[DIVERSITHEQUE] Chronique de Let’s Talk About Love de Claire Kann

Résumé : Alice avait planifié tout son été. Des buffets à volonté tout en marathonant ses émissions de télévision préférées avec un plus petit soupçon de vie d’adulte en travaillant à la bibliothèque pour payer sa part du loyer. La seule chose qui manque à son plan parfait ? Sa petite amie (qui a mis fin à leur relation quand Alice a avoué qu’elle est asexuelle).
Mais ensuite Alice rencontre Takumi et elle n’arrête pas de penser à lui.
Quand son bel été prend une tournure inattendue et que Takumi devient son chevalier avec un badge d’employé de bibliothèque brillant, Alice doit décider si elle est prête à risquer leur amitié pour un amour qui pourrait ne pas être rendu et compris.

Editeur : Swoon Reads
Date de sortie : 3 janvier 2018
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 304

Radar à diversité : pp noire, pp asexuelle et biromantique + #ownvoices, li japonais

L’avis de @planetediversite : On est en 2019, j’ai lu ce roman l’année dernière et je n’arrive pas à croire que je n’ai toujours pas écrit la chronique. Du coup, je m’excuse d’avance si cet avis n’a ni queue, ni tête.
Ici, on suit le personnage d’Alice pendant un été qu’elle compte passer partagée entre ses ami.e.s et son emploi à la bibliothèque. Malgré l’étiquette YA du roman, on est plus dans du NA puisque Alice à 19 ans et est à la fac.
Alice a aussi vécu une récente séparation avec son ex-copine qui n’acceptait pas son asexualité. Elle est donc bien loin d’imaginer avoir une nouvelle relation dans les prochains mois. Jusqu’à ce qu’arrive Takumi, lui aussi étudiant, qui travaille au même endroit qu’elle.
Leur relation est absolument adorable du début à la fin. L’attraction est instantanée mais l’autrice met un temps fou à les faire se rapprocher. Takumi est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. J’ai lu peu de romans NA et j’en ai peut-être une mauvaise opinion mais j’avais un peu peur que le love interest soit hyper cliché et la romance un peu toxique mais au final, pas du tout.
L’amitié a aussi une grande place. Alice a notamment deux meilleur-e-s ami-e-s Feenie et Ryan et j’ai beaucoup aimé leur relation, la façon qu’ils ont de se dire les choses et le soutien à tout épreuve dont chacun fait preuve. Feenie et Ryan ont aussi une super relation.
Alice est un personnage qui évolue beaucoup. Ce n’est pas la même personne au début et à la fin du roman. Elle fait des romans et certaines personnes auront peut-être du mal à s’attacher à elle. Mais son évolution est top. J’ai notamment beaucoup aimé sa relation avec son psy. A travers Alice, l’autrice aborde aussi des thèmes comme les microagressions, ce que vivent les femmes queer dans un monde sexiste, sexualisé et blanc.
Je ne dirais pas que c’est un roman parfait, l’autrice joue sur beaucoup de codes du YA et le style rappelle souvent que c’est un premier roman (on frôle parfois l’immaturité). Il n’empêche que Let’s Talk About Love est un roman divertissant qui aborde l’asexualité avec un personnage drôle et une romance mignonne.

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s