[DIVERSITHEQUE] Chronique de Le sixième monde T.1 de Rebecca Roanhorse

Résumé : L’apocalypse climatique a englouti la majeure partie du monde, mais Dinétah, l’ancienne réserve navajo, a connu une véritable renaissance. Les dieux et les héros des légendes ont pris vie… tout comme les monstres.
Maggie Hoskie est une chasseuse de monstres et une tueuse aux dons surnaturels, le dernier espoir d’une famille qui fait appel à elle pour retrouver une fillette disparue. Cependant, la créature qui a enlevé l’enfant n’est que l’une des pièces d’un vaste et terrifiant puzzle que Maggie va devoir résoudre pour protéger les innocents. À contrecœur, elle accepte l’aide de Kai Arviso, un homme-médecine peu conventionnel. Sillonnant la réserve, ils déterrent de vieilles légendes, s’acoquinent avec un personnage des plus louches et affrontent une magie des plus noires dans un monde dévasté à la technologie mourante.
Pour survivre, et découvrir ce qui se trame derrière ces disparitions, Maggie devra affronter son douloureux passé.
Bienvenue dans le Sixième Monde.

Editeur : Milady
Date de sortie : 22 janvier 2020
Genre : Urban fantasy, adulte
Nombre de pages : 300

Radar à diversité : cast de personnages Navajo + #ownvoices

L’avis de @planetediversite : L’histoire se déroule à Dinétah, là où vivent la tribu Navajo, dans un monde post-apocalyptique. Une partie du monde est sous les eaux à cause du réchauffement climatique et des guerres tandis qu’ici les monstres et les dieux Navajo sont revenus à la vie et parcourent le monde.
On suit Maggie, une jeune femme Navajo qui a des pouvoirs (la vitesse grâce au clan Honághááhnii et sa force grâce au clan K’aahanáanii), elle s’en sert pour chasser les monstres qui terrifient les gens. J’ai beaucoup aimé le personnage de Maggie qui semble être un peu désabusée, fatiguée des horreurs qu’elle voit chaque jour. Elle a beaucoup de caractère, ne se laisse jamais marcher sur les pieds et tient tête à n’importe qui, même à certains dieux. Plus on en apprend sur son passé, plus je me suis attachée à elle. C’est vraiment le point fort du roman.
Maggie va partir à l’aventure avec l’aide d’un jeune soigneur, Kai et de l’aide d’un dieu malicieux, Ma’ii. C’est un vrai roman d’action où on a rarement le temps de prendre une respiration avant d’être replongé dans un nouveau combat, un nouveau problème. Parfois, l’histoire va même un peu trop vite. L’alchimie entre Maggie et Kai fonctionne bien, ils forment un bon duo.
J’ai adoré être immergé dans la culture et les mythes Navajo, tout m’était inconnu et c’était génial de découvrir autant de choses. Rien ne manquait dans le worldbuilding et j’ai même hâte d’en découvrir plus.
Malgré tout, l’écriture est restée très simpliste et certaines décisions qu’on prit les personnages ne m’ont pas semblé cohérentes ce qui rend l’histoire un peu messy par moment.
Bien que l’histoire générale reste plutôt simple, l’autrice arrive à nous embarquer dans une folle aventure avec ses personnages.

7/10

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s