[#MERCREDISGRAPHIQUES] Des pâtisseries, une réécriture, des dragons et la suite d’un jeu vidéo

Titre : Bloom de Kevin Panetta (VO)

Résumé : Maintenant que le lycée est terminé, Ari meurt d’envie de déménager dans la grande ville avec son groupe ultra-branché ― s’il parvient à persuader son père de le laisser quitter son emploi dans la boulangerie familiale en difficulté. Bien qu’il ait aimé y travailler enfant, Ari ne peut pas imaginer une vie gaspillée devant la levée de pâte et les fours chauds. Mais lorsqu’il interviewe des candidats pour son remplacement, Ari rencontre Hector, un gars facile à vivre qui aime cuisiner autant qu’Ari veut y échapper. Au fur et à mesure qu’ils se rapprochent de lots de pain, l’amour est prêt à fleurir. . . C’est-à-dire que si Ari ne gâche pas tout.

Radar à diversité : pp gay, romance M/M, POC

L’avis de @planetediversite : C’est un roman graphique qui a fait pas mal de bruit à sa sortie et qui est souvent comparé à Heartstopper d’Alice Oseman et je comprends pourquoi. Ici, on suit notamment Ari dont la famille tient une boulangerie et qui veut passer ses étés à faire autre chose que surveiller la cuisson des pains. Il engage donc Hector pour le remplacer. Leur relation se développe petit à petit, ils sont chacun très différents et Hector apporte un certain calme à Ari qui lui se cherche et est un peu plus énergique.
La boulangerie familiale fait des spécialités grecques et j’ai adoré les voir cuisiner tout au long du roman. Attention, vous n’êtes pas à l’abri d’avoir fin en le lisant !

8/10

Titre : Les quatre soeurs March de Rey Terciero

Résumé : Leur père étant en intervention militaire et leur mère faisant des heures supp’ à l’hôpital pour subvenir aux besoins de la famille, les quatre sœurs March doivent compter essentiellement sur elles-mêmes.
Entre les prises de bec du quotidien et les problèmes à l’école, elles se découvrent peu à peu. Alors qu’elles tombent amoureuses ou qu’elles luttent pour leurs droits, il y a une chose que les quatre sœurs continuent de croire : elles seront toujours là les unes pour les autres. Suivez Meg, Jo, Beth et Amy, quatre jeunes new-yorkaises qui se découvrent et réalisent leurs rêves.

TW : cancer, amputation…

Radar à diversité : POC, pp lesbienne

L’avis de @planetediversite : Une réécriture moderne des Quatre filles du Docteur March qui n’aimerait pas lire ça ?
Ici, la famille est recomposée et les quatre soeurs sont parfois demi-soeurs ce qui ne les empêchent pas d’être une famille à part entière. On y parle de harcèlement, de racisme, de féminisme, d’homosexualité à travers le prisme de ses quatre jeunes filles qui découvrent qui elles sont et ce qu’elles veulent devenir. Si vous connaissez un peu le caractère des soeurs, je pense que vous les trouverez bien adapté au monde moderne. Malgré le ton plutôt joyeux la plupart du temps, la BD aborde quelques thèmes plus durs comme le cancer ou la guerre en Irak.
On passe parfois un peu vite sur certaines choses mais je pense que c’est dû à la taille du roman graphique et aux nombreuses choses dont l’auteur a voulu parler.
Ça reste une super lecture et une bonne modernisation d’un grand classique !

7,5/10

Titre : The Tea Dragon Festival de Katie O’Neill (sort le 17 septembre en VO)

Résumé : Rinn a grandi avec les dragons de thé qui habitent son village, mais trébucher sur un vrai dragon s’avère être un tout autre problème! Aedhan est un jeune dragon qui a été nommé pour protéger le village mais qui s’est endormi dans la forêt il y a quatre vingt ans. Avec l’aide de l’oncle aventurier de Rinn, Erik, et de son partenaire Hesekiel, ils enquêtent sur le mystère de son sommeil enchanté, mais le véritable défi de Rinn est d’aider Aedhan à faire face au sentiment qu’il ne peut pas récupérer le temps perdu.

Radar à diversité : pp noire et non-binaire, couple M/M, ps sourd, LSF

L’avis de @planetediversite : Dans un précédent article, je vous présentais The Tea Dragon Society, le premier roman graphique de Katie O’Neill et je suis super contente d’avoir pu recevoir l’ARC du second tome qui n’est pas vraiment un second tome mais plutôt un tome compagnon qui se passe avant les aventures du premier.
L’univers des dragons de thé est plein de couleurs et adorables et j’étais tellement contente de retrouver cet univers si calme et prenant.
Cette fois-ci, on suit Rinn (they/them mais ici j’utiliserais iel) qui aime parcourir la forêt qui ramener des herbes et des légumes au village jusqu’à ce qu’iel trouve un dragon endormi depuis plusieurs années. L’histoire n’est pas très longue alors je ne vais pas pouvoir en dire beaucoup plus mais j’étais contente de revoir Erik et Hesekiel qui étaient déjà dans le premier volume.
C’est une histoire très inclusive où la non-binarité de Rinn ne pose aucun problème à personne et où tout un village à apprit la langue des signes pour parler avec l’un des personnages qui est sourd.
Les romans graphiques de Katie O’Neill sont vraiment mes préférés, ils sont faciles d’accès et je vous les conseille à 100% !

10/10

Titre : Life is Strange d’Emma Vieceli

Résumé : Max et Chloé se sont enfuie et ont laissé derrière elles Arcadia Bay et ses habitants après la catastrophe qui a ravagé la ville. Ensemble, elles tentent de recommencer leur vie, de se faire de nouveaux amis. Mais est-il réellement possible de tout laisser derrière soi ? Max a-t-elle fait le bon choix ?

Radar à diversité : couple F/F, POC, ps musulman + hijab

L’avis de @planetediversite : ATTENTION la chronique peut spoiler le premier jeu Life is Strange car oui, ce roman graphique est la suite directe du jeu vidéo. Honnêtement, je ne suis même pas sûre qu’il soit possible de lire ce roman graphique sans avoir joué au jeu car le début peut être assez confus.
Max et Chloé ont donc quitté Arcadia Bay après l’énorme tempête et on les suit alors qu’elles essayent de reconstruire une nouvelle vie ailleurs. Pourtant leur traumatisme est toujours là et ça reste compliqué pour elles.
Là non plus, je ne vais pas trop en dire pour ne pas spoiler mais en tout cas, j’ai trouvé que les caractères des personnages étaient respectés et que le plot était logique par rapport au jeu. Après, j’ai été un peu déçu de l’histoire en elle-même et pour avoir joué au jeu, je l’ai quand même trouvé un peu confusant au final. J’ai envie de lire la suite pour voir si ça s’arrange au fil des tomes.
Si vous avez joué au jeu et que Chloé et Max vous ont brisé le coeur, je vous conseille quand même ce roman graphique et si vous n’y avez pas joué : QU’ATTENDEZ-VOUS ?

7/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s