[RECOMMANDATIONS] Des livres à lire pour Halloween 🎃

Titre : Le blanc va aux sorciĂšres de Helen Oyeyemi

RĂ©sumĂ© : C’est une mystĂ©rieuse maison d’hĂŽtes, sur les falaises, prĂšs de Douvres. Une maison vivante, magique, plus grande qu’on ne le croit, avec ses fenĂȘtres comme de drĂŽles d’yeux carrĂ©s, fatiguĂ©s, son ascenseur dĂ©glinguĂ©, ses corridors, son escalier qui aboutit toujours dans la cuisine au clair de lune. Avec malignitĂ©, elle dĂ©ploie ses charmes pour chasser ses habitants : Luc, le pĂšre et maĂźtre de maison depuis la disparition en HaĂŻti de son Ă©pouse, la belle Lily Silver, plus prĂ©cieuse que l’or ; la Grand Anna Ă  la chevelure trĂšs blanche qui dĂ©valait en masse sur ses Ă©paules ; Sade, l’étrange gouvernante, gardienne des voix du passĂ© ; la teinte invariable des yeux gris de Miranda qui entretient un lien si fragile avec la rĂ©alitĂ© et son jumeau Eliot ; enfin la belle et sensuelle Ore qui fait Ă©clore le dĂ©sir.

Radar à diversité : pp queer, pp noir.e.s

Pour qui ? Pour celleux qui aiment se faire peur Ă  Halloween avec la grande question, est-ce qu’il y a vraiment des fantĂŽmes dans la maison ou pas ?

Titre : La fille qui se noie de Caitlin R. Kiernan

RĂ©sumĂ© : India Morgan Phelps est schizophrĂšne. Elle a de qui tenir, puisque sa mĂšre et sa grand-mĂšre souffraient toutes les deux de troubles mentaux et ont mis fin Ă  leurs jours. Les mĂ©dicaments l’aident Ă  garder un semblant de contrĂŽle et pour tenter de comprendre les Ă©vĂ©nements qui ont bouleversĂ©s sa vie, elle entreprend de rĂ©diger un rĂ©cit autobiographique, qui va curieusement prendre la forme d’une histoire de fantĂŽmes. C’est le meilleur moyen qu’elle a trouvĂ© pour faire partager ce qui la hante… Car India semble obsĂ©dĂ©e par sa rencontre avec Eva Manning, une femme qui ressemble trait pour trait au tableau qui l’obnubile depuis son enfance, La fille qui se noie. Elle a dĂ©jĂ  vu Eva par le passĂ©, sous la forme d’un fantĂŽme d’un loup-garou… A moins qu’elle ne l’ait jamais vu. Qui sait ce que sa schizophrĂ©nie lui fait voir ?

Radar à diversité : pp lesbienne, pp schizophrÚne, li trans + autrice trans et lesbienne

Pour qui ? LĂ  encore, si vous aimez le cĂŽtĂ© horreur d’Halloween avec une touche de fantastique, ce roman est pour vous !

Titre : La tĂȘte sous l’eau d’Olivier Adam

RĂ©sumĂ© : Quand mon pĂšre est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis Ă  pleurer. Un court instant j’ai pensĂ© : ça y est, on y est. LĂ©a est morte.
Puis il s’est Ă©cartĂ© et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal Ă  sortir. Il a fini par balbutier :  » On l’a retrouvĂ©e. Merde alors. On l’a retrouvĂ©e. C’en est fini de ce cauchemar.  »
Il se trompait. Ma soeur serait bientĂŽt de retour mais nous n’en avions pas terminĂ©.

Radar à diversité : pp lesbienne, F/F

Pour qui ? Un drame familial qui m’a foutu les frissons plus d’une fois. Si l’horreur, ce n’est pas votre tasse de thĂ© alors plongez-vous dans ce petit thriller adolescent.

