[DIVERSITHEQUE] Chronique de Nous sommes Athena de Shamim Sarif

Résumé : Athena est une organisation clandestine, en majorité féminine, fondée et dirigée par trois femmes, Peggy, une diplomate, Kit, une ancienne rock star, et Li, une magicienne des nouvelles technologies. Son objectif : la lutte pour les droits de la femme à travers le monde. Par tous les moyens. Un des agents phares d’Athena, Jessie, est de retour d’Afrique de l’Ouest, où elle a participé à la libération d’une cinquantaine de femmes retenues en otage par un leader terroriste. Sa nouvelle destination : la Serbie. Sa mission : se débarrasser d’un mafieux à la tête d’un vaste trafic d’humains.

Editeur : Cherche Midi
Date de sortie : Novembre 2019
Genre : Contemporain, thriller
Nombre de pages : 288

Radar à diversité : pp lesbienne, ps musulmane, ps asiatique, PTSD + autrice lesbienne et origine indienne et sud-africaine

TW : mentions de viol, trafic d’humains

L’avis de @planetediversite : Si le nom de Shamim Sarif vous dit quelque chose c’est parce qu’en plus d’être autrice, elle a aussi réalisé deux films lesbiens : The World Unseen et I Can’t Think Straight (tiré de son roman A l’évidence publié en 2011 en France). C’est d’abord ça qui m’a rendu curieuse de lire son nouveau roman. Si en VO, il est catégorisé en YA, en France il est vendu comme un thriller adulte. Honnêtement, ce n’est pas forcément un livre à mettre entre les mains de tous les ados (surtout les plus jeunes). Si on ne dit jamais l’âge des personnages, on ressent vraiment qu’ils n’ont rien d’adolescents.
Nous sommes Athena est le James Bond queer qu’on attendait. Athena est une organisation illégale gérée par trois femmes dont le but est de protéger les femmes du monde. Jessie travaille pour eux depuis quelques années maintenant mais lorsqu’elle va prendre une décision irréfléchie, la décision est unanime : elle doit quitter Athena. Malgré tout, elle va prendre part à la nouvelle mission pour mettre fin à un trafic d’humains en Serbie mais en solo cette fois-ci.
Jessie est un personnage qui va beaucoup évoluer entre le début et la fin du roman. Elle apprend de ses erreurs et malgré ses décisions prises sur un coup de tête, elle va vite comprendre le tort qu’elle fait.Elle est aussi pleine de ressources, intelligente et impulsive. On fait vraiment face à un personnage qui parait réel. Moi qui ne suis pas adepte des enquêtes, j’ai beaucoup aimé suivre Jessie dans celle-ci. Il y a des scènes assez dures à lire, des situations dangereuses qui donnent envie de savoir la suite le plus vite possible.
On apprend à connaître d’autres personnages comme la mère de Jessie, Kit qui est l’une des femmes à la tête d’Athena, Hala et Caitlin les deux autres femmes qui l’accompagnent de mission ou encore Paulina, la fille du mafieux, avec laquelle Jessie va vivre une petite histoire d’amour.
A travers cette organisation, l’autrice pose beaucoup de questions sur la justice, celle qu’on se fait soi-même et celle que l’on mérite mais sur la vengeance. J’ai trouvé ça très intéressant à traiter.
Nous sommes Athena est un bon roman qui mêle l’espionnage et le féminisme avec des personnages réalistes plein de défauts comme de qualités. Si vous aimez les enquêtes et les scènes d’action, ce livre est fait pour vous !

7,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s