[DIVERSITHEQUE] Chronique de Wilder Girls de Rory Power

Résumé : Dix-huit mois se sont écoulés depuis la mise en quarantaine de l’école pour filles Raxter. Depuis que la Tox a frappé.
Çà a commencé lentement. Les enseignants sont d’abord morts un à un. Puis le virus a commencé à infecter les étudiantes, transformant leur corps. Maintenant, coupées du reste du monde et livrées à elles-mêmes, les filles n’osent pas errer devant la barrière de l’école, où la Tox a rendu le bois sauvage et dangereux. Elles attendent le remède promis alors que la Tox s’infiltre partout.
Mais quand Byatt disparaît, Hetty fait tout pour la retrouver, même si cela signifie rompre la quarantaine et braver les horreurs qui se cachent derrière la clôture. Et quand elle le fait, Hetty apprend que leur histoire, leur vie chez Raxter ne se résument pas à ce qu’elle aurait pu croire.

Editeur : Delacorte Press
Date de sortie : 9 juillet 2019
Genre : YA, horreur
Nombre de pages : 353

TW : violence gore, mort, morts d’animaux, suicide

Radar à diversité : pp queer, F/F

L’avis de @planetediversite : Halloween est passé mais on reste encore un peu dans l’ambiance creepy et gore avec Wilder Girls. Un roman d’horreur féministe ça a tout pour plaire, non ?
Tout commence sur une île où se trouvait à l’origine une école pour filles, désormais elle abrite seulement la mort, la faim et des adolescentes confinées dans leur ancien lycée. (Je sais que les morts « horreur » et « YA » mis côte à côte peuvent faire penser que l’histoire restera légère et en surface mais c’est véritablement un livre qui n’hésite pas à montrer tout ce qu’il y a de plus horrible et de malaisant.) Si vous êtes sensible, je vous conseille de faire attention. Les filles (ainsi que les animaux) qui ont survécu ont des difformités crées par le virus : deux colonnes vertébrales, des écailles, deux coeurs…
Les survivantes ont mis en place tout un système destiné à les protéger. Les plus âgées s’occupent de la protection du bâtiment, d’autres vont chercher la nourriture amenée par l’armée…
Dans tout ce chaos, on suit Hetty et ses deux meilleures amies Byatt (dont on a parfois le point de vue) et Reese. J’ai beaucoup aimé les personnages que j’ai trouvé si bien écrit qu’elles auraient pu sortir de la page sans que ça me choque. Elles sont déterminées, indépendantes et se soutiennent mutuellement. L’amitié très forte entre Hetty et Byatt pousse Hetty à aller au bout du monde pour son amie ce qui laisse parfois Reese de côté. Mais après la disparition de Byatt, Hetty et Reese développe une relation amoureuse et j’ai trouvé que c’était un vrai bol d’air frais dans ce roman qui ne laisse pas de place pour l’espoir.
Par contre, j’ai été assez déçue de la fin, le manque de réponse. Les personnages restent dans le flou et nous aussi, c’est assez frustrant.
Wilder Girls reste un très bon roman sur la nature humaine, sur les horreurs que la peur nous pousse à faire mais aussi sur le courage que nous donne l’amitié et l’amour. L’autrice a créé une vraie atmosphère qu’on est content de quitter même si les personnages vont nous manquer.

8/10
Niveau d’anglais : ★★★☆☆

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s