[DIVERSITHEQUE] Chronique de When We Were Magic de Sarah Gailey

Résumé : Alexis a toujours pu compter sur deux choses : ses meilleures amies et les pouvoirs magiques qu’elles partagent toutes. Leur secret est ce qui les a réunis, et leur amour les unes pour les autree est inébranlable, même lorsque cet amour est compliqué. Compliqué par des problèmes comme la jalousie, l’insécurité ou la luxure. Ou l’amour.
Cet amour inébranlable et compliqué est l’une des seules choses qui ne change pas le soir du bal.
Quand arrive un accident de magie et qu’un garçon se retrouve mort, Alexis et ses amies se réunissent pour essayer de réparer un mal terrible. Leur première tentative échoue – et leur deuxième tentative échoue encore plus. Avec les restes de leurs sorts ratés et plus de conséquences que quiconque aurait pu prédire, chacune doit trouver un moyen de vivre avec sa partie de l’histoire.

Editeur : Simon Pulse
Date de sortie : Mars 2020
Genre : YA, fantastique
Nombre de pages : 352

Radar à diversité : pp bi avec deux pères, romance F/F, ps musulman, ps latinx + autrice queer

L’avis de @planetediversite : Je crois qu’il est inutile de vous rappeler mon amour pour les romans de Sarah Gailey alors entrons dans le vif du sujet.
On suit un groupe d’amies liées par une très forte amitié et le secret de leur magie qu’elles doivent cacher au reste du monde. Ici, c’est plus particulièrement Alexis qui va être le personnage principal. Une jeune fille qui a accidentellement tué un garçon. Je vous laisserais découvrir comment, les premières pages du livre valent le détour ! Iris, Paulie, Roya, Marceline et Maryam viennent alors l’aider et commencent une sorte de quête pour réparer cet erreur, les confrontant toutes aux limites de la magie.
Alexis peut parler avec les animaux. Marcelina, elle, avec les arbres. Paulie a une magie plus expérimentale.
Vous trouverez de tout dans ce roman : une dose d’humour, un ton sarcastique, une magie très bien décrite qui correspond aux personnalités de chacune des filles mais c’est surtout l’amitié (ou parfois l’amour) qui les unie qui reste le plus fort. On se trouve exactement dans la situation « Si je tuais quelqu’un qui est-ce que j’appellerais pour cacher le corps ? ». A presque chaque page, on voit le lien fort qui les unie et j’ai adoré. Les amies d’Alexis ne sont pas là comme simples personnages secondaires, elles sont essentielles à l’histoire et même si l’on n’a pas leur point de vue, on peut les considérer comme des personnages principaux.
Quant à la romance F/F, j’ai d’abord été un peu déçu qu’elle arrive aussi tard dans l’histoire mais au final, ce n’est pas ce que je retiens le plus du livre.
Le roman nous embarque dans une direction que je n’attendais pas et j’ai été agréablement surprise que l’autrice ait le courage de le faire. J’aurais peut-être aimé que la magie soit un peu plus expliqué. Pourquoi elles peuvent faire de la magie et pas les autres ? Par exemple.
When We Were Magic est une ôde à l’amitié féminine avec un ton un peu plus sombre que ce que propose le YA en général. De toute façon, si vous aimez les sorcières, vous ne pouvez pas passer à côté de ce livre-là !

9/10

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette découverte ! En ce moment, j’essaye vraiment de rechercher des livres avec plus de « girl power » et je pense que je pourrais bien aimer celui-ci ! J’ajoute directement dans ma whislist ♥

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s