[RECOMMANDATIONS] Des livres à lire pour l’#AutismAwarenessMonth

Pour cet article, j’essaye de vous proposer uniquement des romans qui traitent correctement de l’autisme en lisant plusieurs chroniques de concerné-e-s. Cependant, si vous voyez un livre problématique dans la liste ci-dessus, merci de me prévenir pour qu’il soit retiré le plus vite possible. Merci !

Titre : The Kiss Quotient d’Helen Hoang

Résumé : Stella Lane est une jeune femme brillante pour qui les chiffres n’ont aucun secret. Si sa vie professionnelle est parfaitement épanouie et qu’elle adore travailler avec des algorithmes pour prévoir la consommation de la population, sa vie personnelle est plutôt un échec, à ses yeux et à ceux de sa mère. Elle est affectée du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme, qui la tient éloignée des autres. Comment se faire des amis lorsqu’on cumule une grande timidité et une franchise un peu brutale ? Que l’on craint le contact des autres ? Quant à sa vie amoureuse… Elle est inexistante…

Stella comprend mal l’intérêt d’avoir un homme dans sa vie mais, curieuse et poussée par sa mère qui se désespère de la voir célibataire et sans enfant, elle décide de résoudre ce problème comme une équation mathématique : avec méthode et détermination. C’est pour cela qu’elle va avoir recours aux services d’un escort boy.

Représentation de l’autisme : Ici, c’est le personnage principal qui a le syndrome d’Asperger et c’est un roman #ownvoices.

Titre : Je m’appelle Budo de Matthew Dicks

Résumé : Aussi longtemps que Max croit en moi, j’existe. Les gens disent que c’est ça qui fait de moi un ami imaginaire. Ce n’est pas vrai : j’ai mes idées et ma vie en dehors de lui. Mais j’étais là le jour où il a disparu. Je sais qu’il est en danger. Et je suis le seul à pouvoir l’aider.

Budo est un ami imaginaire plutôt chanceux : cela fait cinq ans que Max le fait vivre. Mais Max n’est pas un garçon comme les autres : il est atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. Budo sait qu’il vivra dans l’imaginaire de Max plus longtemps que les amis imaginaires des autres enfants, mais jusqu’à quand ? Lorsque Max se fait enlever par Mme Patterson, sa maîtresse, Budo mobilise toute une équipe d’autres amis imaginaires pour le libérer…

Représentation de l’autisme : Ici, on suit le meilleur ami imaginaire d’un petit garçon autiste. Budo aide Max à décoder le monde neurotypique qui l’entoure.

Titre : tout ce que j’aurais dû savoir de Claire LaZebnik

Résumé : N’est pas Cupidon qui veut !

Chloé adore sa grande soeur, Ivy, qui est autiste, et elle a peur que ses problèmes de communication ne l’isolent totalement. Décidée à lui trouver un petit ami, elle sélectionne le candidat idéal : Ethan, qui fréquente la même école spécialisée qu’Ivy. Seule ombre au tableau : il est le frère de l’insupportable et arrogant David. Pour jouer les entremetteurs, Chloé et David vont devoir passer beaucoup de temps ensemble. Au fur et à mesure de leurs rencontres, Chloé comprend qu’elle avait tort sur toute la ligne : de la vie amoureuse de sa soeur (qu’elle aurait dû consulter avant toute chose) à David (qui pourrait bien être le seul à vraiment la comprendre).

Représentation de l’autisme : L’autrice est maman d’un garçon autiste, elle a aussi écrit une non-fiction sur le sujet.

Titre : La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez

Résumé : Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.

Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

Représentation de l’autisme : Une BD #ownvoices sur le syndrome d’Asperger.

Titre : Le Gambit du Renard de Yoon Ha Lee

Résumé : Le capitaine Kel Cheris tombe en disgrâce après avoir utilisé des armes non conventionnelles lors de sa dernière affectation. À sa grande surprise, elle est promue général à titre temporaire par le commandement Kel qui lui confie une mission d’une importance vitale pour l’Hexarcat, le système des six factions : mater une hérésie en cours dans la forteresse des Aiguilles Diffuses. Seulement cette promotion est assortie d’une terrible condition : ancrer en elle l’esprit du général Shuos Jedao, ancien traître et fou sanguinaire mort depuis des siècles, mais stratège de génie qui n’a jamais perdu une bataille.
Que cachent les six factions à Kel Cheris ? Que sait exactement Jedao et, surtout, qui fut-il réellement ?

Représentation de l’autisme : Aucune dans le livre mais l’auteur est sur le spectre autistique alors pourquoi ne pas supporter des auteurices concerné-e-s aussi ce mois (et tous les autres) !

Titre : An unkindess of ghosts de Rivers Solomon

Résumé : Bizarre, obsédée, renfermée, Aster a peu à offrir aux gens en matière de réfutation quand ils l’appellent « ogre » et « monstre ». Elle a l’habitude des noms; elle souhaite seulement qu’il soit vrai. Si elle était vraiment un monstre, comme ils l’accusent, elle serait assez puissante pour abattre les murs qui l’entourent jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de son monde, à l’exception des histoires racontées autour du feu de cuisine.
Aster vit dans les taudis du pont inférieur du HSS Matilda, un vaisseau spatial organisé un peu à la manière de l’Antebellum South. Depuis des générations, la Matilda a transporté le reste de l’humanité sur la mythique Terre Promise. Sur le chemin, les dirigeants du navire ont imposé de sévères restrictions morales et de profondes indignités à des métayers à la peau sombre comme Aster, qu’ils considèrent comme moins qu’humains.
Lorsque l’autopsie du souverain de Matilda révèle un lien surprenant entre sa mort et le suicide de sa mère il y a un quart de siècle, Aster part sur les traces de sa mère. Enfermée dans sa rancune et semant les graines de la guerre civile, Aster apprend qu’il pourrait y avoir un moyen de quitter le navire si elle est disposée à se battre pour l’obtenir.