Titre : Moi ce que je prĂ©fĂšre c’est les monstres d’Emil Ferris

RĂ©sumĂ© : Chicago, fin des annĂ©es 1960. Karen Reyes, dix ans, admire les fantĂŽmes, les vampires et autres morts-vivants. Elle s’imagine mĂȘme ĂȘtre un loup-garou : plus facile, ici, d’ĂȘtre un monstre que d’ĂȘtre une femme. Le jour de la Saint-Valentin, sa sĂ©duisante voisine, Anka Silverberg, se suicide d’une balle dans le cƓur. Mais Karen n’y croit pas et dĂ©cide d’élucider cette mort suspecte. Elle va vite dĂ©couvrir qu’entre le passĂ© d’Anka dans l’Allemagne nazie, son propre quartier prĂȘt Ă  s’embraser et les drames tapis dans l’ombre de son quotidien, les monstres, bons ou mauvais, sont des ĂȘtres comme les autres, ambigus, torturĂ©s et fascinants.

Radar à diversité : pp lesbienne

Pour qui ? Et si on lisait un roman graphique pour Halloween ? Avec une ambiance creepy et une enquĂȘte assez Ă©trange.

Titre : Le charme des Magpie de K.J Charles

RĂ©sumĂ© : ExilĂ© depuis des annĂ©es, Lucien Vaudrey ne pensait pas rentrer un jour en Angleterre. À la suite du dĂ©cĂšs mystĂ©rieux de son pĂšre et de son frĂšre, il hĂ©rite d’un comtĂ© ainsi que des ennemis de sa famille… Afin de se protĂ©ger, il se tourne vers un magicien spĂ©cialiste des forces occultes, Stephen Day. TrĂšs vite, celui-ci tombe sous le charme ravageur de Lucien, qui ne cache pas son envie de le mettre dans son lit. TroublĂ©, Stephen perd peu Ă  peu ses pouvoirs. Mais lorsqu’une sĂ©rie de machinations se referment sur Lucien, Stephen sait qu’il doit les dĂ©jouer, sinon la mort sera leur seule compagne.

Radar à diversité : romance M/M, POC

Pour qui ? Celleux qui cherche une ambiance différente avec un Londres victorien et une dose de paranormal.

Titre : The uminous dead de Caitlin Starling

RĂ©sumĂ© : Lorsque Gyre Price s’est retrouvĂ©e embarquĂ©e dans cette expĂ©dition, elle pensait qu’elle cartographierait les gisements de minĂ©raux et que ses plus gros problĂšmes seraient les effondrements de grottes et les dysfonctionnements d’engrenages. Elle pensait Ă©galement que le gros chĂšque de paie – suffisant pour l’éloigner de sa vie d’avant et la mettre sur les traces de sa mĂšre – signifiait qu’elle aurait une Ă©quipe de surface qualifiĂ©e, surveillant son costume et son environnement, assurant sa sĂ©curitĂ©.
Au lieu de cela, elle a eu Em.
Em ne voit rien de mal Ă  contrĂŽler le corps de Gyre avec de la drogue ou Ă  retenir des informations cruciales pour «assurer le bon fonctionnement» de son expĂ©dition. Em sait tout sur les rĂ©fĂ©rences falsifiĂ©es de Gyre et n’a aucun scrupule Ă  les utiliser en laisse et en coup de fouet. Et Em a aussi des secrets. . .

Radar à diversité : romance F/F

Pour qui ? Pour celleux qui n’ont pas peur de s’enfoncer toujours plus dans les trĂ©fonds du monde avec pour seule compagnie, une petite voix dans une oreillette.

Titre : Pumpkinheads de Rainbow Rowell et Faith Erin Hicks

RĂ©sumĂ© : Chaque automne, tout au long du lycĂ©e, Deja et Josiah ont travaillĂ© ensemble dans la meilleure parcelle de citrouilles du monde. (Peu de gens savent que la meilleure parcelle de citrouilles du monde entier se trouve Ă  Omaha, dans le Nebraska, mais c’est dĂ©finitivement le cas.) Ils se disent au revoir Ă  chaque Halloween et se retrouvent tous les 1er septembre.

