[RECOMMANDATIONS] Des livres à lire pour le Queer History Month

Le mois d’octobre est celui du Queer History Month, c’est un mois où on se remémore les luttes et les mouvements du passé. Pour célébrer ce mois comme il faut, je vous propose quelques livres historiques qui parlent de ces thèmes là.

Titre : Like a Love Story d’Abdi Nazemian (sort le 13 novembre)

Résumé : Nous sommes en 1989 à New York et, pour trois adolescents, le monde change.

Reza est un garçon iranien qui vient d’emménager en ville avec sa mère pour vivre avec son beau-père et son demi-frère. Il est terrifié à l’idée que quelqu’un devine la vérité qu’il peut à peine reconnaître lui-même. Reza sait qu’il est gay, mais tout ce qu’il sait de la vie gay, ce sont les images des hommes qui meurent du sida.

Judy est une créatrice de mode en herbe qui vénère son oncle Stephen, un homme gay atteint du sida, qui consacre son temps à l’activisme en tant que membre d’ACT UP. Judy n’a jamais imaginé trouver l’amour… jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse de Reza et qu’ils commencent à sortir ensemble.

Art est le meilleur ami de Judy, il est la seule personne out de leur lycée. Il ne sera jamais ce que ses parents conservateurs veulent qu’il soit, aussi se rebelle-t-il en documentant la crise du sida grâce à ses photographies.

Radar à diversité : pp gay, pp iranien + #ownvoices

Pourquoi le lire ? Un roman YA sur le début de la crise du sida avec trois personnages attachants.

Titre : Passing Strange (sort en novembre)

Résumé : San Francisco en 1940 est un paradis pour les non conventionnels : l’exposition La Cité magique du monde sur une île créée d’artifice et d’illusion; la ville interdite de Chinatown, un monde séparé et étranger de nourriture exotique et de discothèques offrant des expériences «authentiques», directement à partir des pages des pulps; et le monde crépusculaire de l’amour interdit, où les défunts de la société conventionnelle peuvent se rencontrer.

Six femmes ont une vie enchevêtrée dans la vie qu’elles habitent dans la ville qu’elles habitent. Ils découvrent l’amour et le danger aux confins du mystère, de la science et de l’art.

Radar à diversité : pp lesbiennes + #ownvoices

Pourquoi le lire ? La ville de San Francisco est connue pour avoir l’une des communautés LGBTQ+ les plus importantes, si vous découvriez un bout de son Histoire ?

Titre : Stone Butch Blues de Leslie Feinberg

Résumé : Stone Butch Blues raconte l’histoire de Jess, né·e aux États-Unis dans les années 1950 au sein d’une famille juive et prolétaire. De son enfance rythmée par les interrogations des passant·e·s sur son genre (« c’est un garçon ou c’est une fille ? ») à son adolescence et sa découverte des bars de nuit où se côtoient lesbiennes, drag queens et travailleuses du sexe, de ses premières embauches en usine avec d’autres butchs à sa transition, jusqu’à sa rencontre avec le mouvement LGBT naissant, son parcours traverse les décennies et nous parle d’amour, d’amitié, de politique, d’identité.

Radar à diversité : pp trans + #ownvoices

Pourquoi le lire ? Leslie Feinberg est l’une des voix fortes de la littérature trans et iel s’est inspiré.e de sa propre vie pour écrire ce roman.

Titre : Archives des mouvements LGBT+

Résumé : À partir d’archives pour la plupart inédites, ce livre retrace sur la longue durée une histoire des luttes et mouvements LGBT en France.
Nourri d’une investigation documentaire de grande ampleur, l’ouvrage présente une riche iconographie distribuée selon des séquences chronologiques : affiches, couvertures de journaux ou revues, tracts, correspondance, photographies…
L’auteur a invité une vingtaine de grands témoins à commenter le document de leur choix. Cette pluralité des points de vue des contributeurs, chercheurs ou militants de différentes générations, permet d’incarner la diversité des mouvements rassemblés sous le nom LGBT.
Des persécutions jusqu’aux premiers mariages homosexuels en passant par les années sida, ce livre montre l’ampleur des combats menés, la violence des préjugés et des injustices comme le déni des partis politiques.
Différents courants de pensée se structurent au fil des décennies, les militants s’engagent dans des combats sociétaux et font preuve d’une détermination à la mesure des enjeux. Ils ouvrent la voie à une conception du vivre-ensemble qui substitue au conformisme une éthique d’ouverture sociale et culturelle.

