[RECOMMANDATIONS] Des romans qui se passent sur une île

Titre : Belles dans la jungle de Libba Bray

Résumé : Les candidates du concours Miss Fleur de Beauté pensaient faire un super voyage, défiler sur la plage dans de jolies tenues et rivaliser devant les caméras. Sauf que leur avion s’écrase sur une île déserte, les laissant seules avec peu de vivres, et presque pas d’eyeliner. Quand débarquent sur l’île des pirates de téléréalité fort troublants, puis des trafiquants d’armes fort redoutables, les choses se compliquent encore. Et si cette épreuve permettait aux miss de découvrir qui elles sont vraiment ?

Radar à diversité : homosexualité, bisexualité, transidentité, handicap, POC…

Pourquoi le lire ? Un roman satirique qui dénonce les concours de beauté et les injonctions à la beauté et tout ça sur une île déserte.

Titre : Wilder Girls de Rory Power

Résumé : Voilà bientôt dix-huit mois qu’un mal inconnu, la Tox, a frappé l’île Raxter. Dix-huit mois que le pensionnat pour jeunes filles qui en occupe la pointe a été mis sous quarantaine.
D’abord, la Tox a tué les enseignantes, une à une, puis elle a infecté les élèves, dont les survivantes portent désormais ses monstrueux stigmates dans leur chair.
Coupées du reste du monde, cernées par les bêtes mutantes qui rôdent dans les bois alentour et livrées à elles-mêmes, celles qui restent n’osent plus sortir de l’enceinte de l’école. Jour après jour, elles attendent le vaccin que le gouvernement leur a promis.
Hetty et ses deux meilleures amies, Byatt et Reese, se serrent les coudes malgré les privations, bien déterminées à lutter ensemble jusqu’au bout…

Radar à diversité : pp queer, F/F + #ownvoices

Pourquoi le lire ? Une ambiance creepy et une épidémie qui force à mettre en place une quarantaine. Est-ce le moment idéal ou bien le pire pour se plonger sur l’île Raxter ?

Titre : Sawkill Girl de Claire Legrand

Résumé : Qui sont les Sawkill Girls ?
Marion : la nouvelle fille. Maladroite et simple, stable et fiable. Alourdie par la tragédie et affamée d’amour, elle est sûre de ne jamais le trouver.
Zoey : la paria. Malchanceuse et seule, blessée mais ne le montre pas. En proie au chagrin et rêve de filles disparues. Peut-être qu’elle est brisée – ou peut-être que tout le monde l’est.
Val : la reine des abeilles. Magnifique et privilégiée, impitoyable et royale. Des mots comme de la soie et des yeux comme des couteaux, un cœur fait de secrets et une bouche pleine de mensonges.
Leurs histoires se rejoignent sur l’île de Sawkill Rock, où des chevaux étincelants paissent dans des pâturages vallonnés et des vagues de froid s’abattent sur les falaises noires. Où les enfants murmurent la légende d’un monstre insidieux lors de fêtes et autour de feux de camp.
Où des filles disparaissent depuis des décennies, volées par un mal vorace que personne n’a osé combattre… jusqu’à maintenant.

Radar à diversité : pp noir, bi et ace, pp gros et wlw, pp bi/pan

Pourquoi le lire ? Un peu dans l’ambiance de Wilder Girls : une île et au lieu d’une épidémie, un monstre qui hante l’endroit depuis bien trop longtemps. Brr !

Titre : Jane Unlimited de Kristin Cashore

Résumé : Jane a vécu une vie plutôt ordinaire, élevée par sa tante Magnolia récemment décédée, sur qui elle comptait pour transformer sa vie en aventure. Sans tante Magnolia, Jane est sans repères. Puis une vieille connaissance, la glamour et capricieuse Kiran Thrash, revient dans la vie de Jane et l’invite à un gala au manoir insulaire extravagant des Thrashes appelé Tu Reviens. Jane se souvient que sa tante lui avait dit: « Si quelqu’un t’invite à Tu Reviens, promets-moi que tu iras. »

Ce que Jane ne sait pas, c’est qu’à Tu Reviens son histoire va changer; la maison lui offrira cinq choix qui pourraient finalement déterminer le cours de sa vie. Mais chaque choix a un prix. Elle pourrait tomber amoureuse, elle pourrait perdre sa vie, elle pourrait se retrouver face à face avec elle-même. A Tu Reviens, tout est possible.

Radar à diversité : pp bi

Pourquoi le lire ? Un roman hyper original où le personnage a des choix à faire, ces choix nous mènent à cinq histoires écrites dans des genres différents (sci-fi, horreur, thriller, fantasy…).

