[#MERCREDISGRAPHIQUES] Romance, sorcières, traumatismes et fiction historique

Titre : Hearstopper d’Alice Oseman (VF)

Résumé : Ceci est l’histoire de deux lycéens.
Nick, le rugbyman au sourire solaire.
Charlie, le musicien au cœur solitaire.
Parce qu’ils évoluent dans des cercles différents, parce qu’ils n’ont pas le même caractère, leur amitié n’était pas gagnée.
Pourtant, petit à petit, de façon irrésistible, Charlie tombe amoureux.
Même s’il sait que Nick aime les filles. Même s’il sait qu’il n’a aucune chance.
Alors, pour ne pas mettre en péril cette amitié naissante qui compte pour lui plus que tout, Charlie préfère garder le silence…

Radar à diversité : pp gay, pp bi, M/M, couple F/F secondaire

Mon avis : Depuis le temps qu’on me parle de Heartstopper, je suis contente de l’avoir enfin lu ! Ce premier volume met en place la relation entre Nick et Charlie (que vous pouvez aussi retrouver dans le roman de l’autrice L’Année Solitaire). C’est une histoire simple, douce qui parle de découverte de soi, d’amour et d’amitié. La romance entre les deux personnages est juste adorable et j’ai hâte les retrouver dans le volume 2.

9/10

Titre : Witchy d’Ariel Slamet Ries (VO)

Résumé : Dans le royaume des sorcières de Hyalin, la force de la magie dépend de la longueur de des cheveux. Ceux qui sont assez forts sont enrôlés par la Garde des Sorcière, qui fait respecter la loi en temps de paix et protège le pays pendant la guerre. Cependant, ceux dont les cheveux sont jugés trop longs sont déclarés ennemis du royaume et annihilés.

Radar à diversité : POC, trans rep

Witchy est une BD sur la jeune sorcière Nyneve, hantée par la mort de son père et par la menace que la Garde Sorcière fait peser sur sa propre vie. Nyneve a un choix à faire lorsque la conscription est lancée : rejoindre l’institution complice de la mort de son père, ou défendre ses idéaux ?

Mon avis : J’ai beaucoup aimé l’originalité de cette histoire de magie avec un monde où la longueur des cheveux est égal à la puissance de la magie. Le worldbuildind est présent et on comprend rapidement comment tout cela fonctionne.
Nyneve m’a d’abord paru un peu distant mais on finit par s’attacher à elle et j’ai beaucoup aimé sa relation avec sa mère. C’est une histoire sur la destinée, sur le fait de cacher qui on est.
Par contre le style graphique n’est pas vraiment celui que je préfère et j’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire du coup.

7/10

Titre : Are you listening? de Tillie Walden (VO)

Résumé : Bea est en fuite. Et puis, elle rencontre Lou.

Cette rencontre fortuite les envoie dans un voyage dans l’ouest du Texas, où des choses étranges les suivent partout où elles vont. Le paysage se transforme en un monde troublant, un chat mystérieux les rejoint et elles sont hantées par un groupe d’hommes menaçants. Pour rester en sécurité, Bea et Lou doivent se faire confiance alors qu’elles sont poussées à faire face aux vérités enfouies. Les deux femmes partagent leurs histoires de perte et de chagrin – et une révélation surprenante sur les agressions sexuelles – aboutissant à un exemple exquis de lien humain.

Radar à diversité : pp lesbiennes

Mon avis : Tillie Walden did it again. Ce roman graphique est un peu différent de ce que j’ai pu lire de l’autrice. Ici, on est dans du contemporain avec une pointe de réalisme magique. On est dans une sorte de road trip avec deux personnages qui essayent de fuir leur traumatisme. On apprend petit à petit à les connaître elles et leur passé. Ça reste une lecture assez lourde avec des thèmes compliqués (TW : viol, inceste, deuil…). J’ai cependant beaucoup aimé la relation entre Lou, une femme de 27 ans et Bea, une adolescente. Les deux femmes sont queer et ont pas mal de point en commun, leur amitié était vraiment belle.
J’ai peut-être un peu moins aimé le côté réalisme magique qui a rendu ma lecture un peu confuse. Mais ça reste un très bon récit écrit par Tillie Walden.

7/10

Titre : Stage Dreams de Melanie Gillman (VO)

Résumé : Dans cette aventure décoiffante de western, la célèbre dessinatrice Melanie Gillman met les lecteurs en selle aux côtés de Flor et Grace, une hors-la-loi latinx et une femme trans en fuite, alors qu’elles s’associent pour contrecarrer un complot confédéré dans le Territoire du Nouveau-Mexique. Lorsque Flor – également connue sous le pseudonyme de Ghost Hawk – vole la diligence que Grace a utilisée pour s’échapper de son domicile en Géorgie, la première chose dans son esprit est sa rançon. Mais lorsque les deux femmes parlent du plan de Flor pour organiser un gala des Confédérés et voler des documents cruciaux, Grace convainc Flor de la laisser rejoindre le cambriolage.

Radar à diversité : pp latinx, pp trans, F/F, pp native américaine

Mon avis : J’ai absolument adoré cette histoire qui est celle de Flor, une hors-la-loi qui se lie d’amitié avec sa captive, Grace. En 100 pages, l’autrice arrive a développé les personnages, leur histoire d’amour et le plot avec brio. L’histoire commence vraiment à la fin de ce volume et j’ai hâte de lire la suite.

Hors-la-loi, braquage, diversité et romance F/F, que demandez de plus ?

« To our queer and trans ancestors. Far too many of your stories were lost, but we remember you. »

9/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s