[DIVERSITHEQUE] Chronique de Odd One Out de Nic Stone

Résumé : Courtney « Coop » Cooper
Largué. Encore. Et normalement ça ne me dérangerait pas. Mais pour le moment, ma meilleure amie et source de réconfort, Jupiter Sanchez, m’ignore et envoie des textos à une fille.
Rae Evelyn Chin
J’ai supposé que « nouvelle » serait synonyme de «paria», mais Jupiter et Courtney me donnent l’impression que je suis exactement à l’endroit où je devrais être. J’ai aussi envie de l’embrasser lui. Et elle. C’est plutôt embarrassant.
Jupiter Charity-Sanchez
La seule chose pire que de perdre la fille que tu aimes pour un garçon, c’est de la perdre pour ton garçon. Cela signifie aussi le perdre. Je dois faire quelque chose…

Editeur : Crown Books
Date de sortie : 9 octobre 2018
Genre : YA, contemporain
Nombre de pages : 320

TW : biphobie, homophobie…

Radar à diversité : bisexualité, homoparentalité, pp noir, pp latinx, pp asiatique + #ownvoices

L’avis de @planetediversite : Je vous avais promis la chronique du pire livre lu cette année et peut-être même le pire livre lu tout court et le voici ! Le résumé m’intéressait puisque le roman parle d’identité, de découverte de sa sexualité mais au final, j’ai été très déçue. D’habitude, j’essaye de poster des avis sans spoilers mais cette chronique va en contenir un peu pour que je puisse expliquer mon point de vue, je m’en excuse.
Comme le montre le résumé, on suit le point de vue de trois personnages.
Courtney est un jeune garçon noir et hétéro amoureux de sa meilleure amie lesbienne. Ça ne l’empêche pas de dormir avec elle toutes les nuits et de la mater quand elle est en sous-vêtements parce que… bah il ne peut pas se retenir, ce n’est qu’un mec après tout. Ugh. J’ai trouvé ça étrange que deux ados puissent dormir ensemble toutes les nuits. J’ai été dégoûté par ce personnage qui ne respecte pas la sexualité de sa meilleure amie et qui continue de la vouloir pour lui seul. Il parle même d’une « érection constance en sa présence ». Mec, passe à autre chose.
Jupiter est noire et latinx, elle a été élevée par deux pères et est la meilleure amie en question et passe son temps à crier qu’elle aime les filles toutes les dix pages (je crois qu’on a compris au bout d’un moment, merci bien).
Rae vient d’emménager, elle est irlandais et coréenne et va vite réaliser qu’elle est attirer par Courtney et Jupiter.
Le roman est divisé en trois parties d’environ cent pages avec une partie pour le point de vue de chaque personnage. Le roman est aussi désordonné que peut l’être la découverte de sa sexualité à l’adolescence et je pense que ça a beaucoup desservi l’histoire.
Le première problème c’est la biphobie constante qu’on retrouve dans ce roman. Entre la birasure du personnage de Rae qui se demande si elle aime les filles ou les garçons (et les deux ? non ?) et le fait Jupiter déclare ne pas faire confiance aux filles bies, on est servi. Elle se demande aussi si être bie signifie être attirée par les personnes trans. Ugh. La biphobie du Jupiter n’est jamais dénoncée et du coup, j’ai été très mal à l’aise en lisant ce passage.
Jupiter va aussi embrasser Rae de force et la toucher à chaque fois qu’elle le peut et là encore, j’ai trouvé ça vraiment malsain et peu respectueux.
L’autre gros problème de ce roman, c’est le traitement du personnage de Jupiter et sa relation avec Courtney. Jupiter qui, pour ne pas perdre son meilleur ami, va vouloir coucher avec lui le jour de son anniversaire. Sans compter sur le fait que Jupiter a 15 ans, Courtney 18 et que ce n’est même pas légal dans l’Etat où ils se trouvent. Tout ça par simple manipulation car elle sait qu’il est amoureux d’elle. Après ça Jupiter commence à tomber amoureuse de Courtney. Je n’ai rien contre les personnages qui se cherchent et qui essayent de comprendre leur sexualité. Une personne lesbienne peut très bien comprendre sa bisexualité/pansexualité des années plus tard mais ici, tout était vraiment mal fait. J’ai levé les yeux au ciel plus d’une dizaine de fois rien qu’avec ces chapitres là. Au final, Jupiter décide ne plus utiliser de label.
Je n’ai pas grand chose à dire sur le personnage de Rae. C’est un personnage ennuyeux qui passe son temps à se plaindre. On pourrait croire qu’elle se questionne sur sa sexualité mais elle révèle alors qu’elle est hétéro et s’amusait juste avec Jupiter. Génial encore une fille hétéro qui utilise une fille lesbienne pour faire des expériences. Ugh.
J’ai aussi été gênée par ce personnage de 16 ans qui supplie une femme de 20 ans de coucher avec lui. Elle refuse puis elle pleurniche jusqu’à ce que celle-ci accepter. Super creepy, pas légal du tout.
Vous l’aurez compris, rien ne va dans ce roman. J’aurais aimé y retrouver des questionnements intéressants, des personnages attachants et au final ce n’est qu’un livre rempli d’hormones et de stéréotypes. C’est évidemment un roman que je ne vous conseille pas, ça ne vaut vraiment pas la peine de perdre son temps avec un tel livre.

0/10
Niveau d’anglais : ★★☆☆☆

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s