Titre : Summer of Salt de Katrina Leno

Résumé : Une magie transmise de génération en génération…
Georgina Fernweh attend avec impatience qu’arrive le picotement de la magie dans ses doigts – magie qui a été transmise à travers chaque femme de sa famille. Sa soeur jumelle, Mary, montre déjà une capacité à défier la gravité. Mais avec leur dix-huitième anniversaire qui se profile à la fin de cet été, Georgina craint que son cadeau ne viendra jamais.
Personne ne remet en question le temps, aussi morose et erratique qu’une tempête d’été.
Personne ne conteste l’oiseau (prétendument) de trois cents ans qui vient se percher sur l’île chaque année.
Un été qui deviendra légende. . .
Quand la tragédie frappe, ce qui a fait la particularité des femmes de Fernweh les projette soudainement dans la suspicion. Au cours de son été dernier sur l’île – un été de tempêtes, d’amour, de sel – Georgina va apprendre la vérité sur la magie, sous toutes ses formes.

Radar à diversité : F/F, ps aro/ace

Pourquoi le lire ? Une île avec une famille de magiciennes, un oiseau un peu étrange et un été qui va changer le cours de la vie de Georgina et de sa soeur jumelle.

Titre : The Mercies de Kiran Millwood Hargrave

Résumé : Finnmark, Norvège, 1617. Maren Bergensdatter, vingt ans, se dresse sur la côte escarpée et regarde la mer se transformer en une tempête soudaine et imprudente. Quarante pêcheurs, dont son frère et son père, sont noyés et laissés brisés sur les rochers en contrebas. Avec la disparition des hommes, les femmes de la petite ville du nord de Vardø doivent se débrouiller seules.

Trois ans plus tard, une sinistre figure arrive. Absalom Cornet vient d’Écosse, où il a brûlé des sorcières dans les îles du nord. Il emmène avec lui sa jeune épouse norvégienne, Ursa, qui est à la fois grisée par l’autorité de son mari et terrifiée de lui. À Vardø et à Maren, Ursa voit quelque chose qu’elle n’a jamais vu auparavant: des femmes indépendantes. Mais Absalom ne voit qu’un endroit intact de Dieu et inondé d’un mal puissant.

Alors que Maren et Ursa se rapprochent et sont attirées l’une vers l’autre d’une manière qui les surprend toutes les deux, l’île commence à se refermer sur elles, la main de fer d’Absalom menaçant l’existence même de Vardø.

Radar à diversité : F/F

Pourquoi le lire ? Une île que de femmes qu’on considèrent comme des sorcières qui doivent se battre comme le pouvoir qu’un homme. Une histoire inspirée de faits réels. Ça donne envie, non ?

Titre : Dear Haiti, Love Alaine de Maika et Maritza Moulite

Résumé : Vous pourriez poser la question évidente : qu’à donc à dire une adolescente américano-haïtienne de 17 ans qui a peu d’expérience de la vie ?

En fait, beaucoup.

Grâce à « l’incident » (ne demandez pas), je passe les deux prochains mois à faire ce que mon école appelle un « projet d’immersion bénévole ». Ce ne sont certainement pas des vacances. Je travaille dur sous les yeux toujours vigilants de Tati Estelle pour sa nouvelle association. Et ma mère est même là pour s’assurer que je fais les choses correctement. Ou elle pourrait simplement faire profil bas pour esquiver les médias après un incident beaucoup plus public de sa part … et pour cacher un secret plutôt dévastateur.

Tout bien considéré, il y a de très bons avantages… comme flirter avec le stagiaire mignon de Tati, avoir du temps avec ma mère et faire l’expérience d’Haïti pour la première fois. J’explore même l’histoire de ma famille, qui se trouve être chargée de trahisons, de superstitions et peut-être même d’une malédiction familiale.

Vous savez, du drama typique. Mais ce n’est rien que je ne peux pas gérer.

Radar à diversité : pp américano-haïtienne + #ownvoices, maladie dégénérative

Pourquoi le lire ? Ecrit par deux soeurs, ce roman est une ôde à Haïti et à l’héritage qu’on porte tous avec nous.

