[RECOMMANDATIONS] Des livres à lire pour Halloween 🎃

Titre : Le blanc va aux sorcières de Helen Oyeyemi

Résumé : C’est une mystérieuse maison d’hôtes, sur les falaises, près de Douvres. Une maison vivante, magique, plus grande qu’on ne le croit, avec ses fenêtres comme de drôles d’yeux carrés, fatigués, son ascenseur déglingué, ses corridors, son escalier qui aboutit toujours dans la cuisine au clair de lune. Avec malignité, elle déploie ses charmes pour chasser ses habitants : Luc, le père et maître de maison depuis la disparition en Haïti de son épouse, la belle Lily Silver, plus précieuse que l’or ; la Grand Anna à la chevelure très blanche qui dévalait en masse sur ses épaules ; Sade, l’étrange gouvernante, gardienne des voix du passé ; la teinte invariable des yeux gris de Miranda qui entretient un lien si fragile avec la réalité et son jumeau Eliot ; enfin la belle et sensuelle Ore qui fait éclore le désir.

Radar à diversité : pp queer, pp noir.e.s

Pour qui ? Pour celleux qui aiment se faire peur à Halloween avec la grande question, est-ce qu’il y a vraiment des fantômes dans la maison ou pas ?

Titre : La fille qui se noie de Caitlin R. Kiernan

Résumé : India Morgan Phelps est schizophrène. Elle a de qui tenir, puisque sa mère et sa grand-mère souffraient toutes les deux de troubles mentaux et ont mis fin à leurs jours. Les médicaments l’aident à garder un semblant de contrôle et pour tenter de comprendre les événements qui ont bouleversés sa vie, elle entreprend de rédiger un récit autobiographique, qui va curieusement prendre la forme d’une histoire de fantômes. C’est le meilleur moyen qu’elle a trouvé pour faire partager ce qui la hante… Car India semble obsédée par sa rencontre avec Eva Manning, une femme qui ressemble trait pour trait au tableau qui l’obnubile depuis son enfance, La fille qui se noie. Elle a déjà vu Eva par le passé, sous la forme d’un fantôme d’un loup-garou… A moins qu’elle ne l’ait jamais vu. Qui sait ce que sa schizophrénie lui fait voir ?

Radar à diversité : pp lesbienne, pp schizophrène, li trans + autrice trans et lesbienne

Pour qui ? Là encore, si vous aimez le côté horreur d’Halloween avec une touche de fantastique, ce roman est pour vous !

Titre : La tête sous l’eau d’Olivier Adam

Résumé : Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier :  » On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar.  »
Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n’en avions pas terminé.

Radar à diversité : pp lesbienne, F/F

Pour qui ? Un drame familial qui m’a foutu les frissons plus d’une fois. Si l’horreur, ce n’est pas votre tasse de thé alors plongez-vous dans ce petit thriller adolescent.

Titre : Moi ce que je préfère c’est les monstres d’Emil Ferris

Résumé : Chicago, fin des années 1960. Karen Reyes, dix ans, admire les fantômes, les vampires et autres morts-vivants. Elle s’imagine même être un loup-garou : plus facile, ici, d’être un monstre que d’être une femme. Le jour de la Saint-Valentin, sa séduisante voisine, Anka Silverberg, se suicide d’une balle dans le cœur. Mais Karen n’y croit pas et décide d’élucider cette mort suspecte. Elle va vite découvrir qu’entre le passé d’Anka dans l’Allemagne nazie, son propre quartier prêt à s’embraser et les drames tapis dans l’ombre de son quotidien, les monstres, bons ou mauvais, sont des êtres comme les autres, ambigus, torturés et fascinants.

Radar à diversité : pp lesbienne

Pour qui ? Et si on lisait un roman graphique pour Halloween ? Avec une ambiance creepy et une enquête assez étrange.

Titre : Le charme des Magpie de K.J Charles

Résumé : Exilé depuis des années, Lucien Vaudrey ne pensait pas rentrer un jour en Angleterre. À la suite du décès mystérieux de son père et de son frère, il hérite d’un comté ainsi que des ennemis de sa famille… Afin de se protéger, il se tourne vers un magicien spécialiste des forces occultes, Stephen Day. Très vite, celui-ci tombe sous le charme ravageur de Lucien, qui ne cache pas son envie de le mettre dans son lit. Troublé, Stephen perd peu à peu ses pouvoirs. Mais lorsqu’une série de machinations se referment sur Lucien, Stephen sait qu’il doit les déjouer, sinon la mort sera leur seule compagne.

Radar à diversité : romance M/M, POC

Pour qui ? Celleux qui cherche une ambiance différente avec un Londres victorien et une dose de paranormal.

