[DIVERSITHEQUE] Chronique de En Apnée de Meg Grehan

Résumé : Maxime est une fille. Elle a onze ans, elle aime sa mère qui l’élève seule, les livres et savoir plein de choses sur tout. Dans un monde complexe, aimer et savoir la rassurent. Maxime sait des choses sur les baleines, sur les créatures sous-marines, sur son meilleur ami de toujours, Adam, et aussi, qu’elle ne sait pas tout. Par exemple, elle ne sait pas expliquer ce qu’elle ressent pour Chloé, ce sentiment nouveau et étrange, un émoi qu’elle ne comprend pas. Elle aimerait savoir si c’est ce qu’on appelle un coup de foudre et, comme elle est une fille et Chloé aussi, si elle a le droit de ressentir ça pour elle.

Editeur : Talents Hauts
Date de sortie : Janvier 2020
Genre : Jeunesse, contemporain, poésie
Nombre de pages : 160

Radar à diversité : pp wlw

L’avis de @planetediversite : En Apnée est un roman écrit en vers qui parle d’hétéronormativité et surtout de Maxime, 11 ans, qui ne sait pas si son attirance pour les filles est normal. Le récit est très court et on va la suivre dans un cheminement pour essayer de trouver de la représentation, qui essaye de s’accepter et de faire comprendre à sa mère qu’elle a un crush pour l’une de ses camarades de classe. Le format poème marche plutôt bien ici et la traduction est absolument géniale. Si j’ai compris mon attirance pour les filles dix ans après Maxime, on a toutes les deux eu la même réaction : vouloir trouver des livres avec des personnages qui nous ressemblent (d’où la création de ce blog plus tard). Et parce qu’on voit encore trop peu de livres jeunesse avec des filles lesbiennes/bies, le combat continue. Pour Maxime, pour la moi d’avant et pour tous.tes les autres.
C’est un récit très court alors je ne m’étalerais pas pendant longtemps mais comme je le dis souvent, c’est une histoire à mettre entre toutes les mains le plus tôt possible pour que cette peur disparaisse. C’est après des lectures comme celle-ci qu’on se sent plus courageux.
Merci à Talents Hauts de toujours publier des histoires aussi importantes, qui marquent pendant longtemps et qui se finissent bien.

8/10

4 commentaires

  1. J’adorerais le lire. C’est le genre de roman dont on aurait eu besoin, à l’époque où on se découvre, et même avant, pour savoir que ce n’est pas si « grave » que ça si on ne rentre pas dans le moule de la société.

    J'aime

Répondre à hauntya Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s