[RECOMMANDATIONS] Des romans sur la grossesse adolescente/les parents adolescents

Historiques ou contemporains, tout ces romans parlent de la grossesse adolescente, de l’avortement ou de la vie en tant que parents adolescents.

Titre : Si loin de l’arbre de Robin Benway

Résumé : Grace, 16 ans, a passé une année difficile au lycée. Elle est tombée enceinte, a donné naissance à sa fille le jour du bal de promo et l’a faite adopter. Elle-même adoptée, elle décide de retrouver sa mère biologique. Mais ce qu’elle va trouver, ce sont un frère et une sœur, avec chacun ses secrets et son histoire.
Ces trois adolescents dont les vies se retrouvent entremêlées tissent un portrait remarquable de la famille sous toutes ses formes, qui va bien au-delà des liens du sang.

Radar à diversité : pp latinx, pp lesbien

Titre : PS : Tu me manques de Jen Petro-Roy

Résumé : Cilla, la soeur aînée d’Evie, n’est plus là. Enceinte à seize ans, elle a été envoyée en pension à des centaines de kilomètres… Alors, Evie lui écrit chaque jour ou presque : elle lui raconte son quotidien d’adolescente, le collège, la comédie musicale à laquelle elle participe, l’arrivée à l’école d’une nouvelle, June, qui fait battre son coeur un peu trop fort… Pour toute réponse, Evie ne reçoit que deux lettres, glaciales, comme si Cilla voulait couper les ponts.
Convaincue que sa soeur est en danger, Evie part à sa recherche…

Radar à diversité : pp lesbien, li noir

Titre : Boy’s Don’t Cry de Malorie Blackman

Résumé : Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur, c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais…

Radar à diversité : pp noir, ps noir et gay + autrice noire

Titre : En Cloque d’Eva Darrows (sort en août prochain)

Résumé : Il y a une première fois pour tout.

Premier jeu de la bouteille.
Première fois avec un garçon superhot dont j’ai oublié de récupérer le numéro.
Première grossesse.

Je vous ai surpris avec celui-là, n’est-ce pas?
Surprise moi aussi. J’avais prévu de passer la dernière année avec ma meilleure amie, Devi Abrams, d’être diplômée en tête de ma classe et entrer dans un collège de l’Ivy League. Au lieu de cela, maman et moi emménageons avec ma grand-mère et je suis sur le point de commencer une nouvelle école et une toute nouvelle vie.

Vous savez quoi de plus amusant que d’être la nouvelle fille de votre dernière année ? Être la nouvelle fille enceinte. Ce n’est pas génial. Il y a cependant un avantage : un garçon nommé Leaf Leon. Il est mignon, un cuisinier incroyable et il flirte avec moi. Dommage que je sois enceinte avec le bébé d’un étranger. Je devrais probablement lui en parler à un moment donné.
Mais comment?
Il me semble que j’ai encore beaucoup de premières fois à faire.

Radar à diversité : héroïne grosse et bi, li roumain et ace, ps non-binaire

Titre : Missouri 1627 de Jenni Hendricks et Ted Caplan (sort en juin prochain)

Résumé : Veronica est une ado de 17 ans à qui tout réussit. Jolie fille populaire et major de sa promotion, elle vient d’être admise dans la prestigieuse université de Brown. Ses parents sont très fiers de sa réussite. Et effectivement, sa vie semble toute tracée ! Pourtant le jour où Veronica découvre qu’elle est enceinte : son monde s’écroule. Ses chances d’intégrer l’une des meilleures écoles sont menacées. Son petit ami est un loser et elle n’est pas prête à être mère. Mais Veronica vit dans le Missouri, un état où l’accord parental est indispensable pour qu’une mineure puisse avorter.Et elle sait qu’elle ne pourra jamais compter sur le soutien de ses parents. Sa seule solution : se rendre dans une clinique au Nouveau-Mexique, à près de 1 500 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, pour effectuer les 14 heures de route qui les séparent de la clinique.

Radar à diversité : ps lesbien

Titre : With the fire on high d’Elizabeth Acevedo

Résumé : Avec sa fille à s’occuper et son abuela pour l’aider, la lycéenne Emoni Santiago doit prendre des décisions difficiles et faire ce qui doit être fait. Le seul endroit où elle peut abandonner ses responsabilités c’est dans la cuisine, où elle ajoute un petit quelque chose de magique à tout ce qu’elle cuisine, transformant sa nourriture en délice. Pourtant, elle sait qu’elle n’a pas assez de temps pour le nouveau cours d’arts culinaires de son école, qu’elle n’a pas l’argent pour le voyage en Espagne – et qu’elle ne devrait pas encore rêver de travailler un jour dans une vraie cuisine. Mais même avec toutes les règles qu’elle s’impose – et toutes les règles que les autres ont pour elle – une fois qu’Emoni commence à cuisiner, son seul vrai choix est de laisser son talent se libérer.

