[DIVERSITHEQUE] Chronique de The Queen of Rhodia d’Effie Calvin

Résumé : Seize mois se sont écoulés depuis l’arrivée de la princesse Esofi à Ieflaria et huit mois depuis son mariage avec la princesse héritière Adale. Les princesses mènent une vie paisible ensemble, se préparant à devenir co-régentes tout en élevant leur bébé dragon, Carinth.
Leur paix est brisée lorsque la reine Gaelle de Rhodia, la mère d’Esofi, arrive à Birsgen. Elle a entendu parler de Carinth et pense qu’elle mérite sa garde en raison de sa plus grande dévotion envers Talcia, déesse de la magie.
Adale et Esofi n’ont pas l’intention de renoncer à leur fils, mais il est impossible de raisonner Gaelle – et il n’est pas possible de savoir ce dont elle est capable pour obtenir ce qu’elle veut.

Editeur : Nine Star Press
Date de sortie : 27 mai 2019
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 280

TW : grossophobie, parent abusif

Radar à diversité : pansexualité, couple F/F, pp grosse

L’avis de @planetediversite : Il y a quelques mois, je vous présentais le livre 2 de Tales of Inthya qui s’appelait Daughter of Sun. Et bien que celui-ci soit le troisième tome, je n’ai toujours pas lu le premier qui parle des même personnages qu’on va retrouver aujourd’hui. Ça ne m’a cependant pas empêché de comprendre l’histoire.
Dans le premier livre de cette série, on suit donc Esofi et Adale alors qu’elles se rencontrent à peine et doivent déjà s’unir dans le cadre d’un mariage arrangé. Ici, on les retrouve quelques mois plus tard, mariées et avec un bébé dragon à élever (le tome 2 suit des personnages complètement différents).
Esofi apprend petit à petit les coutumes de ce nouveau royaume, étant très proche de la déesse de la magie, elle met en place une université pour les étudiants en magie. De son côté, Adale apprend à gouverner. Je crois que ce que j’ai le plus apprécié c’est suivre un couple déjà formé car on peut enfin découvrir d’autres problématiques.
J’ai beaucoup aimé que l’autrice mette en avance les différences des deux femmes et leurs points de discorde. Elles ne veulent pas élever le dragon de la même façon, ne réagissent pas pareil dans les situations et tout ça à cause de leur passé différent. Esofi vient d’un royaume où on montre peu ses sentiments et où tout y est stricte et dur. Elle apprend petit à petit à faire confiance aux autres. On voit aussi les traces que laissent une mère abusive et narcissique sur quelqu’un et comment on peut arriver à se détacher des horreurs qu’on nous a balancé dans le passé.
Avec l’arrivée de sa mère, Esofi doit combattre de vieux démons et s’appuyer sur ses nouveaux amis.
J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur les dragons et sur leur histoire. On y découvre des dragons avec des personnalités et un passé riche. Les scènes avec Carinth étaient très drôles et honnêtement qui ne voudrait pas élever un bébé dragon ?
Comme je n’avais pas lu le premier tome je n’étais pas très familière avec le world-building de Ieflaria et pourtant je m’y suis vite habituée. L’autrice inclut pour la première fois un genre neutre dans son univers et même un rituel pour pouvoir faire une transition, j’ai bien aimé l’inclusivité de ce tome-ci même si du coup j’aurais aimé que les personnages aient un peu plus de place dans le récit.
Malgré quelques thèmes durs comme les violences faites aux enfants et les parents narcissiques, l’autrice sait garder un ton léger. J’ai adoré suivre Esofi et Adale dans leur relation installée et les voir évoluer ensemble et j’ai hâte de lire le prochain tome de la série.
Je suis aussi très contente de vous annoncer qu’une interview d’Effie Calvin sortira la semaine prochaine, gardez l’oeil ouvert !

9/10
Niveau d’anglais :
★★★☆☆

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s