Titre : The uminous dead de Caitlin Starling

Résumé : Lorsque Gyre Price s’est retrouvée embarquée dans cette expédition, elle pensait qu’elle cartographierait les gisements de minéraux et que ses plus gros problèmes seraient les effondrements de grottes et les dysfonctionnements d’engrenages. Elle pensait également que le gros chèque de paie – suffisant pour l’éloigner de sa vie d’avant et la mettre sur les traces de sa mère – signifiait qu’elle aurait une équipe de surface qualifiée, surveillant son costume et son environnement, assurant sa sécurité.
Au lieu de cela, elle a eu Em.
Em ne voit rien de mal à contrôler le corps de Gyre avec de la drogue ou à retenir des informations cruciales pour «assurer le bon fonctionnement» de son expédition. Em sait tout sur les références falsifiées de Gyre et n’a aucun scrupule à les utiliser en laisse et en coup de fouet. Et Em a aussi des secrets. . .

Radar à diversité : romance F/F

Pour qui ? Pour celleux qui n’ont pas peur de s’enfoncer toujours plus dans les tréfonds du monde avec pour seule compagnie, une petite voix dans une oreillette.

Titre : Pumpkinheads de Rainbow Rowell et Faith Erin Hicks

Résumé : Chaque automne, tout au long du lycée, Deja et Josiah ont travaillé ensemble dans la meilleure parcelle de citrouilles du monde. (Peu de gens savent que la meilleure parcelle de citrouilles du monde entier se trouve à Omaha, dans le Nebraska, mais c’est définitivement le cas.) Ils se disent au revoir à chaque Halloween et se retrouvent tous les 1er septembre.

Mais cet Halloween est différent – Josiah et Deja sont enfin les aînés et c’est leur dernière saison à la ferme de citrouilles. Leur dernier adieu.

Josiah est prêt à passer toute la nuit mélancolique à ce sujet. Deja n’est pas prête à le laisser faire. Elle a un plan : que se passerait-il si, au lieu de se morfondre, ils sortaient s’amuser ? Ils pourraient voir tous les sites ! Goûtez toutes les bonnes choses ! Et Josiah pourrait enfin parler à la jolie fille sur laquelle il a un crush depuis trois ans…

Radar à diversité : pp noire, bisexuelle et grosse

Pour qui ? Pour celleux qui veulent retrouver un bon d’enfance avec une lecture douce et une histoire d’amour au milieu des citrouilles !

Titre : Into the drowning deep de Mira Grant

Résumé : L’Atargatis, un navire de la compagnie de divertissements Imagine, vogue vers la Fosse des Mariannes pour réaliser un documentaire sur le mythe des sirènes et répondre à cette question : sont-elles vraiment un mythe ou existent-elles ? Le navire est retrouvé des semaines plus tard, à la dérive, vide de son équipage. Une vidéo, filmée par l’équipe d’Imagine, est retrouvée par les équipes de secours et diffusée au grand public. Certains parlent de hoax, d’arnaque, d’une insulte à la mémoire des disparus, tant les images sont invraisemblables. D’autres, comme Victoria Stewart, dont la sœur Anne faisait partie de l’équipe à bord de l’Atargatis, sont bien décidés à résoudre le mystère. Sept ans plus tard, décidée à laver son nom, la compagnie Imagine envoie un second navire, le Mélusine, sur les traces de l’Atargatis, avec à son bord des dizaines de scientifiques, des équipes de sécurité et un système de blindage perfectionné pour éviter que la tragédie de l’Atargatis se reproduise. Victoria, spécialisée en acoustique sous-marine, se voit proposer une place à bord de l’expédition.

Radar à diversité : pp bi, romance F/F, pp autiste, POC, handicap

Pour qui ? Si vous cherchez des sirènes VRAIMENT flippantes, lisez ce roman. Et si en plus, vous avez peur de l’océan, c’est doublement flippant !

Titre : The Lamb Will Slaughter the Lion de Margaret Killjoy

Résumé : Danielle Cain est une voyageuse queer punk rock, blasée d’une décennie sur la route. À la recherche d’indices sur le suicide mystérieux et subite de sa meilleure amie, elle s’aventure dans la ville utopique de Freedom, dans l’Iowa. Mais tout n’est pas bon dans Freedom : les choses se sont gâtées après que les habitants de la ville ont convoqué un esprit protecteur pour en faire leur juge et leur bourreau.
Danielle arrive à temps pour voir l’esprit – un cerf rouge sang sanglant – commencer à attiser ses invocateurs. Danielle et ses nouveaux amis doivent faire vite pour sauver la ville ou s’en sortir vivants.

Radar à diversté : pp queer, pp POC + auteurice non-binaire

Pour qui ? Celleux qui cherchent une lecture courte avec une nouvelle remplie de créatures étranges et hyper inclusive.

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s