et y trouve une foule en pleurs…
À New York, Yahaira Rios est appelée au bureau du directeur, où sa mère l’attend pour lui dire que son père, son héros, est décédé dans un accident d’avion.
Séparées par la distance – et les secrets de Papi – les deux filles sont obligées de faire face à une nouvelle réalité dans laquelle leur père est mort et leur vie est à jamais modifiée.
Et puis, quand il semble qu’elles ont tout perdu de leur père, elles apprennent l’existence l’une de l’autre.

Editeur : Quill Tree Books
Date de sortie : Mai 2020
Genre : YA, contemporain, poésie
Nombre de pages : 432

Radar à diversité : pp latinx, pp wlw, couple F/F + autrice latinx

L’avis de @planetediversite : J’ai toujours beaucoup aimé le travail d’Elizabeth Acevedo, j’ai lu ses autres romans mais aucun ne m’a touché comme celui-ci l’a fait.
L’autrice revient à ses premiers amours avec un nouveau roman en vers libre comme pour Signé Poète X. On a ici le point de vue des deux soeurs : l’une vit en République Dominicaine et l’autre à New-York et n’ont aucune idée que l’autre existe. Mais lorsque leur père est tué dans un accident d’avion, elles se retrouvent à partager le même deuil.
Les deux héroïnes ont chacune une voix unique, on n’a jamais besoin de se demander qui parle parce que c’est tout de suite très clair. Chacune à sa façon de faire son deuil, chacune réagit différemment à tout ce qui les entoure. La première partie est très lente puis l’histoire commence réellement au moment où les deux soeurs se rencontrent et j’ai beaucoup aimé tout ce passage là. Les filles apprennent à se connaître mais aussi à connaître leur père et comprennent qu’il n’était peut-être pas le héros qu’elles pensaient.
A travers une histoire très simple, l’autrice aborde de nombreux sujets : la vie privilégiée que mène Yahaira, le colorisme, les sacrifices que certaines personnes doivent faire. C’est un roman sur la famille, les secrets, ce qui nous sépare comme ce qui nous rapproche. Elizabeth Acevedo a un don avec les mots qu’elle sait faire danser. Elle écrit les seuls romans en vers qui me touchent vraiment et ça marche à chaque fois.
Même si c’est un roman sur le deuil d’un père, les relations entre les femmes de ce roman sont extraordinaires. Que ce soit les relations entre soeurs, tante/nièce, petites-amies… La force des femmes ne cessera jamais de m’étonner et ce roman le prouve encore.
.
Clap When You Land c’est une histoire sur ces tragédies silencieuses qui secouent le monde de certaines personnes, sur le deuil, la famille, les secrets, ceux qu’on pardonnent et ceux qu’on n’oublient pas. Vraiment si vous n’avez pas encore commander ce livre, qu’est-ce que vous attendez ?

10/10
Niveau d’anglais : ★★☆☆☆
J’ai reçu l’ARC de ce livre grâce à l’éditeur et à NetGalley. Cela n’a en rien influencé mon avis.

.
Chroniques ownvoices :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s