Pourquoi le lire ? Pour découvrir l’histoire des luttes LGBTQ+, quoi de mieux qu’un documentaire avec des photos et des témoignages ?

Titre : Pulp de Robin Talley

Résumé : En 1955, Janet Jones, âgée de 18 ans, garde secret l’amour qu’elle partage avec sa meilleure amie Marie. Être gay à Washington à l’ère du maccarthysme, n’est pas facile, mais quand elle découvre une série de livres sur les femmes qui tombent amoureuses d’autres femmes, cela réveille quelque chose chez Janet. Alors qu’elle jongle avec une romance qu’elle doit cacher et sa nouvelle ambition d’écrire et de publier sa propre histoire, elle prend le risque de s’exposer, et Marie aussi, à un danger bien trop réel.
Soixante-deux ans plus tard, Abby Zimet n’arrête pas de penser à son projet de fin d’année et à son sujet : la pulp fiction des années 1950. Elle se sent particulièrement liée à une autrice, une femme qui a écrit sous le pseudonyme «Marian Love» et elle est déterminée à la retrouver et à découvrir sa véritable identité.

Radar à diversité : PP lesbiennes + #ownvoices

Pourquoi le lire ? Deux histoires s’entrecroisent : celle d’une jeune lesbienne moderne et celle d’une lesbienne des années 50 à travers la même passion pour les romans pulp.

Titre : Life is wonderful, people are terrific de Meliza Banales

Résumé : Des forêts, des plages et de la communauté Xicano de Santa Cruz aux bars smokey punk, aux clubs de strip-tease et à la culture queer-girl de San Francisco.

Missy Fuego est une Xicana âgée de dix-huit ans, la première de sa famille à quitter la maison et à accepter une bourse dans une université prestigieuse et hippie nichée dans les forêts de Redwood dans les montagnes de Santa Cruz en 1996. Mais même avec l’argent des bourses d’études la vie s’avère être difficile et elle doit devenir strip-teaseuse pour payer les factures, la mettant ainsi en désaccord avec deux mondes en développement. Au cours de son parcours quotidien, elle parvient à se mêler à une série de personnalités diverses et importantes, évitant les cris rapprochés, les skinheads néo-nazis, les batailles d’authenticité Xicano, la politique raciale de Riot Grrrl et les hippies, tout en explorant son identité queer, être payée à travers son string, et apprendre à saisir les chances.

Radar à diversité : pp latinx, pp queer

Pourquoi le lire ? Un autre roman sur San Francisco mais cette fois-ci dans les années 90.

Titre : Cantoras de Carolina De Robertis

Résumé : En 1977, l’Uruguay a été réprimé par un gouvernement militaire au moyen d’une force impitoyable. Dans cet environnement où les droits quotidiens des personnes sont attaqués, l’homosexualité est une transgression dangereuse à punir. Et pourtant Romina, Flaca, Anita « La Vénus », Paz et Malena – cinq cantoras, des femmes qui « chantent » – se rencontrent miraculeusement. Ensemble, elles découvrent un cap isolé, presque inhabité, Cabo Polonio, qu’elles revendiquent comme leur sanctuaire secret. Au cours des trente-cinq prochaines années, leurs vies vont et viennent entre Cabo Polonio et Montevideo. Et tout au long, encore et encore, les femmes seront testées – par leurs familles, leurs amantes, la société et les autres – alors qu’elles se battent pour vivre des vies authentiques.

Radar à diversité : pp latinx, pp lesbiennes

Pourquoi le lire ? On quitte les Etats-Unis pour découvrir la vie de cinq lesbiennes en Uruguay dans les années 70 et tout au long de leur vie.

Titre : Transgender Warriors de Leslie Feinberg

Résumé : Dans ce fascinant voyage personnel à travers l’histoire, Leslie Feinberg révèle des preuves convaincantes qu’il y a toujours eu des personnes qui ont franchi les frontières culturelles du genre. Transgender Warriors est une escapade révélatrice à travers l’histoire de l’expression de genre et un puissant témoignage de l’esprit rebelle.

Pourquoi le lire ? Il existe encore trop de peu de romans qui traitent de l’Histoire des personnes trans. Ici une autrice trans et lesbienne explore les personnages historiques trans ou qui auraient pu l’être. Leslie Fenberg est aussi l’auteurice de Stone Butch Blues.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s