La représentation de l’autisme : Ici, c’est le personnage principal Aster qui est une jeune femme noire et autiste. C’est un roman #ownvoices.

Titre : Into the drowning deep de Mira Grant

Résumé : L’Atargatis, un navire de la compagnie de divertissements Imagine, vogue vers la Fosse des Mariannes pour réaliser un documentaire sur le mythe des sirènes et répondre à cette question : sont-elles vraiment un mythe ou existent-elles ? Le navire est retrouvé des semaines plus tard, à la dérive, vide de son équipage. Une vidéo, filmée par l’équipe d’Imagine, est retrouvée par les équipes de secours et diffusée au grand public. Certains parlent de hoax, d’arnaque, d’une insulte à la mémoire des disparus, tant les images sont invraisemblables. D’autres, comme Victoria Stewart, dont la sœur Anne faisait partie de l’équipe à bord de l’Atargatis, sont bien décidés à résoudre le mystère. Sept ans plus tard, décidée à laver son nom, la compagnie Imagine envoie un second navire, le Mélusine, sur les traces de l’Atargatis, avec à son bord des dizaines de scientifiques, des équipes de sécurité et un système de blindage perfectionné pour éviter que la tragédie de l’Atargatis se reproduise. Victoria, spécialisée en acoustique sous-marine, se voit proposer une place à bord de l’expédition.

Représentation de l’autisme : Olivia est une jeune femme lesbienne et autiste, c’est l’un des personnages principaux du roman.

Titre : Failure to communicate de Kaia Sonderby

Résumé : Xandri Corelel est l’une des dernières autistes de l’univers, et fait face à de nombreuses difficultés. Elle a mérité sa place à la tête de Xeno-Liaisons à bord du premier navire de contact Carpathia. Mais son habileté à négocier avec des espèces exotiques est sur le point d’être mise à l’épreuve ultime.
Les Anmerilli, un peuple notoirement réticent et xénophobe, ont inventé une arme puissante qui changera irrévocablement le visage du combat spatial. À présent, la Starsystems Alliance a fait appel à Xandri et à l’équipage du Carpathia pour assurer la médiation. L’Alliance ne risquera pas que l’arme tombe entre les mains de l’ennemi, et si Xandri ne peut pas amener les Anmerilli au bercail, les conséquences seront terribles.
Au milieu de sabotages, de tentatives d’assassinat et de copinage généralisé, Xandri a du mal à convaincre Anmerilli, un homme douteux et ennuyeux. Pire encore, elle commence à soupçonner que tout le monde de son côté ne travaille pas vraiment pour faire de l’alliance un succès. Alors que les tensions montent et que les tempères menacent de dégénérer, Xandri doit consacrer toute son énergie à la compréhension de la seule espèce qui la dépasse depuis toujours: la sienne.

La représentation de l’autisme : Dans ce roman, l’autisme a une place importante puisque c’est la plus grande force de l’héroïne principale. C’est un roman #ownvoices.

Titre : On the edge of gone de Corinne Duyvis

Résumé : 29 janvier 2035.
C’est le jour où la comète doit frapper. Denise, sa mère et sa sœur, Iris, ont été affectées à un refuge temporaire près de leur ville natale, Amsterdam, afin d’attendre que l’explosion se produise, mais Iris est introuvable et au rythme où va la mère de Denise, toxicomane, elles n’atteindront jamais le refuge à temps.
Une rencontre de dernière minute les conduit ensuite à quelque chose de mieux qu’un abri temporaire: un navire de génération qui doit quitter la Terre et coloniser de nouveaux mondes après la frappe de la comète. Mais chaque passager doit avoir une compétence pratique pour contribuer. Denise est autiste et craint de ne jamais être autorisée à rester. Peut-elle obtenir une place avant le départ du navire ? Qu’en est-il de sa mère et de sa soeur ? Quand l’avenir de la race humaine est en jeu, quelle vie importe le plus ?

Titre : Queens of geek

Résumé : Charlie aime se démarquer. C’est une vlogeuse et actrice faisant la promotion de son premier film à SupaCon, et c’est sa chance de montrer aux fans qu’elle s’est remise de sa rupture publique avec sa co-star Reese Ryan. Mais Alyssa Huntington, une actrice cool et jolie arrive en tant qu’invitée surprise et il semble que le béguin de Charlie pour elle ne va pas que dans un seul sens.
Taylor aime se fondre dans la masse. Son cerveau est câblé différemment, ce qui lui fait craindre le changement. Il y a une chose dans la vie qui ne changera jamais : son amitié avec son meilleur ami Jamie – même si elle aimerait secrètement que ça change. Mais quand elle entend parler d’un concours de fans pour son fandom préféré, elle plonge dans la nouveauté.

Représentation de l’autisme : Encore un roman #ownvoices, ici c’est le personnage de Taylor qui est concerné par l’autisme.

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s