[LECTURES GRAPHIQUES] Violette Morris, des chevaliers pas comme les autres, un monde sans hommes et la tête dans les étoiles

Titre : La tête dans les étoiles de Jen Wang

Résumé : Moon est tout ce que Christine n’est pas. Elle est sûre d’elle, impulsive, créative… et, bien qu’elles aient toutes deux grandi dans la même banlieue américano-chinoise, Moon est différente de toutes les autres filles que Christine a pu connaître. Mais quand Moon emménage dans la maison voisine, ces amies improbables deviennent bientôt les meilleurs amies du monde, partageant leurs clips musicaux préférés et peignant leurs ongles de pied lorsque les parents de Christine ne sont pas présents. Moon raconte même à Christine son secret le plus profond : elle a parfois des visions d’êtres célestes qui lui parlent depuis les étoiles et la rassurent en lui disant que sa véritable place n’est pas sur cette Terre. Les visions de Moon ont toutefois une origine très terrestre et bientôt, la meilleure amie de Christine se trouve à l’hôpital, luttant pour sa vie. Est-ce que Christine peut être l’amie dont Moon a besoin, à présent que le ciel s’écroule ?

Radar à diversité : Cast de personnages américano-chinois, pp boudhiste + #ownvoices

Mon avis : Jen Wang est aussi l’autrice du Prince et la Couturière et j’avais hâte de lire sa nouvelle histoire. Ici, on suit deux filles Christine et Moon. Très différentes l’une de l’autre tant dans la manière d’être que dans l’éducation, elles deviennent amies malgré tout. L’autrice aborde la culture chinoise car si Christine est très connectée à la culture de ses parents, Moon au contraire ne l’est pas vraiment. C’était vraiment intéressant d’avoir les deux points de vue. C’est une belle histoire sur l’amitié, sur ce qu’on attend de nous quand on est enfant et l’identité.

8/10

Titre : Woman World d’Aminder Dhaliwal

Résumé : L’action se déroule dans le futur, alors que les hommes ont progressivement disparu de la surface de la Terre et que les catastrophes écologiques s’enchaînent. Nous suivons la vie d’une communauté de femmes qui vivent, aiment, créent, font des blagues, travaillent, s’inquiètent de leur survie et de celle de l’humanité, fouillent les décombres du monde d’avant à la recherche des traces de la culture du XXIe siècle… Parmi elle une mairesse nue, une grand-mère qui a connu la vie avec les hommes, une doctoresse, une poétesse, une petite fille conçue par FIV, et plusieurs autres voix qui s’entremêlent pour former cet étonnante BD chorale. Woman World est plus qu’une BD hilarante, c’est aussi un conte philosophique audacieux qui manie brillamment (et avec beaucoup de subtilité) les concepts féministes, une métaphore de notre inertie face à l’urgence climatique… et un hommage à la pop culture du XXIe siècle.

Radar à diversité : pp lesbiennes, pp racisées, pp trans + autrice racisée

Mon avis : Ici, on est dans un futur où les hommes ont disparu et on suit un groupe de femmes qui vivent à cette nouvelle époque, une époque où tout est à reconstruire. On a pas forcément une histoire continue, certaines planches sont des sortes de petits sketchs et c’est grâce à l’humour que l’autrice aborde ce futur qui au final sert à dénoncer notre présent. Evidemment, on a plusieurs histoires d’amour entre femmes, une femme trans et une diversité de corps et de personnalités. C’est vraiment une valeur sûre !

10/10

Titre : Violette Morris T.1 de Javi Rey, Kris et Bertrand Galic

Résumé : Violette Morris est l’une des sportives françaises les plus titrées de l’histoire. Une championne toutes catégories : boxe, natation, football, athlétisme, course automobile. Elle devint chanteuse de cabaret et égérie des années 30, amie de Jean Cocteau, de Joséphine Baker, de Brassaï… Le 26 avril 1944, elle meurt dans une embuscade organisée par un groupe de résistants qui mitraille sa voiture. Était-ce elle qui était visée par les maquisards ? Tout porte à le croire. Car sous l’Occupation, elle passe pour « la hyène de la Gestapo », une collabo au service de l’Allemagne nazie.
Voilà pour la légende. Une légende noire. Mais la réalité, quelle est-elle ? L’assassinat de cette « femme à abattre par tous moyens » ne cache-t-il pas autre chose ? Hors norme, sa personnalité est celle d’une femme impossible à enfermer en cases, son histoire est inouïe, son destin forcément tragique !

Radar à diversité : pp lesbienne, pp juive

Mon avis : C’est une BD assez intéressante qui fictionne la vie de la sportive Violette Morris. Après sa mort, son amie et ancienne avocate cherche à savoir pourquoi elle a été tué. Est-ce vraiment parce qu’elle collaborait avec les nazis ou parce que c’était une femme lesbienne qui cassait tous les codes de l’époque ? C’était très intéressant et j’ai beaucoup aimé découvrir cette femme, sa personnalité est fascinante et son histoire aussi. Je suis contente que l’écriture du récit ait été supervisé par Marie-Jo Bonnet, une historienne féministe. Si ce tome n’apporte pas beaucoup de réponses, j’ai tout de même hâte de lire la suite !

6/10

Titre : Cosmoknights d’Hannah Templer (VO)

Résumé : La vie de Pan était autrefois très réduite. Travailler dans l’atelier de carrosserie de son père, sortir avec son amie Tara pour aller danser et regarder le ciel des navires de charge. Peu importait que Tara soit une princesse … jusqu’au jour où ça a commencé à compter et où Pan a du lui dire adieu pour toujours. Des années plus tard, quand une deux charismatiques gladiatrices hors du monde se présente à sa porte, elle constate que la vie n’est peut-être pas aussi petite qu’elle le pensait. En fuite et hors de la grille galactique, Pan découvre les secrets étonnants de son monde néo-médiéval … et la possibilité enivrante de tout brûler.

Radar à diversité : couple F/F, pp racisée, ps trans et amputée

Mon avis : Ici, on est dans un univers où des sortes de gladiateurs se battent pour avoir le droit d’épouser les princesses. Mais un couple de femmes, elles, cherchent à gagner les combats pour libérer ces femmes. Pan qui cherche à échapper à sa petite vie ennuyeuse va suivre ces femmes à l’autre bout de l’espace pour les aider du mieux qu’elle peut. Les dessins sont très beaux et le worldbuilding est intéressant j’ai beaucoup aimé en savoir plus sur cet univers médiéval et très moderne à la fois. C’est un webcomic disponible en ligne que je vous conseille fortement si vous avez les histoires très queer dans l’espace (qui n’aime pas ça honnêtement ?).

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s