Mais cet Halloween est diffĂ©rent – Josiah et Deja sont enfin les aĂźnĂ©s et c’est leur derniĂšre saison Ă  la ferme de citrouilles. Leur dernier adieu.

Josiah est prĂȘt Ă  passer toute la nuit mĂ©lancolique Ă  ce sujet. Deja n’est pas prĂȘte Ă  le laisser faire. Elle a un plan : que se passerait-il si, au lieu de se morfondre, ils sortaient s’amuser ? Ils pourraient voir tous les sites ! GoĂ»tez toutes les bonnes choses ! Et Josiah pourrait enfin parler Ă  la jolie fille sur laquelle il a un crush depuis trois ans…

Radar à diversité : pp noire, bisexuelle et grosse

Pour qui ? Pour celleux qui veulent retrouver un bon d’enfance avec une lecture douce et une histoire d’amour au milieu des citrouilles !

Titre : Into the drowning deep de Mira Grant

RĂ©sumĂ© : L’Atargatis, un navire de la compagnie de divertissements Imagine, vogue vers la Fosse des Mariannes pour rĂ©aliser un documentaire sur le mythe des sirĂšnes et rĂ©pondre Ă  cette question : sont-elles vraiment un mythe ou existent-elles ? Le navire est retrouvĂ© des semaines plus tard, Ă  la dĂ©rive, vide de son Ă©quipage. Une vidĂ©o, filmĂ©e par l’équipe d’Imagine, est retrouvĂ©e par les Ă©quipes de secours et diffusĂ©e au grand public. Certains parlent de hoax, d’arnaque, d’une insulte Ă  la mĂ©moire des disparus, tant les images sont invraisemblables. D’autres, comme Victoria Stewart, dont la sƓur Anne faisait partie de l’équipe Ă  bord de l’Atargatis, sont bien dĂ©cidĂ©s Ă  rĂ©soudre le mystĂšre. Sept ans plus tard, dĂ©cidĂ©e Ă  laver son nom, la compagnie Imagine envoie un second navire, le MĂ©lusine, sur les traces de l’Atargatis, avec Ă  son bord des dizaines de scientifiques, des Ă©quipes de sĂ©curitĂ© et un systĂšme de blindage perfectionnĂ© pour Ă©viter que la tragĂ©die de l’Atargatis se reproduise. Victoria, spĂ©cialisĂ©e en acoustique sous-marine, se voit proposer une place Ă  bord de l’expĂ©dition.

Radar à diversité : pp bi, romance F/F, pp autiste, POC, handicap

Pour qui ? Si vous cherchez des sirĂšnes VRAIMENT flippantes, lisez ce roman. Et si en plus, vous avez peur de l’ocĂ©an, c’est doublement flippant !

Titre : The Lamb Will Slaughter the Lion de Margaret Killjoy

RĂ©sumĂ© : Danielle Cain est une voyageuse queer punk rock, blasĂ©e d’une dĂ©cennie sur la route. À la recherche d’indices sur le suicide mystĂ©rieux et subite de sa meilleure amie, elle s’aventure dans la ville utopique de Freedom, dans l’Iowa. Mais tout n’est pas bon dans Freedom : les choses se sont gĂątĂ©es aprĂšs que les habitants de la ville ont convoquĂ© un esprit protecteur pour en faire leur juge et leur bourreau.
Danielle arrive Ă  temps pour voir l’esprit – un cerf rouge sang sanglant – commencer Ă  attiser ses invocateurs. Danielle et ses nouveaux amis doivent faire vite pour sauver la ville ou s’en sortir vivants.

Radar à diversté : pp queer, pp POC + auteurice non-binaire

Pour qui ? Celleux qui cherchent une lecture courte avec une nouvelle remplie de créatures étranges et hyper inclusive.

2 commentaires

  1. La fille qui se noie me tente beaucoup ! Ainsi que, Ă©trangement, le roman d’Olivier Adam, mĂȘme si je ne suis pas forcĂ©ment fan de l’auteur. Merci pour cette sĂ©lection thĂ©matique 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s