[1 MOT = 5 TITRES] Drag queens

Titre : Jolis Jolis Monstres de Julien Defresne-Lamy

Résumé : Être monstre, c’est 24/24. Si tu n’as pas ça au fond des tripes, tu peux dézipper ta robe à sequins et la laisser mourir.

2015, dans un bar de New York, un Afro-Américain de cinquante-neuf ans commande un whisky au serveur, un jeune Latino qui a décidé de changer de vie. Ils n’ont rien en commun et pourtant, ils vont se reconnaître. Car James a été pendant longtemps l’une des plus belles créatures du monde, et Victor souhaite plus que tout en devenir une. Certains disent qu’on est des monstres. D’autres pensent qu’on est les plus belles choses de ce monde. Nous sommes des centaures, des licornes, des chimères à tête de femme. C’est vrai que nous sommes les plus jolis monstres du monde. Sur trois décennies, de Los Angeles à New York en passant par Atlanta, Jolis jolis monstres aborde avec beaucoup de finesse et de fantaisie la culture « drag », l’art du voguing, la question du genre. Alors que le puritanisme reprend place dans nos sociétés, que les homosexuels sont persécutés en Tchétchénie et jetés dans des camps, que le gouvernement Trump piétine les droits LGBT+ ou que l’État islamique en fait un combat idéologique à l’image de l’attentat d’Orlando, crime homophobe le plus grave de l’histoire américaine, ce roman haut en couleur est une prise de parole essentielle.

Radar à diversité : pp racisé, pp queer

Titre : Les copines d’abord de Jamie Millman

Résumé : Drag-queens de tous les pays, unissez-vous ! Roz et Jamie ont déménagé de Londres et se sont installés dans le Suffolk, en quête d’une vie tranquille. Quand ils découvrent la compétition annuelle de drag queens du village, ils n’en reviennent pas. Séduits par l’esprit communautaire et imbibés d’alcool, ils s’engagent rapidement dans une bataille pour l’identité du village où tout le monde ne voit pas ce concours d’un bon oeil.
Pendant ce temps, à San Francisco, Drew mène sa propre bataille pour sauver son club. Bien qu’ils semblent appartenir à des mondes que tout oppose, il devient vite évident que l’habit ne fait pas le moine et qu’ils ont bien plus en commun que ce qu’ils imaginent.

Radar à diversité : pp queer

Titre : Dis-moi que je rêve de T.J Klune

Résumé : Est-ce que vous croyez à l’amour au premier regard ?

Ce n’est absolument pas le cas de Sanford Stewart. En fait, il croit plutôt à son parfait contraire à cause de l’Homonarque du Stade. Darren Mayne semble, en effet, ne vivre que pour semer le chaos dans sa vie parfaitement organisée. Sandy le déteste, et rien ne le fera jamais changer d’avis.

Ou du moins essaie-t-il de s’en convaincre.

Mais lorsque le propriétaire du Jack It – le club où Sandy se produit en tant que Helena Hansbasket, drag queen – lui demande son aide en désespoir de cause, Sandy réalise qu’il devrait peut-être mettre ses sentiments pour Darren de côté. Parce que le Jack It fermera ses portes à moins que quelqu’un persuade Andrew Taylor, le maire de Tucson, de le laisser ouvert.

Quelqu’un comme Darren, le fils illégitime du maire.
Le plan est simple : séduire Darren et le pousser à convaincre son père de renouveler le contrat du Jack It avec la ville.
Simple, n’est-ce pas ?

Radar à diversité : M/M

Titre : Drag Teen de Jeffery Self

Résumé : JT a l’impression que sa vie est dans une impasse. Il a l’impression qu’il sera toujours coincé en Floride. Ses parents sont anti-soutien. Et son petit ami, Seth, semble s’orienter vers un avenir radieux, très éloigné de chez lui. L’argent des bourses d’études est inexistant. Il n’a qu’une chance pour lui : devenir la prochaine Miss Drag Teen de New York. Le problème avec ça ? Eh bien, la seule autre fois où JT a essayé du drag (lors d’un spectacle de talents à l’école), il a été hué sur scène. Et ce n’est pas vraiment un trajet facile de la Floride à New York. Mais JT ne va pas abandonner. Lui, Seth et leur amie Heather vont faire le voyage jusqu’au à NY afin que JT puisse capturer la couronne, quel que soit le nombre d’ennemis farouches qu’il devra affronter. Parce que lorsque votre avenir est en jeu vous devez y être pour gagner.

Radar à diversité : pp gay, ps gros

Titre : Kings, Queens and In-Betweens de Tanya Boteju

Résumé : Nima Kumara-Clark, ennuyée par sa communauté insulaire de Bridgeton, est amoureuse de son amie hétéro et essaie de surmonter le départ inattendu de sa mère. Après une rencontre déconcertante lors d’un festival local, Nima se retrouve soudainement plongée dans la scène drag de l’autre côté de la ville.

Des rois machos, des reines magiques, de nouveaux amours et des alliés surprenants amènent Nima à se rapprocher à la fois douloureusement et avec humour de ce qu’elle n’aurait jamais pu être, une personne capable d’exprimer et d’accepter l’amour avec confiance. Mais elle devra apprendre à accepter ce qu’elle a perdu pour y arriver.

Radar à diversité : pp lesbienne, pp racisée, ps trans

2 commentaires

  1. Je ne pensais pas qu’il existait d’autres romans sur les drag queens, parus en France, surtout en jeunesse !
    J’ai terminé Jolis jolis monstres la semaine dernière, bien que je ne me sois guère attachée aux personnages, j’ai trouvé fascinantes les descriptions de l’univers drag-queen, les années de vie durant cette époque aux Etats-Unis, malgré l’apparition du sida. On y apprend beaucoup de choses, mais en même temps, le roman est traversé d’une sorte de légèreté, tout le monde y prend pour son grade, aucun jugement, aucune morale, juste la vie, des réflexions bien actuelles, une manière de parler des drag queens et de l’univers LGBT sans juger, sans être extrême…avec un recul et une bienveillance qui font du bien !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s