[DIVERSITHEQUE] Chronique de Shadow of the Fox de Julie Kawaga

Résumé : Il y a mille ans, le grand dragon Kami a été appelé pour exaucer un vœu terrible et le pays d’Iwagoto a été plongé dans une ère de ténèbres et de chaos.
Maintenant, pour quiconque tient le Parchemin de Mille Prières, un nouveau souhait sera exaucé. Un nouvel âge est sur le point de naître.
Élevée par des moines dans le temple isolé des Silent Winds, Yumeko s’est entraînée toute sa vie à cacher sa nature de yokai. Mi-kitsune, mi-humaine, son habileté avec l’illusion n’a d’égal que son penchant pour la malice. Jusqu’au jour où sa maison est rasée, sa famille adoptive est brutalement assassinée et elle est obligée de fuir pour sauver sa vie avec le plus grand trésor du temple, une partie de l’ancien rouleau.
Nombreux sont ceux qui revendiqueraient le souhait du dragon. Kage Tatsumi, un mystérieux samouraï du clan de l’Ombre, est l’un de ces chasseurs qui a pour ordre de récupérer le parchemin… à tout prix. Le destin rassemble Kage et Yumeko. Avec la promesse de le conduire au rouleau, une alliance difficile se forme, offrant à Yumeko son meilleur espoir de survie. Mais il cherche ce qu’elle a caché et sa tromperie pourrait les déchirer.
Avec une armée de démons à ses talons et le plus inattendu des alliés à ses côtés, les secrets de Yumeko sont plus qu’une question de vie ou de mort. Ils sont la clé du destin du monde lui-même.

Editeur : Harlequin Teen
Date de sortie : 2 octobre 2018
Genre : Fantasy, YA
Nombre de pages : 409

Radar à diversité : pp japonaise + #ownvoices

L’avis de @Nyxisnyx : Shadow of the Fox est l’un des superbes livres que j’ai achetés lors de ma frénésie d’avril. Je suis tellement tombée amoureuse de la couverture que je ne pouvais pas m’empêcher de la regarder jusqu’à ce que je décide de l’acheter et j’ai été très contente de le lire même si j’ai pu identifier des choses qui m’ont dérangé dans le livre.
Shadow of the Fox suit deux points de vue principaux : Yumeko et Tatsumi. Yumeko est une métamorphe renard, une kitsune élevée par des moines dans le temple des Silents Winds, elle a grandi totalement isolée du reste du monde. Un jour, alors que le Temple est attaqué et elle doit prendre son trésor le plus cher : le premier tiers du Parchemin des Milles Prières – une fois réunies et lues à haute voix, les trois parties permettront au lecteur de voir son voeux réalisé par le Dieu Dragon.
Elle rencontre Tatsumi juste après l’attaque. Le jeune homme est un ninja – et pas un samouraï comme le dit le résumé, je veux dire, ce n’est même pas un spoiler, il le dit lui-même, c’est une des premières choses qu’il dit. Il a une mission qui lui est confiée par le chef de son clan et qui consiste à récupérer cette partie du rouleau et à l’amener au chef de son clan. Ces deux-là devront quitter la zone rapidement avant que les démons les trouvent et prennent le rouleau.
Dans la première partie de ce livre, j’ai pris du plaisir à lire, même si j’ai remarqué de petites choses qui allaient prendre de l’importance et rapidement me gêner. La première chose est la façon dont Tatsumi parle de Yumeko. Il répète «la paysanne» (vo: « the peasant girl) très souvent à travers ses chapitres. Mais la répétition n’est que l’un de ses problèmes. C’est comme si l’autrice ne savait pas quoi dire lorsqu’elle l’écrivait, alors elle le fait se répéter encore et encore. Très embêtant.
Une autre chose qui m’a fait lever les yeux au ciel et soupirer de déception, c’est l’innocence extrême de Yumeko. Je peux comprendre pourquoi c’est écrit de cette façon, je peux deviner où ça va mener l’intrigue, mais c’est quand même trop. Je pense qu’un personnage peut être gentil sans être incapable de voir quand les gens se moquent d’eux ou abusent d’eux. La façon dont sa candeur complimentait les monologues tragiques de Tatsumi « je suis un monstre et te ferai mal », était extrêmement clichée.
Et pourtant, il y a des choses que j’ai appréciées dans ce livre. Deux choses principales en fait: l’histoire et l’univers. L’histoire prend du temps, mais c’est bien et pas vraiment ennuyeux – la façon dont elle a été découpée en petites aventures me rappelait les séries animées que j’aimais regarder quand j’étais enfant. Certainement pas les sentiments que vous associeriez à du YA, mais bon néanmoins.
Quant à l’univers, il est fascinant pour moi. J’adore les traditions japonaises et il y en avait beaucoup dans le livre. Les choses étaient très bien expliquées, j’ai appris beaucoup et ça me suffit pour donner sa chance au deuxième livre quand je pourrais l’acheter. J’ai donné trois étoiles au livre sur Goodreads, mais uniquement parce que je ne pouvais pas lui donner trois points cinq. Je pense qu’il mérite cette petite demi-étoile.

7/10

Le blog de lectures de NyxIsNyxTwitter

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s