Radar à diversité : pp afro-latinx + #ownvoices, couple F/F secondaire

Titre : Ramona Blue de Julie Murphy

Résumé : Ramona Leroux, dite Ramona Blue (pour sa passion pour l’océan et ses cheveux) n’a pas grand-chose dans sa vie. Sa famille avait déjà du mal à joindre les deux bouts avant l’ouragan Katrina, et cinq ans plus tard, chaque centime compte. Mais au moins, elle peut compter sur sa famille et ses amis, et elle est absolument sûre de trois choses. Premièrement, qu’elle ferait n’importe quoi pour sa sœur Hattie. Deuxièmement, qu’elles vont toutes les deux sortir de leur petite ville d’Eulogy dans le Mississippi, mais qu’aucune n’a le luxe d’aller à l’université. Troisièmement, qu’elle aime les filles. Mais alors qu’elle aborde sa dernière année de lycée, Hattie tombe enceinte, une inconnue se prend pour sa coach et lui parle équipes de natation et bourses d’études sportives, et ce qu’elle ressent pour son ami d’enfance Freddie, qui vient d’emménager à Eulogy, va bien au-delà de l’amitié… Petit à petit, le futur et l’identité que Ramona pensait tous tracés redeviennent aussi fluides que l’océan.

Radar à diversité : pp bi, ps ace, ps gay, ps noir

Titre : This is what it feels like de Rebecca Barrow

Résumé : Peu importe le prix attribué au concours Sun City Originals cette année.
Qui se soucie qu’il soit de quinze mille dollars ? Qui se soucie de la première oartie d’un concert pour l’un des plus grands groupes à avoir jamais joué dans cette ville ?
Pas Dia, c’est sûr. Parce que Dia sait que sans groupe, elle n’a aucune chance de gagner Sun City. Parce que depuis que l’alcoolisme d’Hanna régit sa vie, Dia et Jules ne lui ont plus parlé. Et depuis le départ de Hanna – eh bien, il n’y plus de groupe.
C’étaient ensemble que Dia, Jules et Hanna s’amusaient, faisaient de la musique et préparaient l’avenir. Mais c’était il y a longtemps – maintenant il y a un bébé, une relation ratée, un séjour en cure de désintoxication et toutes sortes d’autre choses qui ont interrompu le rythme de leur amitié. Aucun concours ne peut changer cela. N’est-ce pas ?
Mais comme pour les paroles d’une chanson que vous avez l’habitude de répéter, vous ne pouvez pas oublier une meilleure amei. Et pour Dia, Jules et Hanna, ce défi impossible – ignorer le passé pour relancer l’avenir – ne deviendra possible que si elles font enfin la paix avec les filles qu’elles ont été et que celles qu’elles sont devenues.

Radar à diversité : pp lesbienne, addiction, POC, ps grosse + autrice noire

Titre : The How and the Why de Cynthia Hand

Résumé : Cassandra McMurtrey a les meilleurs parents qu’une fille pourrait demander. Ils ont donné à Cass une vie qu’elle n’échangerait pour rien au monde. Elle a tout ce dont elle a besoin – sauf peut-être la seule chose qu’elle veut. Comme savoir qui elle est. D’où elle vient. Les questions auxquelles ses parents adoptifs ne peuvent pas répondre, peu importe combien ils l’aiment.

Meais il y a dix-huit ans, quelqu’un a écrit à Cass une série de lettres. Et elels peuvent peut-être contenir les réponses que Cass cherchait.

Radar à diversité : POC

Titre : Finding Yvonne de Brandy Colbert

Résumé : Depuis qu’elle a sept ans, Yvonne a son violon de confiance pour lui tenir compagnie, surtout en ces jours de solitude après que sa mère a quitté sa famille. Mais avec la remise des diplômes à venir, elle est forcée de faire face à la dure vérité qu’elle pourrait ne pas être assez bonne pour fréquenter un conservatoire après le lycée.

Plein de doute sur son avenir, et de plus en plus frustrée par sa relation tendue avec son père émotionnellement fermé, Yvonne rencontre un musicien de rue et violoniste qui comprend sa lutte. Il est mystérieux, charmant et différent de Warren, le garçon familier et fiable qui a son cœur. Mais quand Yvonne tombe enceinte de façon inattendue, elle doit prendre la décision la plus difficile à ce jour concernant son avenir.

Radar à diversité : pp noir + #ownvoices

Titre : Girls Like Us de Randi Pink

Résumé : Situé à l’été 1972, ce roman historique émouvant de YA est raconté par des adolescentes d’horizons différents avec une chose en communb: chaque fille est aux prises avec une grossesse.
Quatre adolescentes. Quatre histoires différentes. Ce qu’elles ont toutes en commun, c’est qu’elles ont affaire à des grossesses non planifiées.

Dans la Géorgie rurale, Izella est sage au-delà de ses années, mais alourdie de la responsabilité de sa sœur aînée, Ola, qui a découvert qu’elle était enceinte. Leur jeune voisine, Missippi, est également enceinte, mais ne comprend pas pleinement l’étendue de sa situation. Lorsque son père l’envoie à Chicago pour accoucher, elle rencontre la dernière narratrice, Susan, qui est blanche et la fille d’un sénateur pro-vie.

Radar à diversité : pp noirs + #ownvoices

4 commentaires

Répondre à motsdouxetinfinis Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s