Titre : Jade City de Fonda Lee

Résumé : La famille Kaul est l’un des deux syndicats du crime qui contrôlent l’île de Kekon. C’est le seul endroit au monde qui produit la jade magique rare, qui accorde à ceux qui ont la bonne formation et le bon héritage des capacités surhumaines.
Le clan Green Bone d’honorables guerriers de jade ont autrefois protégé l’île des invasions étrangères – mais de nos jours, dans une métropole animée de l’après-guerre pleine de voitures rapides et d’argent étranger, les familles Green Bone comme les Kauls sont principalement impliquées dans le commerce, la construction, et l’entretien quotidien des quartiers sous leur protection.
Lorsque la tension frémissante entre les Kauls et leurs plus grands rivaux éclate en violence ouverte dans les rues, l’issue de cette guerre de clan déterminera le sort de tous les Green Bones et l’avenir de Kekon lui-même.

Radar à diversité : pp asiatiques + #ownvoices, pp queer

Pourquoi le lire ? Une histoire de mafias inspirée par les films de Kung Fu et avec un univers richement construit.

Titre : Hurricane Child de Khacen Callender

Résumé : Caroline, 12 ans, est une enfant de l’ouragan, née sur l’île Water lors d’une tempête. Venir dans ce monde pendant un ouragan est un signe de malchance, et Caroline a déjà eu sa part. Elle est détestée par tout le monde dans sa petite école, elle peut voir des choses que personne d’autre ne peut voir et – pire que tout – sa mère a quitté la maison un jour et n’est jamais revenue. Sans amis et ses journées remplis de chagrin, Caroline est déterminée à retrouver sa mère. Lorsqu’uen nouvelle élève, Kalinda, arrive, la chance de Caroline commence à tourner. Kalinda, une fille solennelle de la Barbade avec un sourire spécial pour tout le monde, semble aussi voir les choses que Caroline voit. Attirées par leur don commun, Kalinda accepte d’aider Caroline à chercher sa mère, à commencer par une mystérieuse dame vêtue de noir. Bientôt, elles découvrent le pouvoir de guérison d’une étroite amitié entre filles.

Radar à diversité : pp noir et lesbien + auteurice noir.e et non-binaire

Pourquoi le lire ? Un roman jeunesse complexe et dur mais aussi plein d’espoir et très poétique.

Titre : Clap When You Land d’Elizabeth Acevedo

Résumé : Camino Rios vit pour les étés lorsque son père lui rend visite en République Dominicaine. Mais cette fois, le jour où son avion est censé atterrir, Camino arrive à l’aéroport pour voir une foule en pleurs…

À New York, Yahaira Rios est appelée au bureau du directeur, où sa mère attend pour lui dire que son père, son héros, est décédé dans un accident d’avion.

Séparées par la distance – et les secrets de Papi – les deux filles sont obligées de faire face à une nouvelle réalité dans laquelle leur père est mort et leur vie est à jamais modifiée. Et puis, quand il semble qu’elles ont tout perdu de leur père, elles apprennent l’existence de l’autre.

La mort de Papi révèle toutes les vérités douloureuses qu’il a cachées et l’amour qu’il a partagé à travers un océan. Et maintenant, Camino et Yahaira sont toutes les deux laissées aux prises avec ce que cette nouvelle sœur signifie pour elles, et ce qu’il faudra faire maintenant pour garder leurs rêves en vie.

Radar à diversité : pp latinx + #ownvoices, pp wlw

Pourquoi le lire ? Un récit écrit en vers du point de vue des deux sœurs qui vont apprendre à se connaître. On ne peut jamais se tromper quand on décide de lire un livre d’Elizabeth Acevedo.

Titre : The House in the Cerulean Sea de T.J Klune

Résumé : Linus Baker mène une vie tranquille et solitaire. A quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat sournois et ses vieux disques. En tant que travailleur social au Département en charge de la jeunesse magique, il passe ses journées à superviser le bien-être des enfants dans les orphelinats sanctionnés par le gouvernement.

Lorsque Linus est convoqué de manière inattendue par la haute direction, il se voit confié une mission curieuse et hautement classée : se rendre à l’orphelinat de l’île de Marsyas, où résident six enfants dangereux : un gnome, un sprite, une wyverne, une goutte verte non identifiable, un spitz nain-garou et l’Antéchrist. Linus doit mettre de côté ses craintes et déterminer si ils sont susceptibles de provoquer la fin des jours.

Mais les enfants ne sont pas le seul secret que l’île garde. Leur gardien est le charmant et énigmatique Arthur Parnassus, qui fera tout pour les garder en sécurité. À mesure qu’Arthur et Linus se rapprochent, des secrets de longue date sont dévoilés et Linus doit faire un choix : détruire une maison ou regarder le monde brûler.

Radar à diversité : M/M, ps queer + #ownvoices

Pourquoi le lire ? Un roman sur la famille que l’on se choisit soi-même avec plein d’humour et des personnages très attachants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s