[MERCREDISGRAPHIQUES] Idol, fuckboy, basket et citrouilles !

Titre : Octave de Akiyama Haru (disponible en VF)

Résumé : Yukino Miyashita, une ancienne idol, tente de retrouver une vie de lycéenne normale après une brève carrière dans le milieu du spectacle. Néanmoins, ne parvenant pas à surmonter son isolement, elle finit par abandonner ses études. C’est ainsi qu’elle rencontre Setsuko Iwai, elle aussi autrefois dans le milieu de la musique. Les deux jeunes filles se rapprochent, se découvrent, pour tomber amoureuses l’une de l’autre…

Radar à diversité : F/F

Mon avis : Ici, on se retrouve dans un univers que je ne connaissais absolument pas, celui des idols. On y découvre l’envers du décor et à quel point ce peut être destructeur pour quelqu’un. J’étais contente d’enfin avoir un yuri où les deux héroïnes ne sont pas des lycéennes. Mais comme souvent, je trouve que la romance va beaucoup trop vite. On comprend mal pourquoi les deux femmes sont attirées l’une par l’autre. Je pense que je lirais la suite pour me faire une meilleure idée.

5/10

Titre : Roadqueen : Eternal Roadtrip de Mira Ong Chua

Résumé : Leo est l’aînée la plus sexy de la Princess Andromeda Academy, et ses adorables fangirls ont un seul objectif : la battre dans une course sur route et gagner la chance de sortir avec elle ! Malheureusement pour elles, la seule chose que Leo aime plus que briser les cœurs est sa fidèle moto, Bethany. Mais lorsqu’une mystérieuse fille nommée Vega emmène Bethany, Leo découvre que son cœur a peut-être aussi été volé.

Radar à diversité : F/F + autrice asiatique

Mon avis : Leo est de ses personnages qu’on pourrait penser antipathique. Elle brise des coeurs sans aucun remord et ne semble avoir de sentiments que pour sa précieuse moto. Leo est une fuckboy. Et pourtant je me suis tout de suite attachée à elle. On a le droit à une romance enemies-to-lovers + du fake dating. Ce comics ne se prend pas du tout au sérieux et c’est ce que j’ai beaucoup aimé. La romance est mignonne et prend son temps pour se développer.

9/10

Titre : The Avant-Guards vol. 1 de Carly Usdin

Résumé : En tant qu’étudiante transférée au Georgia O’Keeffe College for Arts and Subtle Dramatics, l’ancienne star du sport Charlie peine à trouver ses cours, son dortoir et sa place parmi une population étudiante remplie d’artistes qui semblent savoir exactement où ils se trouvent. Lorsque l’équipe de basket-ball de l’école tente de la recruter, Charlie est convaincue qu’elle a laissé cette vie derrière elle … jusqu’à ce qu’elle soit conquise par la charmante capitaine de l’équipe, Liv, et l’équipe hétéroclite qu’elle a réussi à rassembler.

Radar à diversité : F/F, pp racisé, ps non-binaire

Mon avis : Un comics que j’ai repéré car l’autrice est la même qu’Heavy Vinyl. Je me penche rarement vers les histoires qui parle de sport mais je suis contente d’avoir lu ce premier volume. J’ai beaucoup aimé rencontré ces différents personnages et l’amitié qui se créer autour du basket. Si Charlie, le personnage principal, est quelqu’un de très sarcastique et grognon, on a au contraire Liv qui est toujours positive, les deux se complètent très bien et j’ai hâte de voir ce que la romance va donner. Tous les personnages sont différents et uniques, on ne risque pas de confondre l’un avec l’autre. C’est marrant et sans prise de tête !

8/10

Titre : Pumpkinheads de Rainbow Rowell et Erin Faith Hicks

Résumé : Deja et Josiah sont des meilleurs amis saisonniers.
Chaque automne, tout au long du lycée, ils ont travaillé ensemble sur le meilleur champ de citrouilles du monde entier. (Peu de gens savent que le meilleur champ de citrouilles dans le monde entier se trouve à Omaha, dans le Nebraska, mais c’est certainement le cas.) Ils se disent au revoir chaque Halloween, et ils sont réunis chaque 1er septembre.
Mais cet Halloween est différent – Josiah et Deja vont quitter le lycée, et c’est leur dernière saison au champ de citrouilles. Leur dernière journée de travail ensemble. Leur dernier au revoir.

Radar à diversité : pp grosse, pp noire

Mon avis : Même si je ne suis jamais vraiment emballée par l’ambiance d’Halloween, ce roman graphique me faisait de l’oeil depuis un moment et au final, j’ai été assez déçue. L’histoire était assez plate sans réel but et les rebondissements se remettent à l’infini, la romance ne m’a pas du tout emballé et je ne me suis attachée à aucun personnage. J’ai, par contre, bien aimé les graphismes et les couleurs.

4/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s