[DIVERSITHEQUE] Chronique de Journal d’un AssaSynth (T.1) de Martha Wells

Résumé : « J’aurais pu faire un carnage dès l’instant où j’ai piraté mon module superviseur ; en tout cas, si je n’avais pas découvert un accès au bouquet de chaînes de divertissement relayées par les satellites de la compagnie. 35 000 heures plus tard, aucun meurtre à signaler, mais, à vue de nez, un peu moins de 35 000 heures de films, de séries, de lectures, de jeux et de musique consommés. Comme impitoyable machine à tuer, on peut difficilement faire pire. »
Et quand notre androïde de sécurité met au jour un complot visant à éliminer les clients qu’il est censé protéger, il ne recule ni devant le sabotage ni devant l’assassinat ; il s’interpose même face au danger, quitte à y laisser des morceaux.

Editeur : L’Atalante
Date de sortie : 25 avril 2019
Genre : SF
Nombre de pages : 122

Radar à diversité : pp non-binaire, couple F/F secondaire

L’avis de @planetediversite : Peu amatrice de science-fiction et de nouvelles, rien n’aurait dû me plaire dans cette première novella de Martha Wells et pourtant…
Résumer une histoire si courte va peut-être être compliqué mais voilà ce que je vous devez savoir : on suit un androïde programmé pour protéger les humains pendant des missions de recherches sur d’autres planètes. Sauf que notre AssaSynth à nous est plutôt un androïde qui préfère regarder Netflix pendant trois semaines de suite et qui se soucie très peu des humains.
Le protagoniste est donc un personnage un peu asocial, sarcastique et pourtant si attachant. En tant que personnage avec de l’anxiété sociale, le personnage m’a beaucoup parlé comme il le fera avec beaucoup d’entres vous, je pense. On se trouve un peu dans une sorte de journal intime et on apprend à connaître le personnage au plus près.
L’autrice se sert de la condition des androïdes dans son univers pour parler de ce qui fait réellement un humain et ce que veut dire « être humain ». On y parle aussi du genre car l’androïde est genré avec un pronom neutre.
Je me souviens peu des personnages humains du récit pour être honnête même si pendant ma lecture, je les avais bien apprécié, l’AssaSynth reste la star de son propre livre. Mais j’ai beaucoup aimé voir la relation entre les membres humains de l’équipage et l’androïde se développer. Chacun cherche à se comprendre et à vivre ensemble de la meilleure façon.
L’univers est peu développé (en même temps avec 100 pages, c’est compliqué) alors j’ai hâte de me plonger dans les prochains tomes pour comprendre un peu plus comment tout cela fonctionne !
Ce premier tome m’a fait une forte impression grâce à son personnage principal distrayant et m’a réconcilié un peu avec la science-fiction.

7/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s